vendredi 29 mai 2020
par  Luc De Chivré

Seconde phase de déconfinement : c’est toujours « débrouillez-vous » pour les personnels.

Communiqué de l’Union nationale CGT éduc’action


Le Premier ministre, accompagné de Jean-Michel Blanquer, a annoncé ce jeudi 28 mai, les mesures de la phase 2 du déconfinement.
Il n’a rien annoncé quant à la fin de l’état d’urgence sanitaire qui est, pour la CGT Éduca’ction, une grave atteinte aux droits des salarié·es ainsi qu’aux libertés publiques et dont nous exigeons l’abandon. Nous dénonçons également le maintien de l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes.
Sur les mesures propres à l’Éducation nationale, la CGT Éduc’action se félicite de l’abandon de l’épreuve orale de français dont le maintien aurait pénalisé les élèves n’ayant pu la préparer dans des conditions acceptables. Il est toutefois regrettable d’avoir attendu aussi longtemps cette annonce, unanimement réclamée depuis des semaines par les organisations syndicales, personnels, élèves et parents. Le ministre aurait pu ainsi épargner ce long moment d’inquiétude aux élèves et enseignant·es concerné·es.
Pour le reste, la prise de parole du ministre suscite plus d’interrogations et d’inquiétudes qu’elle ne donne de réponses, alors qu’il y a urgence. En effet, des établissements sont censés rouvrir dès mardi, ce qui ne laisse que très peu de temps à l’administration et aux personnels pour s’organiser.
Beaucoup de personnels et de parents s’interrogent : comment recevoir l’ensemble des élèves en primaire et dans les collèges de zones vertes, même par rotation et gérer les effectifs (plus nombreux du fait d’un retour massif des parents au travail) tout en maintenant un maximum de 15 élèves par classe et en maintenant les exigences du protocole sanitaire ? Pour la CGT Éduc’action, le 2S2C ne saurait être une réponse adaptée. Nous savons très bien qu’il ne pourra pas être appliqué de façon identique dans toutes les communes faute de moyens financiers ou humains pour le mettre en place.
De plus, sa mise en œuvre, ainsi que la volonté manifeste du ministre de le pérenniser à l’avenir, est une attaque inacceptable contre le statut des personnels habituellement en charge de ces apprentissages et contre le service public de l’Éducation nationale.
Par ailleurs, comment faire revenir les élèves en difficultés scolaires ? Pourquoi ne pas rouvrir les lycées généraux et technologiques dans les zones orange et seulement ouvrir les lycées professionnels ?
Ce sont quelques exemples de questions qui méritent une réponse urgente et argumentée.
L’inquiétude est grande de voir le ministère laisser une fois encore les établissements décider seuls des modalités de reprise et des élèves à accueillir, sans aucune cohérence nationale. C’est entériner un nouveau transfert d’autorité et de responsabilités aux chef·fes d’établissement, aux Dasen et aux collectivités locales. Nous dénonçons ce manque de cadrage, source de tensions et de pressions.
Pour la CGT Éduc’action, le ministre doit urgemment expliciter cette nouvelle phase et fournir la méthodologie pour une mise en œuvre pratique des protocoles dans cette nouvelle période. Nous appelons les personnels à rester vigilants sur les conditions de reprise, de travail et d’étude des élèves. Nous les appelons à se réunir très rapidement pour s’organiser et fixer les objectifs pédagogiques afin que l’École ne soit pas qu’une vaste garderie mais bien un lieu d’apprentissage. C’est aux personnels de réinvestir leurs lieux et outils de travail dans un souci de cohérence et de protection sanitaire (physique et psychologique).
La CGT Éduc’action sera aux côtés de tous les personnels et les soutiendra face aux pressions hiérarchiques éventuelles.
Montreuil, le 29 mai 2020


Articles les plus récents

vendredi 29 mai 2020
par  Luc De Chivré

Maltraitance institutionnelle des personnes étrangères par la préfecture de Seine-Maritime : associations et avocats saisissent la justice

La Cimade, le Gisti, la Ligue des droits de l’Homme et le Syndicat des avocats de France, soutenus par une dizaine d’organisations rouennaises,ont attaqué, vendredi 15 mai 2020,le préfet de Seine-Maritime devant le tribunal administratif de Rouen pour contester (...)

jeudi 28 mai 2020
par  Luc De Chivré

Projets de loi autour du téléenseignement et des missions de direction d’école : propositions inacceptables.

Pendant la crise sanitaire, l’engagement et le dévouement des personnels ont permis de maintenir à flot les Services publics alors que nous subissions les effets des politiques libérales de casse de notre système (restrictions budgétaires, suppressions de postes, de lits dans les (...)

mardi 26 mai 2020

TRIBUNE : Face à la crise environnementale, la CGT doit s’engager pleinement dans les luttes écologistes

La crise sanitaire causée par la pandémie du Covid-19 constitue à l’évidence un révélateur d’autres crises plus profondes que nous subissons. Au fur et à mesure que les semaines passent et que la pandémie s’aggrave, de nombreuses analyses produites par des scientifiques, des (...)

lundi 25 mai 2020
par  Luc De Chivré

NE RISQUONS PAS NOTRE SANTÉ, NI CELLE DES ÉLÈVES.

Rassemblement à 17h30 le mercredi 27 mai, devant l’inspection académique Rouen
Les problèmes relevés dans les écoles et les collèges suite à la réouverture des écoles et des collèges sont nombreux : problème de personnel pour l’entretien et la désinfection des bâtiments, masques (...)

lundi 25 mai 2020
par  CGT educ’action 7627

Quelle norme respectent vraiment les masques "grand public" de l’Education Nationale ?

Après étude approfondie de la notice des masques livrés dans les collèges, et du masque lui même, nous nous demandons de plus en plus à quelle norme ou certification répondent ces masques. Comme vous avez peut-être vu sur la notice, il s’agit (selon la notice) des masques barrières (...)

vendredi 22 mai 2020

Accident de service au collège L’oiseau blanc : droit de réponse des personnels

Suite à l’article publié sur 76 actu, nous publions à leur demande ce droit de réponse des personnels du collège L’oiseau blanc de Criquetot l’Esneval. La CGT éduc’action exige que le collègue qui a été blessé sur son lieu de travail bénéficie d’une reconnaissance (...)

jeudi 21 mai 2020
par  Stéphane Legardinier

Monsieur le DASEN de Seine-Maritime, la CGT éduc’action 76 exige l’application du Code du travail et du décret 82-453

Voici la déclaration lue mercredi 20 mai en séance du CHSCT 76. Séance présidée par Mme la secrétaire générale de la DSDEN, présidente par délégation. La réglementation européenne (directive du 12 juin 1989) et le Code du travail doivent s’appliquer afin de protéger la santé de tous/tes. (...)

mercredi 20 mai 2020
par  Luc De Chivré

Déclaration CGT éduc’action au Comité Technique Académique du 19 mai

Madame la Rectrice, Avant d’en venir aux questions portant sur l’Éducation Nationale, nous souhaitons apporter notre soutien aux salarié-e-s et au syndicat CGT de Renault Sandouville qui ont pris la difficile décision d’aller en justice pour s’opposer aux mesures de (...)

mercredi 20 mai 2020
par  Luc De Chivré

FORMATION DES ENSEIGNANT·ES : BLANQUER À LA MANŒUVRE

Dans une période où la crise sanitaire déstabilise l’ensemble de la vie sociale et professionnelle du pays (y compris celles des enseignant·es), le ministre de l’Education Nationale a fait savoir par la presse spécialisée qu’une "mission" a été confiée à Mark Sherringham, (...)

jeudi 14 mai 2020
par  Luc De Chivré

Déclaration CGT Educ’Action CAPA du 12 mai 2020

La CGT Educ’Action remercie les personnels du rectorat de Rouen de l’écoute et de la qualité des documents transmis surtout dans la crise sanitaire que nous traversons en ce moment. Cette CAPA en visioconférence est une première. Nous sommes surpris du mode de réunion de cette (...)

Agenda

<<

2020

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Sites favoris


17 sites référencés au total

Brèves

SYNDIQUEZ VOUS !

lundi 3 février 2025

Dans l’éducation, comme dans tous les secteurs professionnels, la combativité CGT est nécessaire pour s’opposer aux réformes qui cassent le service public de l’éducation et s’attaquent à nos conditions de travail. C’est pourquoi la CGT éduc’action a un rôle important à jouer auprès de tous les personnels, dans les écoles, les collèges, les lycées professionnels et généraux. La CGT éduc’action défend tous les personnels, dans les CAPA, CAPD ou au CHSCTD où elle a des élus, et au sein des établissements où Ils luttent au quotidien avec les collègues.

Matériel syndical récent

samedi 1er février 2025

Télécharger :
le 4 pages télétravail
le dernier tract ATSS
le tract éducation le Havre Peut-on leur faire confiance
l’affiche de la CGT 76

le dernier infolutte de la CGT 76

ASSEMBLÉES GÉNÉRALES

jeudi 6 mai 2021

Dans le contexte de crise sanitaire que nous vivons, la CGT Educ’action 76 organise des Assemblées Générales liées à la réouverture des écoles. Elles sont ouvertes à tous les collègues (Enseignants, AESH...) des circonscriptions de Dieppe Ouest, Dieppe Est, Eu, Neufchatel, St Valéry en Caux, mais les collègues des autres circonscriptions peuvent s’inscrire.

Dans le contexte de crise sanitaire et compte-tenu de la difficulté de respecter les règles du protocole sanitaire, elles seront privilégiées en visio avec l’application « ZOOM ». N’hésitez pas à y participer pour échanger, vous informer et agir.

DIEPPE EST - DIEPPE OUEST - EU - NEUFCHATEL - ST VALÉRY EN CAUX
Mercredi 13 mai 2020
de 10h00 à 12h00

Mercredi 13 mai 2020
de 14h00 à 16h00

Mercredi 20 mai 2020
de 14h00 à 16h00

Mercredi 27 mai 2020
de 14h00 à 16h00

STAGES DE FORMATION SYNDICALE

jeudi 3 décembre

La CGT Educ’action 76/27 organise différents stages de formation syndicale tout au long de l’année.

Mouvement 1er degré 76
Lundi 4 mai 2020
de 9h00 à 16h30
ROUEN
Union Locale CGT
187 rue Albert Dupuis

Jeudi 7 mai 2020
de 9h00 à 16h30
ROUEN
Union Locale CGT
187 rue Albert Dupuis

Jeudi 7 mai 2020
de 9h00 à 16h30
LE HAVRE
Union Locale CGT
Cours de la république


Ces stages sont à destination de tous les PE du département de Seine-Maritime (titulaires, stagiaires exerçants dans les écoles, établissements du 2nd degré, établissements spécialisés...).

  • Télécharger le courrier de la demande et le formulaire administratif à envoyer à votre IEN un mois avant la date du début du stage soit avant le 3 avril 2020.
  • S’inscrire au stage (pour nous permettre de nous organiser).

REUNIONS D’INFORMATION SYNDICALE 1ER DEGRE

mercredi 2 décembre

La CGT Educ’action 76 organise différentes Réunions d’Information Syndicale. Chaque collègue du 1er degré (syndiqué·e·s ou non) a droit à 3 Réunions d’Information Syndicale de 3h par an. Elles peuvent être déduites des heures de concertations, d’animations pédagogiques (obligatoires ou non), de M@gistère. N’hésitez pas à y participer pour vous informer et agir.

DIEPPE
Mardi 5 mai 2020
à partir de 17h00
École élémentaire Sonia Delaunay
Allée des Ormes
Val Druel

ROUEN
Jeudi 7 mai 2020
à partir de 17h00
Union Locale CGT
187 Rue Albert Dupuis

MERCI POUR VOS VOTES !

lundi 2 novembre

Nous tenons à remercier chacune et chacun d’entre vous pour les votes CGT éduc’action dans les différents scrutins et remercions également nos syndiqués et nos sympathisants pour leur implication dans la dernière campagne des élections professionnelles. Grâce à vous la CGT Educ’action a conservé tous ses sièges au niveau académique et nos élus sont là pour vous défendre.

EN GREVE LE 6 FEVRIER : LES TRACTS

lundi 3 février

Tract pour ROUEN
Tract pour DIEPPE
Tract pour LE HAVRE
Tract pour EVREUX

Ecoles Delaunay en action le 22 janvier 2020 pour revenir en REP+

jeudi 23 janvier

Lors de l’animation pédagogique du mercredi 22 janvier 2020 sur « les élèves à besoins particuliers », les enseignants ont rappelé leur exigence de classer les écoles maternelle Delaunay-Laurencin et élémentaire Sonia Delaunay de Dieppe (Val Druel) en REP+. En effet, elles sont sorties de l’Éducation Prioritaire en 2014 et ont été exclues des dispositifs REP et REP+ alors qu’elles répondent à tous les critères pour être classées en REP+. Son rang (64ème) au niveau académique la situe au même niveau que les écoles de REP+ du Havre ou de Rouen Nord.

Tous les enseignant·e·s des deux écoles sont venu·e·s avec un tee-shirt rappelant leur exigence et ont pris la parole en début d’animation. À l’issue de l’animation, l’urne était disponible pour pouvoir faire voter au référendum d’initiative populaire.

La CGT Éduc’action 76 soutient les collègues dans leurs actions.