lundi 26 septembre 2016
par  Luc De Chivré

60 000 postes : promesse tenue ?

Dans un communiqué triomphant, le ministère de l’Éducation nationale annonce que la promesse de la création de 60 000 postes sera tenue à la fin de la mandature.
Qu’en est-il réellement ?

Tout d’abord, cette annonce se base sur la programmation, pour les concours 2017, de 12 842 postes censés compléter ceux créés les années précédentes. Le ministère s’avance un peu : programmer des postes aux concours ne signifie pas forcément les pourvoir. On note d’ailleurs depuis plusieurs années que certaines disciplines du second degré ont régulièrement des centaines de postes non pourvus : pourquoi en serait-il autrement en 2017 ? C’est là la première esquive du gouvernement : « oublier » que des centaines de postes restent toujours à ce jour non pourvus.

Ensuite, le gouvernement parle de postes alors qu’il s’agit en réalité d’emplois. Cette distinction n’est pas neutre puisque sur ces 60 000 « postes », il y a 25 938 stagiaires. Comme ces derniers sont en grande majorité à mi-temps, c’est en réalité de l’ordre de 15 000 postes qui sont occupés.

D’autre part, le gouvernement inclut dans ces postes des personnels précaires, 4 251 aides aux élèves en situation de handicap (AESH) et 2 150 assistant-e-s d’éducation : non seulement ces personnels sont presque tous à temps partiel et sous-payés, mais ils sont surtout non-titulaires. Le gouvernement se glorifie donc de la création de plus de 6 000 précaires…

D’ailleurs, la situation est à ce point difficile que les rectorats embauchent de plus en plus de contractuel-les. Il étend même et généralise cette pratique dans le premier degré...
De plus, une part non négligeable de ces « créations » sert à financer les réformes, et en premier lieu la réforme du collège. Conséquence : des pans entiers de l’Education nationale sont totalement ignorés... c’est le cas des lycées professionnels qui ont même vu leur nombre d’enseignant-es baisser.

De fait, ces « créations » ne compensent pas les besoins, en particulier la hausse démographique : sur le terrain, elles restent invisibles car les classes restent surchargées...

Enfin, cette promesse (même tenue) ne compenserait même pas les 80 000 postes supprimés sous Sarkozy.

Alors engagement présidentiel tenu ? Pas vraiment. La CGT Éduc’action considère que l’Éducation nationale vaut mieux que des artifices comptables servant à masquer une politique éducative désastreuse et des annonces politiciennes de pré-campagne électorale.

Montreuil, le 26 septembre 2016


Articles les plus récents

jeudi 29 septembre 2016
par  Luc De Chivré

Lycées : silence aux dissidents de Turgot

Le proviseur du lycée Turgot ne tiendra pas de chronique dans Libé. C’est le journal qui le révèle aujourd’hui (1). Agé de 59 ans, proche de la retraite, et donc plus libre de sa parole, le proviseur Christophe Barrand avait accepté de raconter son année au journal, au fil des (...)

jeudi 29 septembre 2016
par  Luc De Chivré

Mobilisation le 29 septembre pour une véritable revalorisation de nos retraites et pensions dès le 1er octobre 2016

Le 29 septembre pour le pouvoir d’achat des retraités, venez manifester à Rouen 10h30 Place St Sever Amenez de quoi faire du bruit : Casseroles, sifflets, crécelles, etc.
Nos pensions une nouvelle fois gelées au 1er octobre 2016 !
C’est ce que prévoit la commission des comptes de (...)

lundi 26 septembre 2016
par  Luc De Chivré

Généralisation du domaine de la précarité dans l’Education nationale

En cette rentrée 2016, le principal objectif du ministère a été de communiquer pour montrer que tout s’était très bien passé : aucun problème de sécurité grâce à la mise en place de mesures fortes et aucun élève sans enseignant-e dans la classe. Pour d’autres, soucieux également de (...)

samedi 24 septembre 2016
par  Luc De Chivré

La rentrée des travailleurs-ses sociaux-ales se fait dans la rue !

Le 8 septembre les travailleurs-ses sociaux-ales et étudiant-es en travail social étaient une fois de plus dans la rue pour défendre leurs métiers et leurs diplômes.
En effet, comme le 23 mai, le 21 juin et le 11 juillet, l’intersyndicale (CGT, FSU, FAFP, UNEF), le Collectif Avenir Educs (...)

samedi 24 septembre 2016
par  Luc De Chivré

Situation pour les personnels de laboratoire !

Le dernier trimestre 2016 a vu se développer une mobilisation de grande ampleur contre la loi travail qui constitue un recul historique pour les salarié-es, ce qui est inacceptable pour la CGT. Ce projet de loi n’a fait l’objet d’aucune négociation préalable avec les (...)

samedi 24 septembre 2016
par  Luc De Chivré

La CGT dresse un tableau noir de l’enseignement professionnel. Le Canard enchaîné aussi !

Dans son édition du 21 septembre 2016, le célèbre palmipède s’intéressait de manière inhabituelle à l’enseignement professionnel et titrait : « le tableau noir de l’enseignement pro » puis « l’école et sa filière pro… de chagrin ». Or, ce qu’écrit Le Canard (...)

mercredi 21 septembre 2016
par  François-Xavier Durand

Réunions Informations Syndicales 1er degré : Dates

Tou-te-s les enseignant-e-s du 1er degré ont droit de participer à 9 heures (3 réunions d’information syndicale de 3 heures) par année scolaire dont une pourra se tenir sur le temps de classe (mercredi ou samedi matin par exemple).
Lire le décret n° 82-447 du 28 mai 1982 relatif à (...)

mardi 20 septembre 2016
par  François-Xavier Durand

La deuxième rentrée des REP+, du nouveau ?

L’année scolaire qui vient de s’écouler fut la première occasion de la mise en place du fonctionnement des écoles situées en REP+, depuis la nouvelle carte de l’Éducation Prioritaire.
Rappelons-nous : chaque enseignant en REP+ est déchargé 9 journées pendant l’année (...)

lundi 19 septembre 2016
par  Luc De Chivré

Luttons avec les autres salariés pour gagner sur nos revendications !

La journée de grève du 15 septembre n’a pas eu l’ampleur des journées de mai-juin, et les médias en ont profité pour souligner l’essoufflement de la mobilisation. 170 000 manifestants sur toute la France, 16 000 pour notre académie, c’est insuffisant, mais on ne peut pas (...)

lundi 19 septembre 2016
par  Luc De Chivré

La deuxième rentrée des écoles en REP+, du nouveau ?

L’année scolaire qui vient de s’écouler fut la première occasion de la mise en place du fonctionnement des écoles situées en REP+, depuis la nouvelle carte de l’Éducation Prioritaire. Rappelons-nous : chaque enseignant en REP+ est déchargé 9 journées pendant l’année pour (...)

Agenda

<<

2016

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Sites favoris


17 sites référencés au total

Brèves

Matériel syndical récent

lundi 5 septembre

Le panneau syndical de décembre de la CGT Enseignement privé

lundi 14 décembre 2015

Ce panneau revient sur la signature du premier accord d’entreprise corrigeant les
régressions honteuses de la convention collective nationale des personnels OGEC.
Lire la suite

Chiffres du chômage en juillet 2015 : toutes les raisons de changer de politique

jeudi 27 août 2015

La période d’été est toujours propice aux réflexions, aux débats et à l’approfondissement des politiques. Le MEDEF peut dormir sur ses deux oreilles car Manuel Valls a annoncé, à la veille des universités d’été du PS et du MEDEF, vouloir poursuivre ses réformes, et maintenir l’ampleur du soutien aux entreprises à travers le pacte de responsabilité.
Cette politique menée depuis des années a montré son inefficacité, notamment concernant le chômage. Depuis 2012, ce sont 630 000 demandeurs d’emploi supplémentaires qui sont venus grandir les rangs de Pôle emploi.

Lire la suite sur le site de la Confédération CGT

Un syndicat Unsa condamné pour sa trop grande proximité avec le patronat

mardi 7 juillet 2015

Le journal Le Monde révèle dans son édition du 1er juillet qu’un syndicat affilié à l’UNSA vient de perdre sa représentativité.
Lire la suite

La CGT s’inquiète de l’abandon de l’égalité F/H par le gouvernement

dimanche 5 juillet 2015

Le jeudi 25 juin, le Conseil Supérieur à l’Egalité Professionnelle examinait le bilan de l’action du gouvernement depuis 2 ans en matière d’égalité en présence des Ministres, Mmes Touraine et Boistard. Si la démarche intégrée de l’égalité a permis de nombreuses avancées, et notamment la loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes, la CGT considère que le gouvernement tourne aujourd’hui le dos à cette priorité politique.
En effet, la suppression du ministère, de plein exercice, s’accompagne aujourd’hui de la suppression, dans le projet de loi Rebsamen, de la négociation dédiée à l’égalité professionnelle. (lire la suite)

A propos de l’ouvrage de Robert Badinter et Antoine Lyon-Caen « Le travail et la loi »

dimanche 5 juillet 2015

La parution de l’ouvrage de Robert Badinter et Antoine Lyon-Caen « Le travail et la loi » a suscité de nombreuses réactions, en particulier celle de Pierre Gattaz, Président du Medef qui a largement salué l’initiative. La CGT porte un regard critique sur le contenu de ce livre. Il souffre d’une entrée dans le sujet du droit du travail qui est non fondée et maladroite au regard du contexte... (lire la suite)

Une nouvelle victime de la réforme du collège

lundi 25 mai 2015

Le président de la FCPE vient d’être débarqué par le congrès de l’association, conséquence de son soutien à la réforme du collège de Vallaud-Belkacem.
Un soutien de moins pour cette réforme destructrice !

La pédagogie Nutella ou le collège 2016... vu à la TV !

lundi 20 avril 2015

La réforme du collège 2016 agite le Landerneau enseignant depuis quelques semaines. Elle inquiète aussi à juste titre les parents qui se demandent bien ce que ledit collège réformé fera avec leur progéniture.

Pour rassurer tout le monde, la télévision publique nous montre à quoi ressemblera le collège 2016, dans deux reportages successifs. En effet, le collège réformé s’inspire de dispositifs innovants qui existent déjà dans quelques établissements expérimentaux.

Alors savourons cet avant-goût du collège nouveau...

Lire la suite sur le site La Vie Moderne