Inscription aux concours

mardi 2 novembre 2004
par  Hugues CARON
popularité : 2%

Rappels de quelques point importants du B.O. spécial n°6 du 24 juin 2004.
DATES ET MODALITÉS D’INSCRIPTION
Les candidats doivent s’inscrire par internet et peuvent, exceptionnellement, le faire à l’aide d’un dossier papier.

L’attention des candidats est appelée sur les nouvelles modalités d’inscription mises en place à partir de la session 2005.

Il appartient dorénavant aux candidats de confirmer leur inscription par internet. L’imprimé intitulé “confirmation d’inscription” qui était jusqu’à la session 2004 adressé aux candidats et qui devait être renvoyé aux services académiques avant la date de clôture des registres d’inscription est supprimé.

Il est demandé aux candidats d’indiquer, lors de leur inscription, une adresse électronique personnelle

qui permette de les contacter à tout moment. Ils seront, par ce moyen, informés de certaines échéances, telle que la date ultime de confirmation d’inscription.
Adresse internet

Les candidats accéderont au service d’inscription par l’adresse :

Pour les professeurs des écoles : http://www.education.gouv.fr/siac/siac1

Pour les personnels de l’enseignement du second degré : http://www.education.gouv.fr/siac/siac2

Ce mode d’inscription est la règle générale en raison de la commodité, de la rapidité et de la fiabilité qu’il présente.
Recommandations préalables à l’inscription

Des écrans d’informations rappelant notamment les conditions requises pour se présenter au concours ou à l’examen professionnel choisi sont mis à la disposition des candidats, sur internet à l’adresse http://www.education.gouv.fr/siac à la rubrique “guide concours”. Il est recommandé aux candidats de les consulter avant de procéder à leur inscription.

L’attention des candidats est tout particulièrement appelée sur la nécessité de ne pas attendre les derniers jours pour s’inscrire.

L’inscription à un concours ou à un examen professionnel est un acte personnel. Il est impératif que les candidats effectuent eux-mêmes cette opération.

Avant de procéder à son inscription, le candidat doit vérifier qu’il est en possession de toutes les informations qu’il devra saisir concernant :

  • le concours ou l’examen professionnel choisi : section (discipline du concours ou de l’examen professionnel), option dans la section, éventuellement choix retenu pour les épreuves à option ;
  • les données personnelles : NUMéro d’identification Education Nationale (NUMEN) si le candidat est en fonction dans un établissement public d’enseignement en métropole ou dans un DOM (les candidats en fonction dans les TOM ou à l’étranger n’ont pas, pour des raisons techniques, à saisir leur NUMEN) ;
  • situation familiale, adresse électronique, adresse, téléphone personnel, professionnel ;
  • pour les candidats étudiants ou sans emploi ou qui n’appartiennent pas à la fonction publique, les éléments nécessaires à la demande automatisée d’extrait de casier judiciaire (bulletin n° 2) par l’administration : commune et département de naissance du candidat, noms et prénoms des parents (nom de jeune fille de la mère). Les candidats nés dans un territoire d’outre-mer seront, s’ils sont admissibles, rendus destinataires d’un formulaire papier de demande de bulletin n° 2.

Dates d’inscription à la session 2005

L’attention des candidats est appelée sur l’obligation de respecter impérativement les dates suivantes :

  • le 8 novembre 2004, date ultime de saisie des inscriptions ;
  • le 25 novembre 2004, date ultime de saisie de la confirmation d’inscription.

Modalités d’inscription

L’inscription s’effectue en deux phases :

Première phase : inscription

Les candidats s’inscrivent par internet du mardi 21 septembre 2004 au lundi 8 novembre 2004 avant 17 heures, heure de Paris.

Justification de l’inscription

À la fin de la saisie, les données que le candidat a introduites lui sont présentées de façon récapitulative. Il peut alors les vérifier et les modifier ; ce n’est qu’après ce contrôle qu’il valide son inscription. Une fois la validation opérée, un numéro d’inscription apparaît à l’écran. Ce numéro est un numéro d’inscription définitif. Il est recommandé d’imprimer l’écran ou, à défaut, de noter soigneusement ce numéro. Il permet au candidat de rappeler son dossier pour le rectifier s’il y a lieu.

Chaque candidat est rendu destinataire d’un message électronique l’informant de l’enregistrement de son dossier de candidature.

Seconde phase : confirmation de l’inscription

À l’aide du numéro d’inscription qui leur a été attribué lors de la première phase, les candidats confirment leur inscription par internet du vendredi 12 novembre 2004 au jeudi 25 novembre 2004 avant 17 heures, heure de Paris.

Modification de l’inscription

Pendant la période d’ouverture des serveurs (première et seconde phases), le candidat qui souhaite modifier une ou plusieurs données de son dossier peut directement le faire en rappelant son dossier à l’aide du numéro d’inscription qui lui a été attribué.

Après avoir confirmé son inscription (seconde phase), le candidat ne peut plus la modifier par internet. Il peut toutefois, si nécessaire, formuler une demande de modification par écrit et l’adresser en recommandé simple au service auprès duquel il s’est inscrit avant le 25 novembre 2004, 17 heures heure de Paris, le cachet apposé par les services de la poste faisant foi.

En application du principe général d’égalité de traitement des candidats, aucune inscription ne sera acceptée postérieurement au 8 novembre 2004, 17 heures et aucune modification ou confirmation postérieurement au 25 novembre 2004, 17 heures.

Les candidats doivent s’y conformer strictement. À défaut, leur candidature sera refusée.

Confirmation d’inscription

Le candidat qui a confirmé son inscription est rendu destinataire d’un message électronique ainsi que d’un imprimé par voie postale sur lequel figure son numéro d’inscription ainsi que les données qu’il a saisies et confirmées. Ce document comporte une partie détachable qui devra être retournée aux services académiques accompagnée des pièces justificatives demandées.
Dates et modalités d’inscription par écrit

En cas de non-utilisation d’internet, les candidatures peuvent être formulées par écrit.

Seul le formulaire d’inscription fourni par l’administration est admis, sous peine de nullité.

Il est mis à la disposition des candidats, avec une notice de renseignements pour le remplir, du mardi 21 septembre 2004 au lundi 8 novembre 2004 à 17 heures, heure de Paris.

Dossiers d’inscription aux concours de professeurs des écoles

Le dossier doit être retiré auprès du service des examens et concours de l’académie choisie pour l’inscription.

Dossiers d’inscription aux concours ou aux examens professionnels de personnels de l’enseignement du second degré

Le dossier peut être retiré auprès des services des examens et concours des académies, des vice-rectorats des territoires d’outre-mer, des services d’enseignement pour Saint-Pierre-et-Miquelon et Mayotte, des services culturels de l’ambassade de France où un centre d’épreuves écrites est ouvert.

Envoi du dossier d’inscription

Le dossier imprimé d’inscription rempli en un seul exemplaire est signé par le candidat. Il est envoyé, par la voie postale et en recommandé simple au plus tard le jeudi 25 novembre 2004 avant 17 heures, heure de Paris, date et heure de clôture des registres d’inscription, le cachet apposé par les services de la poste faisant foi, à défaut de quoi la candidature sera rejetée. Le candidat doit obligatoirement conserver le récépissé de son envoi.

Le dossier est adressé aux services administratifs suivants :

  • pour les candidats aux concours de recrutement de professeur des écoles, au rectorat de l’académie d’inscription.
  • pour les candidats aux concours de recrutement de personnels de l’enseignement du second degré :
  • au rectorat de l’académie de résidence personnelle ou professionnelle, selon le cas ;
  • aux services culturels de l’ambassade de France du pays correspondant, pour les candidats résidant dans les pays étrangers où un centre d’épreuves écrites est ouvert ;
  • au rectorat de l’académie à laquelle est rattaché le pays pour les candidats aux concours réservés, aux examens professionnels ou résidant dans un pays où il n’est pas ouvert de centre d’épreuves écrites.

Observation importante

Les candidats sont informés :

  • qu’il n’est pas accusé réception du dossier imprimé d’inscription ;
  • que toute demande d’inscription, tout dossier imprimé d’inscription déposé ou posté après la date et l’heure limites de retour sera obligatoirement rejeté.
  • En application du principe général d’égalité entre les candidats, les dates limites rappelées ci-dessus sont des dates impératives qui ne sont susceptibles d’aucune dérogation au bénéfice de certains candidats quel que soit le motif invoqué.
  • Les candidats doivent s’y conformer strictement. À défaut, leur candidature sera refusée.

Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur

Brèves

Justice - La taxe de 35 euros enfin supprimée

dimanche 4 août 2013

L’instauration d’un timbre fiscal de 35 €, décidée par le Gouvernement en 2011 et applicable depuis octobre 2011, pour toutes instances introduites devant les juridictions civiles, sociales, administratives et prud’homales, remet en cause l’accès au juge pour des milliers de salariés.

Comme nous l’avions prévu, cette taxe a entraîné une baisse conséquente des contentieux judiciaires, nombreux justiciables ayant renoncé à leur droit.

12 organisations, à l’initiative de la CGT se sont prononcées contre cette taxe. Après des mois de lutte nous avons enfin été entendus.

Christiane Taubira, Garde des sceaux, Ministre de la Justice, a annoncé, le 23 juillet 2013, la suppression, dans le projet de loi de finances pour 2014, de cette taxe.

Nous nous félicitons de cette décision obtenue grâce aux multiples manifestations dont une pétition nationale.

Montreuil, le 29 juillet 2013

Motion de la CGT Renault Cléon à propos de la défense des retraites

mardi 25 juin 2013

Texte de la motion votée à l’unanimité par la Commission exécutive du Syndicat CGT Renault Cléon à propos de la mobilisation contre la prochaine réforme des retraites.
Dès la fin septembre – début octobre, le gouvernement soumettra au parlement un projet de loi modifiant les conditions de départ à la retraite et abaissant le niveau des pensions des retraités, aggravant les effets de la réforme imposée par le gouvernement Sarkozy en 2010.
Ce qui laisse très peu de temps pour construire un rapport de force suffisant pour imposer l’abandon de ce projet de réforme.
Réuni en Commission exécutive, ce vendredi 21 juin, le syndicat CGT Renault Cléon appelle le bureau confédéral de la CGT :

  • à proposer dès le début juillet une première date de mobilisation nationale pour les premiers jours de septembre
  • à inscrire très clairement cette première date de mobilisation dans la perspective d’un blocage de l’économie, à la différence de la stratégie qui a conduit à l’échec de la mobilisation pour les retraites de 2010.

Voté à l’unanimité des 28 membres présents de la Commission exécutive

Projet de loi sur l’égalité femmes/hommes Pour la CGT le compte n’y est pas

mercredi 12 juin 2013

La Ministre des droits des femmes a présenté ce lundi en conseil supérieur pour l’égalité professionnelle le projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes. La CGT considère que ce projet de loi doit être un levier historique pour enfin atteindre l’égalité réelle entre les femmes et les hommes et sera particulièrement exigeante quant à son contenu.
Lire la suite du communiqué de la Confédératio}

Garantie Individuelle de Pouvoir d’Achat (GIPA) 2013

mercredi 8 mai 2013

Consultez, ci-contre, la fiche de calcul de la GIPA versée en 2013 réalisée par la CGT Fonction Publique. Cette fiche permet à tou
un chacun de savoir s’il a droit à la GIPA et, si oui, quel en sera le montant. La fiche permet aussi decalculer la perte réelle hors GVT (« glissement vieillesse-technicité ») subie par tout agent de la Fonction Publique.

Les inégalités se creusent entre retraités

mercredi 24 avril 2013

Le niveau de vie des seniors est proche de celui des actifs. Les pensions des jeunes retraités progressent plus vite. Les revenus du patrimoine accentuent les écarts.
Lire la suite sur le site des Echos

Notre fiche de paie finance la Protection Sociale

jeudi 12 juillet 2012

Sur mon salaire brut on me prélève différents pourcentages, à mon employeur aussi : C’est le financement de « Notre protection sociale ». Toutes ces cotisations assises sur mon salaire vont dans le « pot commun » et quand j’ai un problème, je bénéficie de droits. C’est le salaire Socialisé. Les cotisations permettent d’assurer la protection sociale de TOUS car nous sommes tous des assurés sociaux ! C’est la solidarité
Lire le tract de la CGT Organismes sociaux

L’enseignement agricole veut « crever l’abcès » de la précarité

mardi 3 juillet 2012

A la veille d’une rencontre avec le nouveau ministre de l’agriculture, six syndicats de l’enseignement agricole font démarche commune pour obtenir un plan de titularisation des contractuels correspondant aux besoins et sortir des agents de la grande pauvreté liée à des statuts parfois illégaux.
Lire la suite sur le Café pédagogique

NouveVidéo : M. et Mme Pognon ne payent pas beaucoup de taxe d’habitation.lle brève

jeudi 29 décembre 2011

Retrouver M. et Mme Pognon avec le paiement de leur taxe d’habitation. Comme toujours, ils trouvent cela bien trop cher, et pourtant...
Voir la vidéo sur le site de la CGT Finances