Une situation scandaleuse pour les Titulaires sur Zone de Remplacement, l’exploitation à outrance pour les non-titulaires

mercredi 2 septembre 2009
popularité : 2%

La CGT se prononce pour que toutes les absences de petite ou longue durée soient remplacées. Cela confère à notre ministère la responsabilité d’établir, à partir des besoins identifiés antérieurement, le nombre de TZR nécessaire par académie et par discipline. D’où notre revendication de créations d’emplois TZR dans des établissements
de rattachement parfaitement identifiés.

C’est à partir de ces « supports d’emplois » que doivent être nommés les TZR. Ces affectations doivent être faites à « titre définitif » comme pour les personnels sur « poste fixe » et ne doivent être remises en cause qu’en cas de suppression de poste ou de demande de mutation volontaire de l’intéressé.

Toute autre procédure relève du non-respect des statuts et engendre de la flexibilité.

La CGT revendique la consultation systématique des Comités techniques paritaires et des Commissions administratives
paritaires académiques, respectivement pour la détermination des
zones de remplacement et pour les propositions d’affectation et de remplacement faites aux intéressés conformément à la qualification des personnels. C’est un droit pour les personnels.

Depuis plusieurs années, le ministère a décidé d’une autre stratégie en matière de remplacement. Les TZR ont été majoritairement affectés à l’année sur des postes restés vacants. Depuis le 1er janvier 2006, les courtes absences doivent être gérées dans les établissements par les collègues à qui l’on impose de remplacer les personnels
absents.

Nous continuons de dénonçer cette décision scandaleuse qui aggrave les conditions d’enseignement, allonge le temps de tous et remet en cause la fonction de titulaires remplaçants. Cela risque de conduire, à terme, à la disparition de ces personnels. Nous condamnons également l’élargissement des zones et l’affectation hors des disciplines de recrutement.

La CGT Educ’action s’engage aux côtés des personnels pour :

  • améliorer les conditions de travail actuelles des remplaçants (titulaires et non-titulaires),
  • imposer, dans l’immédiat, les mêmes droits pour tous, notamment en matière d’indemnités,
  • s’opposer à la remise en cause de la fonction de titulaire-remplaçant,
  • obtenir un texte garantissant aux remplaçants des conditions de travail et de carrière améliorées et un régime indemnitaire lié à la fonction, revalorisé.

Documents joints

4p-TZR-sept09
4p-TZR-sept09

Agenda

<<

2019

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois