« Formation » des stagiaires du 2nd degré : un bricolage incroyable

jeudi 25 mars 2010
popularité : 2%

Le Recteur a présenté le dispositif mis en place pour l’affectation et la formation des lauréats des concours de recrutement de cette année. Ils seront 177 stagiaires du 2nd degré dans l’Académie à la rentrée.
Ces stagiaires seront affectés sur des postes complets (18 heures pour les certifiés et PLP et 15 heures pour les agrégés) libérés par des départs en retraite au cours du 1er trimestre ou sur des postes vacants après les mutations intra, mais ils peuvent également l’être sur deux blocs horaires de 9 heures dans deux établissements.

L’année de stage se déroulera selon le calendrier suivant :

- de la rentrée de septembre aux vacances de la Toussaint, les stagiaires feront 9 heures devant leurs classes et 9 heures de formation (les 9 h. restantes seront assurées par les futurs retraités ou par des TZR, officiellement) ;

- de la Toussaint à mars, les stagiaires effectueront leurs 18 h. hebdomadaires auxquelles s’ajouteront une journée de formation le mercredi ;

- en mars, les stagiaires feront 9 heures devant leurs classes, les 9 heures restantes étant assurées par des étudiants en Master 2 ;
à partir de mars, les stagiaires assurent de nouveaux 18 heures.

Pour les stagiaires, la charge de travail devient énorme. Il y a moins de 10 ans, un professeur stagiaire ne devait être en responsabilité devant une classe qu’entre 4 et 6 heures par semaine. Au final, non seulement le tiers de formation prévue par le cadrage ministériel est déjà insuffisant, mais le rectorat a décidé de compter le temps d’accompagnement du tuteur dans le temps de formation des stagiaires. On est donc loin même du 1/3 temps de formation. La formation est fortement réduite : 84 heures de formation « transversale » (sans doute le blabla iufm dont n’ont cessé de se plaindre les stagiaires ces dernières années) et une formation disciplinaire réduite à 42 heures (moins d’1h30 par semaine !).

Cela va impliquer des contraintes énormes pour les établissements. Ils doivent non seulement libérer le mercredi pour la formation, mais également organiser deux emplois distincts de 9 heures chacun permettant aux stagiaires de pouvoir participer ensemble à des formations. La circulaire ministérielle prévoit également que « dans toute la mesure du possible » les stagiaires ne devront avoir que deux niveaux d’enseignement.

Cela va être préjudiciable aux élèves qui vont voir passer dans leur classe plusieurs enseignants au cours de l’année (alors que le remplacement devait être une situation exceptionnelle et non pas la règle) et même des étudiants qui ne disposent d’aucune qualification.

De plus, en « réservant » des postes aux stagiaires, on réduit d’autant les possibilités de mutation, déjà fortement réduite à cause des suppressions de postes massives de ces huit dernières années.

L’impact sera aussi conséquent sur les TZR. Un certain nombre de blocs horaires et de postes vacants habituellement sur lesquels étaient affectés les titulaires remplaçants accueilleront des stagiaires. La circulaire ministérielle précise que les stagiaires doivent exercés en priorité sur l’agglomération où est situé l’IUFM, donc sur la zone de Rouen. Tout cela va réduire les possibilités d’obtenir un poste à l’année et beaucoup de TZR vont être affectés hors de leur zone.

Enfin, les non-titulaires enseignants risquent de perdre toute perspective de réemploi, ou alors accumuler de petites vacations pour combler les trous durant les formations. Les non titulaires vont encore servir de variable d’ajustement, c’est un gâchis humain intolérable. Des milliers de non titulaires, reconnus dans leur établissement et par leurs élèves, risquent de se retrouver au chômage !

Ce projet est inacceptable. la formation des futurs et nouveaux enseignants ne ressemble plus à rien et surtout pas à une formation.
Les formations des futurs enseignants comme les conditions d’études des élèves méritent mieux que les économies que veut réaliser le gouvernement. En décidant d’affecter les stagiaires sur des temps complets, le Ministère leur fait occuper plus de 10000 emplois !

La CGT Educ’action revendique un recrutement au niveau Licence, suivie par une formation de fonctionnaire stagiaire de 2 années validée par un Master 2.

La CGT Educ’action revendique la titularisation des précaires sans condition de concours ni de nationalité, mais avec une formation.


Agenda

<<

2020

 

<<

Mai

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur

Brèves

Justice - La taxe de 35 euros enfin supprimée

dimanche 4 août 2013

L’instauration d’un timbre fiscal de 35 €, décidée par le Gouvernement en 2011 et applicable depuis octobre 2011, pour toutes instances introduites devant les juridictions civiles, sociales, administratives et prud’homales, remet en cause l’accès au juge pour des milliers de salariés.

Comme nous l’avions prévu, cette taxe a entraîné une baisse conséquente des contentieux judiciaires, nombreux justiciables ayant renoncé à leur droit.

12 organisations, à l’initiative de la CGT se sont prononcées contre cette taxe. Après des mois de lutte nous avons enfin été entendus.

Christiane Taubira, Garde des sceaux, Ministre de la Justice, a annoncé, le 23 juillet 2013, la suppression, dans le projet de loi de finances pour 2014, de cette taxe.

Nous nous félicitons de cette décision obtenue grâce aux multiples manifestations dont une pétition nationale.

Montreuil, le 29 juillet 2013

Motion de la CGT Renault Cléon à propos de la défense des retraites

mardi 25 juin 2013

Texte de la motion votée à l’unanimité par la Commission exécutive du Syndicat CGT Renault Cléon à propos de la mobilisation contre la prochaine réforme des retraites.
Dès la fin septembre – début octobre, le gouvernement soumettra au parlement un projet de loi modifiant les conditions de départ à la retraite et abaissant le niveau des pensions des retraités, aggravant les effets de la réforme imposée par le gouvernement Sarkozy en 2010.
Ce qui laisse très peu de temps pour construire un rapport de force suffisant pour imposer l’abandon de ce projet de réforme.
Réuni en Commission exécutive, ce vendredi 21 juin, le syndicat CGT Renault Cléon appelle le bureau confédéral de la CGT :
- à proposer dès le début juillet une première date de mobilisation nationale pour les premiers jours de septembre
- à inscrire très clairement cette première date de mobilisation dans la perspective d’un blocage de l’économie, à la différence de la stratégie qui a conduit à l’échec de la mobilisation pour les retraites de 2010.

Voté à l’unanimité des 28 membres présents de la Commission exécutive

Projet de loi sur l’égalité femmes/hommes Pour la CGT le compte n’y est pas

mercredi 12 juin 2013

La Ministre des droits des femmes a présenté ce lundi en conseil supérieur pour l’égalité professionnelle le projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes. La CGT considère que ce projet de loi doit être un levier historique pour enfin atteindre l’égalité réelle entre les femmes et les hommes et sera particulièrement exigeante quant à son contenu.
Lire la suite du communiqué de la Confédératio}

Garantie Individuelle de Pouvoir d’Achat (GIPA) 2013

mercredi 8 mai 2013

Consultez, ci-contre, la fiche de calcul de la GIPA versée en 2013 réalisée par la CGT Fonction Publique. Cette fiche permet à tou
un chacun de savoir s’il a droit à la GIPA et, si oui, quel en sera le montant. La fiche permet aussi decalculer la perte réelle hors GVT ("glissement vieillesse-technicité") subie par tout agent de la Fonction Publique.

Les inégalités se creusent entre retraités

mercredi 24 avril 2013

Le niveau de vie des seniors est proche de celui des actifs. Les pensions des jeunes retraités progressent plus vite. Les revenus du patrimoine accentuent les écarts.
Lire la suite sur le site des Echos

Notre fiche de paie finance la Protection Sociale

jeudi 12 juillet 2012

Sur mon salaire brut on me prélève différents pourcentages, à mon employeur aussi : C’est le financement de « Notre protection sociale ». Toutes ces cotisations assises sur mon salaire vont dans le « pot commun » et quand j’ai un problème, je bénéficie de droits. C’est le salaire Socialisé. Les cotisations permettent d’assurer la protection sociale de TOUS car nous sommes tous des assurés sociaux ! C’est la solidarité
Lire le tract de la CGT Organismes sociaux

L’enseignement agricole veut "crever l’abcès" de la précarité

mardi 3 juillet 2012

A la veille d’une rencontre avec le nouveau ministre de l’agriculture, six syndicats de l’enseignement agricole font démarche commune pour obtenir un plan de titularisation des contractuels correspondant aux besoins et sortir des agents de la grande pauvreté liée à des statuts parfois illégaux.
Lire la suite sur le Café pédagogique

NouveVidéo : M. et Mme Pognon ne payent pas beaucoup de taxe d’habitation.lle brève

jeudi 29 décembre 2011

Retrouver M. et Mme Pognon avec le paiement de leur taxe d’habitation. Comme toujours, ils trouvent cela bien trop cher, et pourtant...
Voir la vidéo sur le site de la CGT Finances