Infos SDEN samedi 16 octobre 2010

dimanche 17 octobre 2010
popularité : 3%

  • télécharger le communiqué intersyndical de l’Education CGT-FSU-SUD-FO qui appelle à « se réunir partout dans les établissements et les secteurs pour décider de reconduire la grève pour le retrait du projet de loi »
  • télécharger le tract intersyndical et interpro pour la grève du mardi 19
  • télécharger Havre de grève n°4 et n°5, bulletin intersyndical

MANIFESTATIONS DU SAMEDI 16 - LA MOBILISATION CONTINUE

  • Rouen : 50 000
  • Le Havre : 35 000
  • Dieppe : 5 000
  • Fécamp : 2 000
  • Eu : 600

Rendez-vous de l’agglo de Rouen

  • lundi 4h45 : parking Hyper U du Grand Quevilly pour une action interpro de blocage stratégique
  • lundi 11 h : rassemblement interpro avenue Pasteur
  • lundi 14h : rassemblement interpro à l’Hôtel de ville du Trait pour accueillir le ministre de l’Industrie Estrosi

Infos sur les journées du vendredi 15 et du samedi 16

AGGLO ROUEN

Les faits principaux :

Blocage des dépôts de carburant (Quevilly) : 4H-8H, puis 13H-4H. Les flics sont intervenus à 4H. Dans la matinée et la journée le blocage a été assuré mais avec des effectifs de plus en plus légers. Des militants CGT de la chimie, l’énergie ou de l’UL Couronne, des militants ou grévistes des différents secteurs (HP, éduc, Renault, Cité…) quelques cheminots le matin mais à ma connaissance plus dans la journée et assez souvent des étudiants du groupe des « autonomes » de la Fac. La question qui doit se débattre. En fait-on de nouveau un objectif et surtout comment l’organiser avec quelles forces ?

Manifestation vednredi matin : Au rendez-vous de Pasteur 11H, nombre nettement plus réduit de grévistes interpro (200 au lieu de 400 la veille).Mais un peu plus de profs. Par contre 2000 ou 2500 lycéens de tous les établissements. La manif s’est bien passée, malgré de grosses faiblesses côté militants syndicaux et adultes pour guider et sécuriser la manif. A la fin incidents avec les flics contre un groupe d’une petite centaine de jeunes décidés à les affronter. Il ne semble pas y avoir eu trop de casse. On ignore s’il y a eu des arrestations.

Grève SNCF : La plupart des secteurs, sauf 1 (les contrôleurs) ont reconduit la grève mais sous des formes « tournantes » jusqu’à lundi. Cela a du coup fait que les cheminots étaient moins présents sur les actions interpro et ça s’est vu.

SDIS (Pompiers) : préavis de grève pour les 18 19 et 20 octobre

Prysmian : grève reconductible 2 h en fin de poste, AG lundi 18 pour les suites

Legrand Normandie : appel à se mettre en grève vendredi 15 à 11 h 30 et à 14 h pour le quart d’après midi pour débattre des initiatives à prendre.

CHSR : reconduction jusqu’à mercredi

Dockers : en grève vendredi

Port autonome : appel à la grève samedi et AG

Autres secteurs : Toujours la même situation, des débrayages, des ag pas très nombreuses, des minorités de grévistes et des solutions « tournantes » proposées ou de fait. Mais la volonté de continuer est là.

Education :

  • Quelques grévistes premier degré qui avaient déposé à temps, mais surtout dans le second degré. On reste à des minorités (5 à 15) mais ça monte globalement et surtout de nouveaux établissements ont démarré (Thomas Corneille à Barentin 10 grévistes et surtout F. Léger où là c’est pas « minoritaire » - voir info complète Anthony ci-dessous-), d’autres ont décidé de démarrer lundi (Edmond Labbé Barentin 12 grévistes annoncé, mise en place de rotation)…
  • Le fait principal est bien sûr l’arrivée en masse des lycéens. Plusieurs centaines dans plusieurs établissements, au total plusieurs milliers dans les rues de Rouen et d’Elbeuf. Avec des tentatives de blocage, plus ou moins réussies (Corneille !), avec fermeture provisoire (Sembat) ou complète (F.Léger), avec flics (le Corbusier) ou pas. Toujours pas d’organisation ou de structuration à part quelques dizaines autour de jeunes militants (B. Pascal, E.Lemonnier ?). Cela nous incite bien sûr à en tenir compte et à essayer de les aider dans la mesure de nos moyens grévistes (ex F.Léger)…
  • Un bilan de la journée du 15 à Fernand Léger (Grand Couronne) Blocage de l’établissement.

Après avoir menacé les personnels d’appeler la police, le proviseur prend des photos des grévistes et insulte les collègues en les qualifiant de « terroristes ».

Le proviseur place derrière la grille un panneau d’affichage sur lequel il affiche un document précisant qu’en « raison du blocage des accès de l’établissement par des personnels, le lycée est fermé jusqu’à lundi matin pour raison de sécurité »

Quelques jeunes décident d’aller faire un barrage filtrant sur le rond point en bas du lycée. Des collègues vont avec eux pour encadrer... Action qui a créée de l’énervement de la part de quelques automobilistes et amenée la police à intervenir vers les jeunes. La police préférant ne pas aller au contact s’est alors tenue en retrait pour surveiller qu’il n’y ait pas de débordement de la part des élèves. Contente (je suppose) de ne pas être venue pour rien, la police en a profité pour procéder à la verbalisation de conducteur énervé et imprudent...

Le blocage tient tout au long de la journée dans le calme et s’en aucune intervention des forces l’ordre... Un barbecue est organisée avec l’ensemble des collègues auquel nous avons gracieusement invité la très large trentaine d’élèves internes, chassés du lycée et livrés à eux-mêmes sans possibilité offerte par le chef d’établissement de se restaurer le midi et devant attendre jusqu’à 17h00 que leurs parents viennent les récupérer. Les enseignants sont restés avec les jeunes jusqu’à leur départ afin de ne pas les laisser seul, livrés à eux-mêmes... (et si tout le monde était parti dans la matinée, vu que l’affichage précisait que l’établissement était fermé, que serait-il devenu de ces jeunes ???)

  • L’école Rostand (Sotteville) ne sera pas fermée mardi 19/10 mais nous serons 10 grévistes pour 3 non-grévistes ; c’est déjà très bien, presque inespéré ! Les parents FCPE nous soutiennent. Toujours 2 grévistes en grève reconductible à partir du 18/10

DIEPPE

  • Rassemblement vendredi 15 à 10 h devant la gare, appel à tous les salariés à se mobiliser. 300 participants
  • Hôpital : reconduction
  • Cidrerie d’Anneville : en grève

Education

  • 50 grévistes dans les écoles, collèges et lycées vendredi
  • Mardi 19 : AG-débat intersyndicale de l’éducation à 14 h, Maison Jacques Prévert
  • Lycée du Golf – vendredi 15 Notre lycée est toujours mobilisé. Distribution de tracts appelant au rassemblement du vendredi 15. Peu d’élèves étaient présents. Ceux et celles qui désirent aller en cours, y sont autorisés. Mais les élèves du Golf restent chez eux et les internes repartent dès le vendredi matin... Appel au rassemblement de mardi 19. Distribution de tracts lundi. J’’accompagne toujours les élèves aux distributions et aux rassemblements. Peu de collègues en grève vendredi 15. Anne

Manifestation du 15 5000 manifestants, avec une présence remarquée de la CGT Educ’ (bidons, drapeaux et toute l’éduc derrière !)

FECAMP

  • Territoriaux Fécamp : préavis déposé pour grève reconductible jusqu’au 30 Assemblées générales du personnel territorial tous les matins à 10 H à l’espace Henri Dunant –forte participation des personnels des écoles
  • 1200 manifestants samedi matin

AGGLO LE HAVRE

Troisième jour de grève massive : TOTAL Raffinerie de Normandie (plus de 90% arrêt de la production en cours), CIM (très majoritaire), PETROCHEMICALS, SNCF (46% chez les mécanos et 53% les contrôleurs), CHEVRON, Centrale EDF (très majoritaire, arrêt de la production), territoriaux d’Harfleur, Konecranes …Les grèves reconductibles se maintiennent ou s’amplifient à FOURE LAGADEC, Vinci, Ponticelli, LA POSTE, FRANCE TELECOM, Lafarge, DEBRIS, dans l’EDUCATION, et dans la construction… AIRCELLE démarre un blocage total du site pour la semaine prochaine.

De nouveaux secteurs démarrent la grève aujourd’hui : les personnels de l’université, les territoriaux de Gonfreville...Carrefour Dresser, blocage du carrefour de 7 h 30 à 9 h 30, diffusion de tracts, 300 participants

LILLEBONNE

Exxon mobil : grève reconductible avec arrêt des installations

EURE

  • LOUVIERS / VAL DE REUIL AG de 10h30 44 personne Surtout Lycée M Bloch et collège A Allais des représentants du coll de Pt de l’arche qui lance une grève tournante des grévistes du lycée des Fontenelles de Louviers une représentante de PMF 3 représentants lycéens Une représentante du Hamelet. La situation est très variée selon les endroits. ça va de grève tournante reconductible (environ 30 personnes concernées) à une AG encore à faire (PMF Le Hamelet) un début de mobilisation aux Fontenelles...
  • PONT-AUDEMER : Quelques infos du lycée Prévert : Les élèves continuent leur blocage. Un taux d’absentéisme variable selon les classes mais environ la moitié des lycéens n’est pas en cours. Manifestation à 10 h dans le centre ville à 400 lycéens de Prévert et quelques élèves du lycée Risle Seine mais très peu. 7 « adultes » pour accompagner la manif (CGT, SNES, SNUipp, CFDT). AG des profs du lycée à 13h : 45 présents. 15 d’entre nous seront en grève reconductible à partir de lundi.
  • ÉVREUX : Blocus et débrayage de lycées ce matin (Modeste, Aristide, Canada) : 1500 lycéens débrayent. Manifestation de 1200 lycéens des trois lycées, partant d’Aristide à la préfecture en passant par la mairie. Premières répressions (menaces administratives, engueulades des parents, etc...) mais qui n’ont pas entamé sérieusement le moral des militants pour l’instant. Prise de parole en fin de manif. Interview des lycéennes organisatrices par France Bleu Haute Normandie et Paris Normandie,
  • VAL-DE-REUIL AG 10h30 école de musique. Y seront sûr les grévistes du collège A.Allais, lycée M.Bloch, collèges mendes France et Pont de l’Arche, CGT communaux, lycéens (au moins 3 « délégués de lutte » élus ce matin). Tout le monde y est le bienvenu. A Alphonse Allais, mise en place d’une caisse de grève, 25 cotisants, décision d’avoir 10 à 15 grévistes par jour jusqu’à jeudi."
  • VERNON : Lycée Dumezil : Blocage ce jour avec environ 200 jeunes le matin et une centaine l’après-midi, les forces de l’ordre présentes en nombre... Intervention en fin de matinée de délégués CGT pour encadrer. Décision prise d’une reconduction de blocage.

Documents joints

Havre n°4
Havre n°4
Communiqué Education
Communiqué Education
tract 19 octobre
tract 19 octobre
Havre n°5
Havre n°5

Agenda

<<

2019

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Sites favoris


7 sites référencés dans ce secteur

Brèves

Motion de soutien aux salariés de la Chapelle d’Arblay

mercredi 18 septembre

Les camarades de la CGT Educ’action Haute-Normandie réunis en Assemblée générale de rentrée le 16 septembre 2019 à Maromme expriment leur soutien aux salariés de la Chapelle Darblay, menacés de licenciement.
Dans le secteur privé, les fermetures de site et les plans de licenciement se multiplient. Dans les services publics, ce sont les suppressions de postes massives et la dégradation des conditions de travail.
De plus, la réforme des retraites est une attaque contre l’ensemble des salariés.

  • Zéro licenciement !
  • Non à la fermeture des sites !
  • Non à la casse des services publics !
  • Non à la réforme des retraites ! Luttons tous ensemble !

Motion adoptée à l’unanimité par l’AG des syndiqué-e-s CGT éduc’action Rouen

Fusion des académies : j’habite à Evreux, pourra-t-on me nommer à Cherbourg ?

vendredi 13 septembre

La lettre de cadrage pour la fusion des académies de Caen et Rouen certifiait que la gestion des personnels enseignants ne serait pas impacté jusqu’en 2022 (Mais en 2018 on nous jurait que la fusion n’était pas encore décidée). A en croire M. le Ministre, jusqu’à cette ce cas de figure n’existera pas. Mais après 2022 ça devient tout à fait possible pour les personnels du second degré. Le Rectorat a tout intérêt à ce que la souplesse et la mobilité des personnels soient maximales. Et avec l’affaiblissement du rôle des CAPA il sera encore plus compliqué d’influer sur les choix des services académiques, sans oublier que pour les contractuels ce « contrôle » est inexistant.

Une fusion des académies pour fermer des sections !

vendredi 13 septembre

Le Rectorat et la Région Normandie lancent la réflexion pour une nouvelle carte de formation à la rentrée de septembre 2020. Ca ne sent pas bon du tout ! L’académie et la région de Normandie auront, si nous ne faisons pas reculer le Ministère, le même périmètre au 1° janvier. Les filières de formation, frontalières pour le moment, ou seulement identiques, seront à la prochaine rentrée dans la même académie. Ce sera une très bonne excuse pour fusionner et fermer par ci par là et pour récupérer les postes.

Mac Do Neufchâtel en Bray veut licencier une militante syndicale CGT !

vendredi 6 juillet 2018

Suite à un entretien disciplinaire une syndiquée CGT depuis un mois au McDonald’s de Neufchatel en Bray a été mise à pieds à titre conservatoire avant que ne soit décidé un licenciement. Les vrais motifs de cette mise à pied : la distribution de tracts dans les restaurants de cette franchise (Dieppe, Yvetot et Neufchâtel en bray) mentionnant les acquis obtenus au restaurant d’Elbeuf (13e mois, prime trimestrielles, congés enfants malades, arbre de Noël ...), et la crainte que les salariés reprennent eux aussi ces revendications !
Rassemblement Dimanche 8 juillet 18h45 devant le Mac Donald de Neufchâtel en Bray.

Grève à l’hôpital psychiatrique Janet au Havre !

mercredi 20 juin 2018

A l’image des salariés de l’hôpital psychiatrique du Rouvray, les personnels grévistes de l’hôpital psychiatrique Janet du Havre ne lâchent pas le morceau. Ils exigent la venue de Mme Gardel, directrice de l’Agence régionale de santé, l’ouverture d’une nouvelle unité pour que les patients ne soient plus dans des lits supplémentaires avec la création de 50 postes pluridisciplinaires pour la faire fonctionner, la stagiarisation de tous les contractuels-les, l’arrêt de la polyvalence, l’embauche de médecins psychiatres titulaires. Rendez vous jeudi 21 à 8h45 à l’hôpital Flaubert pour une haie de déshonneur pour les administrateurs de l’hôpital, et le samedi 23 à 17h45 sur le parvis du printemps.
Soutenez les revendications en écrivant à Mme Gardel

RESF : une bonne nouvelle qui se concrétise enfin !

mardi 12 juin 2018

Mme Erdene, dont les enfants sont scolarisés au lycée de Déville-lès-Rouen et dans des écoles de Maromme, a reçu enfin son titre de séjour ; celui de son mari attend à la Préfecture, sauf imprévu.
Les bonnes nouvelles sur ce front sont si rares qu’il fallait en parler d’autant plus que pour d’autres familles, l’étau se resserre.
Mme Balogun - originaire du Nigéria et qui a une enfant scolarisée au collège de Maromme - s’est vu confirmer son OQTF par le Tribunal Administratif et France Terre d’Asile cherche à récupérer leur logement CADA en essayant de les en expulser.
La CGT Educ’action revendique la régularisation des lycéens majeurs et des parents d’élèves sans papiers.