INFOS GREVE Cgt Educ’76 - 18 OCTOBRE

lundi 18 octobre 2010
popularité : 4%

AGGLO DE ROUEN

  • Interpro

Le dépôt de carburant qui avait été repris par les flics samedi à 4H du mat, a été réoccupé par les grévistes (dont 8 CGT Educ !) ce matin à 4H45. Depuis les grévistes de toutes professions se sont relayés pour le tenir. A cette heure malgré la menace des flics il tient encore. On verra cette nuit. Il faut y passer, s’informer et il faudra peut-être y revenir. Le dépôt principal est sur le boulevard maritime,à Grand Quevilly après l’usine Grande paroisse en direction de Grand Couronne !

Les cheminots ont reconduit la grève et ont ajouté des forces visibles aux actions interpro. La raffinerie Petroplus tient toujours bon ! Les secteurs mobilisés (Energie, Chimie, Hopital du Rouvray, conseil général, plusieurs boîtes du privé – dont Renault au dépôt -, etc ont également apporté des forces)

Manifestation de 11H : Environ 1500 lycéens et 300 à 400 interpro. Manif sur le pont Flaubert. Beaucoup de mal à « encadrer » quelques dizaines de jeunes qui voulaient des affrontements et qui ont provoqué de la casse. On a réussi à limiter les dégâts et en fin de manif ils ont continué à jouer au chat et à la souris avec la police.

  • Education

Le nombre de grévistes dans les établissements qui s’étaient mobilisés la semaine dernière a plutôt diminué (Sembat 6, Jeanne d’Arc 0, mais Charcot 10) par contre de nouveaux établissements (E. Labbé Barentin) et des instits en plus grand nombre. Quelques lycées temporairement bloqués par les lycéens avec quelques incidents mais sans gravité à notre connaissance. Le blocage de F.Léger par les profs a continué.

  • AG de secteurs
  • Vallée du Cailly

nous étions encore 34 à l’AG de la vallée du Cailly malgré le problème que peut poser la perte éventuelle du week-end. Plusieurs personnes entraient à peine en reconductible, ce qui est encourageant pour la journée de demain et pour les possibilités de reconduire mercredi et jeudi.
Tout est organisé pour pouvoir faire un cortège dynamique à la manif de demain.
Fait important : l’AG a voté à 31 pour, 1 abstention et 2 NPPV pour que l’AG vallée du cailly de demain soit une AG interprofessionnelle. Elle aura lieu à 14h30, salle des Diesels, au Houlme. Un travail d’info à ce sujet a été fait en début d’après midi, et se continuera dans la manif demain, auprès de quelques boites privées du secteur déjà mobilisées : Legrand, Leclerc, Glaxo, Wild ...

  • Sotteville-St Etienne-Oissel

25 présents, 2 lycées, 2 collèges, 8 écoles, 1 fac. Bon chiffres de grève annoncés pour demain dans le premier degré. Nettement plus faibles pour les jours suivants. Adopté un texte d’appel à reconduire la grève mercredi et jeudi, aux instits à déposer des intentions de grève pour la rentrée. A des actions (mercredi 10H devant la fac du Madrillet) et à une AG de secteur Jeudi 20 à 9H à la Fac du Madrillet.

  • BILAN DU 18 OCTOBRE 2010 A FERNAND LEGER Après le blocage de vendredi à 7h00 du matin, c’est un nouveau blocage qui s’est déroulé aujourd’hui dès 6h00 où le chef d’établissement ne s’est pas laissé surprendre cette fois-ci. Ce dernier, présent avant 6h00 à l’établissement, à renouveler ces propos déjà évoqués vendredi aux collègues mobilisé ce jour (notamment terroriste…).Très peu d’élèves se sont présentés à l’établissement aujourd’hui… Une délégation a de nouveau été reçue par le proviseur qui semble, lui, vouloir camper sur ses positions en ce qui concerne la réglementation et les textes… ce qui est tout à son honneur… Il a semblé émettre quelques ouvertures (notamment en admettant que l’envoi de mail afin de demander aux enseignants de se déclarer gréviste ou non n’était pas des plus adaptés et que le courrier papier était plus approprié… ce qui permet réflexion et organisation, etc…) Les négociations avec celui-ci s’annoncent cependant difficiles… Il a tout de même précisé que le LP Fernand Léger avait une réputation qui ne lui était pas inconnue… ET QUE NOUS ETIONS LE SEUL ETABLISSEMENT DE L’ACADEMIE BLOQUE PAR LES ENSEIGNANTS ET LE PERSONNEL !!!! ALORS ???? Cependant, la négociation et l’acrobatie argumentaire ne faisant pas partie de mes préférences, je laisserai ceci à mes collègues volontaires au moment voulu…Dans l’après midi (15h30), je suis allé avec un collègue au collège MATISSE de GRAND COURONNE. Les collègues y avaient prévu une heure d’information syndicale à laquelle nous avons été invités afin de leur expliquer les différents évènements. Chose faite….Pas l’impression que ces collègues partent sur un blocage mais ils n’avaient pas l’air opposé à une grève. Nous les avons laissé finir cette heure entre eux pour qu’ils puissent en discuter et convenir ensemble d’une organisation qui sera la leur…Nous les avons néanmoins invités à nous rejoindre demain sous LES banderoles FERNAND LEGER (et oui, il y en a d’autre maintenant….) Cours CLEMENCEAU s’ils ne souhaitaient pas rester isolé dans la manif’. Je pense que certains d’entre eux nous rejoindrons… A terme, l’A.G. a conduit à une reconduction du mouvement dès mercredi (demain nous serons Cours CLEMENCEAU) et a permis à quelques collègues supplémentaires de nous rejoindre dans cette action…

LES RENDEZ VOUS DE ROUEN MARDI 19 0CTOBRE

  • A 4H DU MATIN RV DEPOT QUEVILLY OU (si évacué dans la nuit) au parking des Gaumont à Grand Quevilly. Le matin et toute la journée en permanence le blocage des dépots d’essence de Quevilly (se renseigner si les flics sont venus)
  • 10H MANIF COURS CLEMENCEAU (fin à la préfecture) (il y aura une réunion interpro et intersyndicale des syndicats en lutte dans l’après midi pour fixer les actions du lendemain)
  • FECAMP

grève tournante aux lycées de Fécamp mais c’est modeste : 7 grévistes aujourd’hui + une petite dizaine de collègues pour donner un coup de main.

Actions : tractages sur deux rond-points de 7h à 8h15 avec l’interpro, travail d’info et de mobilisation en salle des profs, sans oublier nos collègues TOS, tractage à midi sur le rond-point devant l’hôpital, délégation au collège de Cany-Barville à la pause de l’après-midi pour mobiliser les collègues, demain, présence auprès des lycéens qui bloqueront, contrairement à aujourd’hui, et départ à 13h30 pour rejoindre la manif de l’après-midi en centre-ville, à partir de mercredi, grosse interrogation : comment continuer à nous inscrire dans le mouvement alors que les vacances sont imminentes ?

  • DIEPPE

Lundi 18 : diffusion filtrage intermarché, peu d’éduc en grève, par contre grosse assemblée des territoriaux (300) en grève totale demain et reconductible mercredi et jeudi. Toutes les cantines scolaires seront fermées mardi 19, et à 50% jeudi et vendredi ! par contre les chiffres annoncés pour mardi dans le premier degré sont décevants (28%)

Actions prévues sur Dieppe

Mardi :

  • 7h- 8h30 Barrage filtrant rond point intermarché 8h30 - 10h Rendez vous esplanade de la mairie avec les agents municipaux en grève
  • 10h Manif, Parcours : CCI, Gare, cours Clemenceau, passage devant la poste, rue qui remonte,tout droit puis redescente rue Toustain, Rue de la Barre, Grande rue, Puits salé direction église Saint Jacques, Siège UMP, place Nationale, début de la Grande rue, puis les Quais jusqu’à la CCI.

Mercredi :

  • 6h : Blocage total du rond point intermarché, et de la ZI d’Offranville.
  • 18h : Audience auprès de Mme HUREL, député socialiste.
  • LE HAVRE

Au Havre, les lycéens ont manifesté. Des situations confuses dans plusieurs lycées : Schuman, Françoise de Grâce, jules Lescène.
La zone industrielle reste bloquée. La raffinerie Normandie est à l’arrêt (les gendarmes mobiles en sont partis) ; 100% de grévistes à la SIM3 Pénurie d’essence

  • LOUVIERS

Compte rendu de l’AG du 18 octobre.

Etaient présents des professeurs d’Alphonse Allais, des lycées de Val de Reuil et de Louviers, une enseignante du lycée d’Evreux, une professeure des écoles du Vaudreuil, la psychologue scolaire du secteur de Louviers, une assistante sociale, des membres de la CGT union locale Louviers, un délégué syndical CGT de Pasteur. Des AG se tenaient dans d’autres établissements scolaires au même moment.Il a été annoncé que les lycéens vont distribuer des tracts toute la journée pour la manifestation de demain. Le blocage du lycée Marc Bloch a été moins important ce matin car il y avait peu de professeurs en grève en vue de la manifestation nationale de demain.La professeure du premier degré du Vaudreuil a suggéré de profiter des vacances scolaires pour prêter main forte au mouvement de blocage des raffineries, des dépôts et d’éventuelles autres manifestations. Une quinzaine de volontaires seront présents au rond-point des Baladins, et éventuellement celui des pompiers à 17h afin de distribuer des tracts pour mobiliser la population à la manifestation de demain. Pour faire le bilan de la journée et savoir quelle suite donner au mouvement, il y aura une AG demain, mardi 19 octobre à 17h à l’école de musique de Val de Reuil. Un des membres de la CGT Union locale Louviers a appelé les enseignants à rejoindre la manifestation de Louviers (10h sur le parvis de l’église) afin d’être aux côtés des lycéens pour les encadrer et les soutenir. Cela permettrait en plus du blocage des grandes villes que les villes de moyenne importance se rajoutent au mouvement en soulignant que les lycéens et les habitants moins mobiles puissent manifester également.
L’assemblée générale des enseignants grévistes du bassin de LOUVIERS et l’intersyndicale (CGT, Sud, FO…)


Agenda

<<

2019

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Sites favoris


7 sites référencés dans ce secteur

Brèves

Fusion des académies : j’habite à Evreux, pourra-t-on me nommer à Cherbourg ?

vendredi 13 septembre

La lettre de cadrage pour la fusion des académies de Caen et Rouen certifiait que la gestion des personnels enseignants ne serait pas impacté jusqu’en 2022 (Mais en 2018 on nous jurait que la fusion n’était pas encore décidée). A en croire M. le Ministre, jusqu’à cette ce cas de figure n’existera pas. Mais après 2022 ça devient tout à fait possible pour les personnels du second degré. Le Rectorat a tout intérêt à ce que la souplesse et la mobilité des personnels soient maximales. Et avec l’affaiblissement du rôle des CAPA il sera encore plus compliqué d’influer sur les choix des services académiques, sans oublier que pour les contractuels ce « contrôle » est inexistant.

Une fusion des académies pour fermer des sections !

vendredi 13 septembre

Le Rectorat et la Région Normandie lancent la réflexion pour une nouvelle carte de formation à la rentrée de septembre 2020. Ca ne sent pas bon du tout ! L’académie et la région de Normandie auront, si nous ne faisons pas reculer le Ministère, le même périmètre au 1° janvier. Les filières de formation, frontalières pour le moment, ou seulement identiques, seront à la prochaine rentrée dans la même académie. Ce sera une très bonne excuse pour fusionner et fermer par ci par là et pour récupérer les postes.

Mac Do Neufchâtel en Bray veut licencier une militante syndicale CGT !

vendredi 6 juillet 2018

Suite à un entretien disciplinaire une syndiquée CGT depuis un mois au McDonald’s de Neufchatel en Bray a été mise à pieds à titre conservatoire avant que ne soit décidé un licenciement. Les vrais motifs de cette mise à pied : la distribution de tracts dans les restaurants de cette franchise (Dieppe, Yvetot et Neufchâtel en bray) mentionnant les acquis obtenus au restaurant d’Elbeuf (13e mois, prime trimestrielles, congés enfants malades, arbre de Noël ...), et la crainte que les salariés reprennent eux aussi ces revendications !
Rassemblement Dimanche 8 juillet 18h45 devant le Mac Donald de Neufchâtel en Bray.

Grève à l’hôpital psychiatrique Janet au Havre !

mercredi 20 juin 2018

A l’image des salariés de l’hôpital psychiatrique du Rouvray, les personnels grévistes de l’hôpital psychiatrique Janet du Havre ne lâchent pas le morceau. Ils exigent la venue de Mme Gardel, directrice de l’Agence régionale de santé, l’ouverture d’une nouvelle unité pour que les patients ne soient plus dans des lits supplémentaires avec la création de 50 postes pluridisciplinaires pour la faire fonctionner, la stagiarisation de tous les contractuels-les, l’arrêt de la polyvalence, l’embauche de médecins psychiatres titulaires. Rendez vous jeudi 21 à 8h45 à l’hôpital Flaubert pour une haie de déshonneur pour les administrateurs de l’hôpital, et le samedi 23 à 17h45 sur le parvis du printemps.
Soutenez les revendications en écrivant à Mme Gardel

RESF : une bonne nouvelle qui se concrétise enfin !

mardi 12 juin 2018

Mme Erdene, dont les enfants sont scolarisés au lycée de Déville-lès-Rouen et dans des écoles de Maromme, a reçu enfin son titre de séjour ; celui de son mari attend à la Préfecture, sauf imprévu.
Les bonnes nouvelles sur ce front sont si rares qu’il fallait en parler d’autant plus que pour d’autres familles, l’étau se resserre.
Mme Balogun - originaire du Nigéria et qui a une enfant scolarisée au collège de Maromme - s’est vu confirmer son OQTF par le Tribunal Administratif et France Terre d’Asile cherche à récupérer leur logement CADA en essayant de les en expulser.
La CGT Educ’action revendique la régularisation des lycéens majeurs et des parents d’élèves sans papiers.

Fusion des académies : où en est on ?

mardi 12 juin 2018

En janvier, Mr le Recteur des académies de Rouen et de Caen nous assurait que la fusion des deux académies n’était pas décidée et qu’elle dépendrait de l’évaluation qui serait rendue fin mars, début avril. Il était malgré tout resté bien silencieux lorsque nous lui avions dit qu’il était impossible d’évaluer un processus de fusion en 5 mois (l’expérimentation a officiellement début en novembre), et notamment les conséquences sur les conditions de travail des personnels et les conditions d’enseignement, et que nous étions convaincus que cette évaluation serait bidon et que la fusion était déjà actée officieusement. Depuis, aucune nouvelle de cette évaluation, ni de la décision du Ministère qui devait tomber à la suite de l’évaluation. Mais cela n’est pas vraiment plus rassurant. Les organisations syndicales et les personnels avaient déjà été mis devant le fait accompli en septembre en apprenant seulement à la rentrée qu’une expérimentation était menée sur les académies de Rouen et de Caen. Et le Ministère ne compte pas lâcher de sitôt son projet de fusionner des académies qui sera une véritable manne pour supprimer des postes d’administratifs en fusionnant des services et des formations.