Loi d’orientation - LES PROFS SOUS SURVEILLANCE

vendredi 1er avril 2005
popularité : 2%

  • de la « communauté éducative »

« Dans chaque école et établissement d’enseignement scolaire public, le règlement intérieur précise les conditions dans lesquelles est assuré le respect des droits et des devoirs de chacun des membres de la communauté éducative. »

Nos droits ne seront pas identiques dans tous les établissements. Un règlement intérieur les fixera.
C’est la porte ouverte à l’arbitraire et à la casse du statut de la Fonction publique !

  • du « projet d’établissement »

« La liberté pédagogique de l’enseignant s’exerce dans le respect des programmes et des instructions du ministre chargé de l’éducation nationale et dans le cadre du projet d’école ou d’établissement avec le conseil et sous le contrôle des membres des corps d’inspection. »

La liberté pédagogique est donc sérieusement encadrée et son exercice va pouvoir varier selon les établissements : à chaque établissement son « projet », à chaque établissement ses méthodes pédagogiques !

  • du « conseil pédagogique »

« Dans chaque établissement public local d’enseignement, est institué un conseil pédagogique. Ce conseil, présidé par le chef d’établissement, réunit au moins un professeur principal de chaque niveau d’enseignement, au moins un professeur par champ disciplinaire, un conseiller principal d’éducation et, le cas échéant, le chef de travaux. Il a pour mission de favoriser la concertation entre les professeurs notamment pour coordonner les enseignements, la notation et l’évaluation des activités scolaires. »

Les enseignants vont être placés sous la tutelle d’un conseil qui va leur dicter les cours et les évaluations qu’ils doivent faire, les notes qu’ils doivent donner !

  • des parents d’élèves

« Le développement des nouveaux moyens de communication permettra, dans le cadre des espaces numériques de travail, la mise en ligne de bureaux virtuels comprenant des cahiers de texte, de l’échéancier des devoirs, d’informations relatives à la vie scolaire, et des notes obtenues par les élèves, accessibles au moyen d’un code d’accès confidentiel. »

Les parents vont pouvoir surveiller au jour le jour notre travail : le déroulement de vos séquences, le nombre d’évaluations dans un trimestre, …

  • du chef d’établissement

« Dans les établissements publics locaux d’enseignement, le chef d’établissement […] est le collaborateur du recteur et de l’inspecteur d’académie. Il assure, avec son adjoint, le pilotage administratif et pédagogique de l’établissement, dans le cadre de la lettre de mission que lui adresse le recteur. »

Le chef d’établissement aura un droit de regard sur vos activités pédagogiques. Il pourra donc la juger et, dans un avenir proche, l’évaluer, alors que les proviseurs et les principaux n’ont aucune compétence dans la discipline enseignée.

  • de la « formation »

« La formation continue constitue un droit et un devoir pour tout enseignant. […]
Tout enseignant pourra bénéficier, sur présentation d’un projet personnel de formation concourant à la qualité de son enseignement et avec l’accord du recteur, d’un crédit de formation de l’ordre de vingt heures par an ; cette formation s’accomplira en priorité en dehors des obligations de service d’enseignement. […]
Un livret récapitulatif des formations suivies et des nouvelles compétences acquises sera établi avec chaque enseignant de manière à lui permettre de gérer son parcours de formation tout au long de sa carrière.
 »

Cette formation sera donc obligatoire et choisie par l’administration. Pour parfaire le tout, on crée quelque chose qui ressemble au livret ouvrier du XIXème siècle !

ABROGATION DE LA LOI FILLON !


Documents joints

tract à télécharger
tract à télécharger

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois