Déclaration des élus de la CGT Educ’action – Ouverture FPMN et CAPN 5 mars 2013

mercredi 6 mars 2013
popularité : 2%

Le service public de l’Education nationale a perdu 80 00 postes sous le quinquennat précédent. Le nouveau gouvernement a mis un terme à ces suppressions massives, mais les premières mesures annoncées sont bien loin de compenser les pertes subies ces dernières années, qui ont laissé notre système éducatif exsangue.
Les besoins sont bien réels et la hausse démographique attendue va minorer le peu de créations. A la prochaine rentrée, le nombre d’emplois, tant dans le premier degré que dans le second degré sera globalement inférieur au niveau d’emploi d’enseignants à la rentrée 2011.

Le projet de loi d’orientation présenté par le ministre, même s’il contient certaines mesures positives, se révèle bien trop insuffisant et porte des options inacceptables pour la CGT Educ’Action.
En plus du maintien de l’école du socle qui ne fait que reproduire le tri social ou le passage en force de la réforme des rythmes scolaires, ce projet de loi qui s’inscrit dans l’acte III de la décentralisation menace l’avenir de l’enseignement professionnel public et de ses personnels, avec la proposition d’un pilotage des cartes de formations, essentiellement dirigé par les régions en fonction des seules préoccupations économiques locales. D’autre part, avec la régionalisation annoncée des Centres d’Information et d’Orientation, l’Etat organise la fin du métier de conseiller d’orientation psychologue et la mort du service public d’orientation de l’Education nationale.

Nous déplorons l’absence totale de mesures, pour une revalorisation salariale et pour une amélioration des conditions de travail de tous les personnels.
C’est pourquoi la CGT a voté contre ce projet lors du conseil Supérieur de l’Education et au Comité Technique Ministériel.
La volonté politique affichée de faire de l’Education nationale une priorité laissait présager un projet plus ambitieux et un budget à la hauteur des enjeux.

La CGT Educ’Action rappelle son opposition au mouvement national à gestion déconcentrée.

Cette année, la création de postes annoncée pour la rentrée prochaine et la disparition, dont nous nous félicitons, du mouvement national ECLAIR auraient pu laisser entrevoir une amélioration de la fluidité du mouvement. Il n’en est rien. D’une part, plus de la moitié de ces postes serviront à remplacer les départs en retraite. D’autre part, une partie sera réservée pour la titularisation des collègues contractuels.
Nous ne pouvons qu’approuver ce premier pas qu’est la résorption des personnels non titulaires, que nous réclamons depuis des années. Cependant la plus grande partie des précaires employés par notre ministère se retrouvent exclus du protocole de titularisation.
Mais les heures réservées pour ces futurs admissibles du concours exceptionnel 2013 sont autant de postes retirés du mouvement (3500 ETP dans le second degré), et, au final, de plus en plus de collègues, malgré des barèmes exponentiels, se voient refuser une possibilité de mutation, toujours pour des raisons budgétaires.

Le nouveau ministre a décidé de reconduire l’info mobilité, à l’instar du gouvernement précédent. Nous continuons de dénoncer la communication du projet de mouvement avant la tenue des CAPN, ce qui constitue une remise en cause du paritarisme. D’ailleurs certaines académies ont décidé de l’abandonner pour le mouvement intra. Nous nous interrogerons aussi sur l’intérêt de déstabiliser pendant deux à trois semaines les candidats à mutation en donnant des prévisions de résultats qui pour certains seront trompeuses. Nous souhaitons aussi connaître le coût de cette opération.

De même, pour réduire le contrôle des élus du personnel, les affectations des stagiaires ne se font plus lors de groupes de travail depuis deux ans. La CGT Educ’Action demande à la DGRH de rétablir ces Groupes de Travail pour l’affectation des stagiaires de cette année. Les élus des personnels doivent pouvoir contrôler ces affectations dans le cadre d’un mouvement transparent.

Nous constatons tous les ans une très grande disparité dans l’attribution des points RQTH selon les académies. L’impossibilité de muter pousse de plus en plus de collègues à demander cette bonification, qui d’ailleurs ne leur garantit pas forcément une mutation. Sur deux candidats présentant la même pathologie dans des académies différentes, l’un peut obtenir la bonification RQTH et l’autre pas. Dans un souci d’égalité de traitement, nous demandons que toutes les situations soient examinées au niveau national et donc le retour d’un groupe de travail sur les dossiers médicaux.

Cette année encore, nous dénonçons le fait que les élus CAPN PLP ne soient toujours pas convoqués par l’administration aux groupes de travail pour les BTS, et de ce fait soient empêchés de suivre et défendre les dossiers des collègues PLP qui ont postulé sur ces postes.
Nous avions déjà alerté la DGRH au sujet de cet épineux problème qu’est l’impossibilité pour des représentants élus de suivre la carrière des personnels de leur corps. A ce jour, le courrier adressé à Monsieur le Ministre n’a reçu aucune réponse sur cet empêchement qui est fait aux élus à la CAPN des PLP de remplir l’intégralité de leur mandat.

La CGT Educ’Action reste très attachée aux valeurs du paritarisme. Elle entend veiller à l’égalité de traitement de tous les personnels et à défendre un service public d’éducation digne de ce nom.


Agenda

<<

2020

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur

Brèves

Justice - La taxe de 35 euros enfin supprimée

dimanche 4 août 2013

L’instauration d’un timbre fiscal de 35 €, décidée par le Gouvernement en 2011 et applicable depuis octobre 2011, pour toutes instances introduites devant les juridictions civiles, sociales, administratives et prud’homales, remet en cause l’accès au juge pour des milliers de salariés.

Comme nous l’avions prévu, cette taxe a entraîné une baisse conséquente des contentieux judiciaires, nombreux justiciables ayant renoncé à leur droit.

12 organisations, à l’initiative de la CGT se sont prononcées contre cette taxe. Après des mois de lutte nous avons enfin été entendus.

Christiane Taubira, Garde des sceaux, Ministre de la Justice, a annoncé, le 23 juillet 2013, la suppression, dans le projet de loi de finances pour 2014, de cette taxe.

Nous nous félicitons de cette décision obtenue grâce aux multiples manifestations dont une pétition nationale.

Montreuil, le 29 juillet 2013

Motion de la CGT Renault Cléon à propos de la défense des retraites

mardi 25 juin 2013

Texte de la motion votée à l’unanimité par la Commission exécutive du Syndicat CGT Renault Cléon à propos de la mobilisation contre la prochaine réforme des retraites.
Dès la fin septembre – début octobre, le gouvernement soumettra au parlement un projet de loi modifiant les conditions de départ à la retraite et abaissant le niveau des pensions des retraités, aggravant les effets de la réforme imposée par le gouvernement Sarkozy en 2010.
Ce qui laisse très peu de temps pour construire un rapport de force suffisant pour imposer l’abandon de ce projet de réforme.
Réuni en Commission exécutive, ce vendredi 21 juin, le syndicat CGT Renault Cléon appelle le bureau confédéral de la CGT :
- à proposer dès le début juillet une première date de mobilisation nationale pour les premiers jours de septembre
- à inscrire très clairement cette première date de mobilisation dans la perspective d’un blocage de l’économie, à la différence de la stratégie qui a conduit à l’échec de la mobilisation pour les retraites de 2010.

Voté à l’unanimité des 28 membres présents de la Commission exécutive

Projet de loi sur l’égalité femmes/hommes Pour la CGT le compte n’y est pas

mercredi 12 juin 2013

La Ministre des droits des femmes a présenté ce lundi en conseil supérieur pour l’égalité professionnelle le projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes. La CGT considère que ce projet de loi doit être un levier historique pour enfin atteindre l’égalité réelle entre les femmes et les hommes et sera particulièrement exigeante quant à son contenu.
Lire la suite du communiqué de la Confédératio}

Garantie Individuelle de Pouvoir d’Achat (GIPA) 2013

mercredi 8 mai 2013

Consultez, ci-contre, la fiche de calcul de la GIPA versée en 2013 réalisée par la CGT Fonction Publique. Cette fiche permet à tou
un chacun de savoir s’il a droit à la GIPA et, si oui, quel en sera le montant. La fiche permet aussi decalculer la perte réelle hors GVT ("glissement vieillesse-technicité") subie par tout agent de la Fonction Publique.

Les inégalités se creusent entre retraités

mercredi 24 avril 2013

Le niveau de vie des seniors est proche de celui des actifs. Les pensions des jeunes retraités progressent plus vite. Les revenus du patrimoine accentuent les écarts.
Lire la suite sur le site des Echos

Notre fiche de paie finance la Protection Sociale

jeudi 12 juillet 2012

Sur mon salaire brut on me prélève différents pourcentages, à mon employeur aussi : C’est le financement de « Notre protection sociale ». Toutes ces cotisations assises sur mon salaire vont dans le « pot commun » et quand j’ai un problème, je bénéficie de droits. C’est le salaire Socialisé. Les cotisations permettent d’assurer la protection sociale de TOUS car nous sommes tous des assurés sociaux ! C’est la solidarité
Lire le tract de la CGT Organismes sociaux

L’enseignement agricole veut "crever l’abcès" de la précarité

mardi 3 juillet 2012

A la veille d’une rencontre avec le nouveau ministre de l’agriculture, six syndicats de l’enseignement agricole font démarche commune pour obtenir un plan de titularisation des contractuels correspondant aux besoins et sortir des agents de la grande pauvreté liée à des statuts parfois illégaux.
Lire la suite sur le Café pédagogique

NouveVidéo : M. et Mme Pognon ne payent pas beaucoup de taxe d’habitation.lle brève

jeudi 29 décembre 2011

Retrouver M. et Mme Pognon avec le paiement de leur taxe d’habitation. Comme toujours, ils trouvent cela bien trop cher, et pourtant...
Voir la vidéo sur le site de la CGT Finances