Le traitement réservé aux contractuels est inacceptable : Mobilisons-nous pour lutter contre l’injustice et la précarité !

vendredi 14 juin 2013
popularité : 2%

Ces dernières semaines se sont déroulées les épreuves des concours et examens réservés. Ce dispositif issu du plan « Sauvadet » devait permettre la titularisation des non-titulaires en poste depuis au moins quatre ans.

• En fait, les conditions d’éligibilité aux concours et examens ont éliminé de nombreux candidats dont certains avaient largement plus de quatre années cumulées d’ancienneté.

• Sur les résultats déjà publiés, seuls 35 % des concours ont ouvert une liste complémentaire. Le calendrier trop resserré, mal communiqué, le flou dans la constitution du dossier et le déroulé des épreuves ont généré de très grosses difficultés pour les collègues présentant les épreuves.

• Il a fallu « essuyer les plâtres » de ce concours dans des conditions parfois chaotiques. Certains jurys ont donné aux candidats l’impression qu’ils essayaient de les piéger, en les interrogeant uniquement sur les contenus disciplinaires, peu ou pas sur leur pratique et les projets exposés dans le dossier. Il ne s’agit bien évidemment pas d’un examen professionnel comme inscrit dans la loi, même pour les PLP, puisque certains non-titulaires ayant obtenu une note supérieure à 10 n’ont pas été admis.

• Pour ceux qui seront reçus, ce sera l’année de stage, enfin si on peut appeler comme ça une année de cours sans décharge, sans tuteur, sans formation et se terminant par une inspection et un passage au mouvement inter-académique !

• Pour tous les autres, recalés, inéligibles, la rentrée sera très difficile puisque de nombreux postes ou blocs de moyens provisoires seront attribués aux lauréats des concours (externe, réservé, exceptionnel).

Ce traitement, réservé aux contractuels par leur employeur, est totalement inacceptable. Mobilisons-nous pour lutter contre l’injustice et la précarité ! La CGT Éduc’action, comme toute la CGT, est aux côtés des salariés précaires. La CGT Éduc’action revendique la titularisation de tous les précaires sans condition de concours ni de nationalité et avec une formation.

Pour la CGT Éduc’action, la titularisation de tous les non-titulaires, y compris les assistants d’éducation et les personnels en contrat aidés, reste une nécessité. Elle continuera le combat pour gagner sur cette revendication légitime, en travaillant sur la création de nouveaux corps de la Fonction publique pour accueillir les personnels sur de nouvelles missions (c’est le cas, par exemple, des personnels accompagnant les élèves en situation de handicap).

La CGT Éduc’action a initié une interpellation unitaire auprès du ministre pour que celui-ci revienne sur cette situation inacceptable.
Dans les établissements, les départements et les académies, des actions se mettent en place. La CGT Éduc’action appelle à développer et amplifier ses actions.

La CGT Éduc’action revendique 

  • Une loi de titularisation, élargie à l’ensemble des personnels précaires, seule à même d’apporter des réponses statutaires et collectives. La CGT Éduc’action revendique une titularisation sans condition de concours ni de nationalité, avec, le cas échéant, la création de nouveaux corps dans la Fonction publique ;
  • L’arrêt du recrutement de non-titulaires et, dans l’immédiat, la garantie de leur réemploi ;
  • L’amélioration des conditions de reclassement des non-titulaires au moment de leur titularisation ;
  • Le renforcement dans l’immédiat des droits sociaux des non-titulaires, la reconnaissance de leurs qualifications ;
  • La cohérence de gestion, une grille de salaire alignée sur celle des titulaires (sans rémunération au mérite). Cela passe aussi par un élargissement et une harmonisation nationale des compétences des Commissions Consultatives.

Documents joints

PDF - 243.2 ko
PDF - 243.2 ko

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur

Brèves

Justice - La taxe de 35 euros enfin supprimée

dimanche 4 août 2013

L’instauration d’un timbre fiscal de 35 €, décidée par le Gouvernement en 2011 et applicable depuis octobre 2011, pour toutes instances introduites devant les juridictions civiles, sociales, administratives et prud’homales, remet en cause l’accès au juge pour des milliers de salariés.

Comme nous l’avions prévu, cette taxe a entraîné une baisse conséquente des contentieux judiciaires, nombreux justiciables ayant renoncé à leur droit.

12 organisations, à l’initiative de la CGT se sont prononcées contre cette taxe. Après des mois de lutte nous avons enfin été entendus.

Christiane Taubira, Garde des sceaux, Ministre de la Justice, a annoncé, le 23 juillet 2013, la suppression, dans le projet de loi de finances pour 2014, de cette taxe.

Nous nous félicitons de cette décision obtenue grâce aux multiples manifestations dont une pétition nationale.

Montreuil, le 29 juillet 2013

Motion de la CGT Renault Cléon à propos de la défense des retraites

mardi 25 juin 2013

Texte de la motion votée à l’unanimité par la Commission exécutive du Syndicat CGT Renault Cléon à propos de la mobilisation contre la prochaine réforme des retraites.
Dès la fin septembre – début octobre, le gouvernement soumettra au parlement un projet de loi modifiant les conditions de départ à la retraite et abaissant le niveau des pensions des retraités, aggravant les effets de la réforme imposée par le gouvernement Sarkozy en 2010.
Ce qui laisse très peu de temps pour construire un rapport de force suffisant pour imposer l’abandon de ce projet de réforme.
Réuni en Commission exécutive, ce vendredi 21 juin, le syndicat CGT Renault Cléon appelle le bureau confédéral de la CGT :

  • à proposer dès le début juillet une première date de mobilisation nationale pour les premiers jours de septembre
  • à inscrire très clairement cette première date de mobilisation dans la perspective d’un blocage de l’économie, à la différence de la stratégie qui a conduit à l’échec de la mobilisation pour les retraites de 2010.

Voté à l’unanimité des 28 membres présents de la Commission exécutive

Projet de loi sur l’égalité femmes/hommes Pour la CGT le compte n’y est pas

mercredi 12 juin 2013

La Ministre des droits des femmes a présenté ce lundi en conseil supérieur pour l’égalité professionnelle le projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes. La CGT considère que ce projet de loi doit être un levier historique pour enfin atteindre l’égalité réelle entre les femmes et les hommes et sera particulièrement exigeante quant à son contenu.
Lire la suite du communiqué de la Confédératio}

Garantie Individuelle de Pouvoir d’Achat (GIPA) 2013

mercredi 8 mai 2013

Consultez, ci-contre, la fiche de calcul de la GIPA versée en 2013 réalisée par la CGT Fonction Publique. Cette fiche permet à tou
un chacun de savoir s’il a droit à la GIPA et, si oui, quel en sera le montant. La fiche permet aussi decalculer la perte réelle hors GVT (« glissement vieillesse-technicité ») subie par tout agent de la Fonction Publique.

Les inégalités se creusent entre retraités

mercredi 24 avril 2013

Le niveau de vie des seniors est proche de celui des actifs. Les pensions des jeunes retraités progressent plus vite. Les revenus du patrimoine accentuent les écarts.
Lire la suite sur le site des Echos

Notre fiche de paie finance la Protection Sociale

jeudi 12 juillet 2012

Sur mon salaire brut on me prélève différents pourcentages, à mon employeur aussi : C’est le financement de « Notre protection sociale ». Toutes ces cotisations assises sur mon salaire vont dans le « pot commun » et quand j’ai un problème, je bénéficie de droits. C’est le salaire Socialisé. Les cotisations permettent d’assurer la protection sociale de TOUS car nous sommes tous des assurés sociaux ! C’est la solidarité
Lire le tract de la CGT Organismes sociaux

L’enseignement agricole veut « crever l’abcès » de la précarité

mardi 3 juillet 2012

A la veille d’une rencontre avec le nouveau ministre de l’agriculture, six syndicats de l’enseignement agricole font démarche commune pour obtenir un plan de titularisation des contractuels correspondant aux besoins et sortir des agents de la grande pauvreté liée à des statuts parfois illégaux.
Lire la suite sur le Café pédagogique

NouveVidéo : M. et Mme Pognon ne payent pas beaucoup de taxe d’habitation.lle brève

jeudi 29 décembre 2011

Retrouver M. et Mme Pognon avec le paiement de leur taxe d’habitation. Comme toujours, ils trouvent cela bien trop cher, et pourtant...
Voir la vidéo sur le site de la CGT Finances