"Hollande, deviens César !" Voila le conseil du groupe de hauts-fonctionnaires attachés à sa personne...

mardi 24 décembre 2013
popularité : 3%

L’HUMANITE QUOTIDIENNE

Le cercle des Gracques pousse François Hollande à l’autoritarisme

Ce cercle de hauts fonctionnaires et d’anciens membres de cabinet de gauche, qui veut pousser la gauche vers la droite, appelle François Hollande à faire preuve d’"autorité" en réduisant l’Etat et les collectivités territoriales à leur plus simple expression, pour accélérer les politiques d’austérité.

Après avoir milité pour le rapprochement des candidatures de Ségolène Royal et François Bayrou lors de la présidentielle de 2007, ce mystérieux groupe de réflexion avait appelé à voter en faveur de François Hollande en 2012. Un an et demi après, le voilà à nouveau en mouvement, pour pousser le président de la République et son gouvernement un peu plus à droite encore.

"Trois ans devant nous !"

Dans une tribune dans Le Monde, ces gens très bien placés dans les rouages de l’Etat, mais toujours masqués, appellent à découper l’intervention publique façon équarissage. "Pour mener à bien un tel programme, la main ne doit pas trembler", enjoignent-ils à leur poulain François Hollande, dans une grande tirade anti-démocratique.

"Du professionnalisme et de l’autorité !, reprennent-ils. Trois ans devant nous pour permettre aux Français de reprendre confiance en leurs dirigeants, en leurs pays, en eux-mêmes. C’est possible. C’est nécessaire. C’est maintenant", concluent-ils dans une allusion au slogan de campagne de François Hollande.

On comprend la démarche autoriraiste d’un tel changement à la lecture du programme prôné par les Gracques. Ceux-ci proposent de remplacer la remise à plat du système fiscal, promise par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et vouée selon eux à l’échec, par une réforme de l’Etat.

Ce qui consiste à :

- former un "gouvernement de redressement, de reconquête et de simplification s’impose". Ce gouvernement serait composé d’une quinzaine de "ministres d’expérience, des politiques, qui s’appuieront sur une véritable équipe de management au sein des ministères."

Un management "entreprenarial", libéral et comptable, bien sûr. A l’heure actuelle, le gouvernement Ayrault compte 37 membres, 20 ministres et 17 ministres délégués.

- Il fixera "des objectifs de réduction des dépenses d’ici à 2017, en se donnant trois ans pour mener à bien les projets de transformation et d’économies." "Son pilotage par l’évaluation permanente au sommet de l’exécutif associera fonctionnaires et parlementaires."

Les membres de ce "think thank n’oublient donc pas de se placer et de se servir. Habilement, ils proposent tout de même de faire converger "des statuts publics et privés pour les nouveaux entrants, en commençant par les hauts fonctionnaires". On imagine cependant bien que ces hauts gradés de la Fonction publique sauront négocier leurs nouveaux émoluements sur le mode "gagnant-gagnant".

- Enclencher une "réforme pragmatique" des structures territoriales axée autour des grandes métropoles. Ca tombe bien, la loi sur les métropoles vient d’être votée par le Parlement.

Rappelons que le manifeste des Gracques préconise une "gauche libérale", une "gauche moderne (qui) veut mettre de la redistribution partout où il y a du marché, et du marché régulé partout où il y a des rentes".


Agenda

<<

2020

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Sites favoris


7 sites référencés dans ce secteur

Brèves

Lubrizol : 1 an après on oublie pas ! Réunion publique le 25 septembre, manifestation le 26 septembre

mardi 8 septembre

Réunion publique d’information sous chapiteau Vendredi 25 septembre 2020 de 18 à 20h A la Friche Lucien, place Carnot, ROUEN
Jeudi MANIFESTATION Samedi 26 septembre 13h30 Rendez-vous devant : LUBRIZOL (quai de France)

Télécharger et diffuser :

Ecoles Delaunay en action le 22 janvier 2020 pour revenir en REP+

jeudi 23 janvier

Lors de l’animation pédagogique du mercredi 22 janvier 2020 sur « les élèves à besoins particuliers », les enseignants ont rappelé leur exigence de classer les écoles maternelle Delaunay-Laurencin et élémentaire Sonia Delaunay de Dieppe (Val Druel) en REP+. En effet, elles sont sorties de l’Éducation Prioritaire en 2014 et ont été exclues des dispositifs REP et REP+ alors qu’elles répondent à tous les critères pour être classées en REP+. Son rang (64ème) au niveau académique la situe au même niveau que les écoles de REP+ du Havre ou de Rouen Nord.

Tous les enseignant·e·s des deux écoles sont venu·e·s avec un tee-shirt rappelant leur exigence et ont pris la parole en début d’animation. À l’issue de l’animation, l’urne était disponible pour pouvoir faire voter au référendum d’initiative populaire.

La CGT Éduc’action 76 soutient les collègues dans leurs actions.

Motion de soutien aux salariés de la Chapelle d’Arblay

mercredi 18 septembre 2019

Les camarades de la CGT Educ’action Haute-Normandie réunis en Assemblée générale de rentrée le 16 septembre 2019 à Maromme expriment leur soutien aux salariés de la Chapelle Darblay, menacés de licenciement.
Dans le secteur privé, les fermetures de site et les plans de licenciement se multiplient. Dans les services publics, ce sont les suppressions de postes massives et la dégradation des conditions de travail.
De plus, la réforme des retraites est une attaque contre l’ensemble des salariés.

  • Zéro licenciement !
  • Non à la fermeture des sites !
  • Non à la casse des services publics !
  • Non à la réforme des retraites ! Luttons tous ensemble !

Motion adoptée à l’unanimité par l’AG des syndiqué-e-s CGT éduc’action Rouen

Fusion des académies : j’habite à Evreux, pourra-t-on me nommer à Cherbourg ?

vendredi 13 septembre 2019

La lettre de cadrage pour la fusion des académies de Caen et Rouen certifiait que la gestion des personnels enseignants ne serait pas impacté jusqu’en 2022 (Mais en 2018 on nous jurait que la fusion n’était pas encore décidée). A en croire M. le Ministre, jusqu’à cette ce cas de figure n’existera pas. Mais après 2022 ça devient tout à fait possible pour les personnels du second degré. Le Rectorat a tout intérêt à ce que la souplesse et la mobilité des personnels soient maximales. Et avec l’affaiblissement du rôle des CAPA il sera encore plus compliqué d’influer sur les choix des services académiques, sans oublier que pour les contractuels ce « contrôle » est inexistant.

Une fusion des académies pour fermer des sections !

vendredi 13 septembre 2019

Le Rectorat et la Région Normandie lancent la réflexion pour une nouvelle carte de formation à la rentrée de septembre 2020. Ca ne sent pas bon du tout ! L’académie et la région de Normandie auront, si nous ne faisons pas reculer le Ministère, le même périmètre au 1° janvier. Les filières de formation, frontalières pour le moment, ou seulement identiques, seront à la prochaine rentrée dans la même académie. Ce sera une très bonne excuse pour fusionner et fermer par ci par là et pour récupérer les postes.