M@GISTERE : Avant nous avions de la formation... Mais ça c’était avant !

mercredi 19 février 2014
par  François-Xavier Durand
popularité : 4%

Testé l’an dernier pour quelques animations pédagogiques, M@gistère arrive en force pour tous les enseignants dans le cadre de la refonte des 18 heures d’animations pédagogiques et de la volonté du Ministre de faire entrer les enseignants dans le monde du numérique. En effet, ces 18 heures de formations ont été séparées en 2 parties : 9 heures sous la forme « classique » des animations pédagogiques et 9 heures transformées en actions de formation dites à distance.

M@gistère un monde si merveilleux ?

Au delà de l’extase à laquelle est censée se plier toute personne, faute de quoi elle paraîtrait ringarde, au delà des vidéos de présentation toutes plus « fun » les unes que les autres, au delà du discours attrayant dont le but est de nous faire adhérer à cette forme de formation, M@gistère présente des aspects plus qu’inquiétants quant à l’évolution de notre métier, à la conception même de ce que doit être la formation continue et quant à nos droits en matière de formation continue sur notre temps de travail. Cette application n’est qu’une première étape vers la généralisation de la formation massive en ligne avec les MOOC (Massive Open Online Course) évoquée déjà dans certaines circonscriptions.

De la formation continue au pistage continu !

Tous les enseignants sont continuellement surveillés avec M@gistère. Si certains IEN affirment qu’ils ne « fliqueront » pas, ils ajoutent très vite qu’ils iront voir les collègues qui ne se connecteront pas pour voir les problèmes qu’ils pourraient rencontrer et les résoudre ensemble ! Pour chaque parcours de formation, un quizz permet de mesurer la réussite de l’enseignant visible par tous. Et si le score de 100% n’est pas atteint, l’enseignant reçoit une invitation à parfaire son parcours de formation pour atteindre le « nirvana » pédagogique ! Le temps passé sur chaque module est aussi affiché, tout comme la liste des enseignants connecté lors des 5 dernières minutes... Une transparence qui vire à une obsession malsaine dans le but de s’assurer que les enseignants font bien leurs heures. Si le carnet de bord et le port-folio sont, pour l’instant, annoncés comme des outils personnels, le risque est grand de devenir des outils de contrôle dans le même ordre que les fiches de préparation ou les progressions qui ne devaient être, au début, que des outils personnels !

De la formation au formatage !

Certes les animations étaient parfois imparfaites. Elles ne répondaient pas toujours à un choix des collègues surtout depuis l’apparition ces dernières années, d’animations pédagogiques « obligatoires » ! Mais, avec M@gistère, les contenus, comme les thèmes, sont imposés par les IEN à partir d’un catalogue du Ministère. L’argument qu’avec ce dispositif, nous pourrons enfin voir des pratiques avec de vrais élèves, ne peut suffire à lui-seul pour valider ce dispositif. Car la formation ne peut se résumer à voir les bonnes pratiques nous menant à penser qu’il suffirait de faire pareil pour permettre la réussite des élèves. Une véritable formation doit nous interroger sur nos pratiques, mais doit aussi permettre des échanges entre les enseignants et avec le formateur qui est là pour donner des pistes personnalisées à chacun et chacune.

Vers la déréglementation de la formation sur notre temps de travail.
Présenté comme une avancée, le fait de se former tranquillement chez soi (avec un verre de Mojito pourquoi pas), à n’importe quelle heure du soir, du matin, week-end et jour férié compris, risque quand même d’avoir très vite ses limites. Précisons tout de même que les enseignants n’ont pas attendu ce dispositif pour utiliser Internet pour effectuer des recherches afin de préparer leur classe et ce n’est pas cela qui est évidemment remis en cause. Mais avec M@gistère (et même les nouvelles formations à distance FOAD dans le cadre de la formation continue), cela ne relève plus de la liberté des collègues, mais d’une obligation de l’employeur ! La relance incessante pour obtenir un score de 100% au quizz va sans doute faire exploser le nombre d’heures statutairement dévolues à la formation sans réellement apporter plus de qualité. Une sorte de bachotage. D’ailleurs, dès aujourd’hui, les réponses au quizz circulent entre les collègues, signe d’un agacement face à cette forme de contrôle.

Vers un isolement des enseignants !

Comme dit précédemment, lors des animations pédagogiques « classiques » il y a un échange entre formateur et enseignants ainsi qu’entre enseignants présents à l’animation. Ces indispensables moments d’échanges n’existeront tout simplement plus et c’est dommage. Quid du partage de pratiques ? Des essais plus ou moins fructueux partagés avec les collègues ? Quid des légitimes questionnements auxquels le formateur présent devant le groupe pourrait apporter réponse (ou encore auxquels un ou une collègue présent(e) pourrait apporter une solution ? A moins d’ajouter, suite à ces formations à distance (en distanciel comme il est à la mode de dire) une réunion de mise en commun, ce dispositif contribue à isoler encore plus l’enseignant de ses pairs.

Des formateurs et des CPC sous pression !

Les formateurs et en premier lieu les Conseillers Pédagogiques de Circonscription (CPC) vont voir leur charge de travail exploser. Maintenir le site, régler les problèmes techniques, mais aussi concevoir des modules de formation pour répondre de façon personnalisée aux difficultés rencontrées par les stagiaires vont transformer les CPC en sorte de modérateur. Les formateurs et les CPC doivent poursuivre leur mission auprès des jeunes collègues notamment pour les aider à mieux appréhender la classe. Leurs missions doivent être réaffirmées en ce sens, pour qu’ils apportent de réelles aides aux collègues et non se transformer en relais des inspecteurs, en modérateur des forums ou en relais de big brother surveillant les moindres faits et gestes pédagogiques des enseignants.

Des contraintes techniques et financières non négligeables pour l’enseignant.

Enfin et ce n’est pas le plus anodin, qui dit formation à distance, dit matériel adéquat qui doit être fourni par notre employeur. Dans n’importe quel métier où le salarié est dans l’obligation d’avoir du matériel informatique, c’est à l’employeur de le fournir. L’explication de se l’acheter nous même et de le faire passer en frais réel dans notre déclaration d’impôt n’est pas acceptable. Il n’est pas non plus concevable d’utiliser le matériel des écoles pour plusieurs raisons. Tout d’abord, cela pose le problème du temps d’utilisation du matériel des écoles, surtout quand le risque est grand qu’il soit utilisé par les enfants dans le cadre des activités péri-éducatives liées à la réforme imposée des rythmes scolaires. Ensuite, rien ne dit que le matériel des écoles soit correctement configuré pour utiliser l’application M@gistère.

Pour la CGT Educ’action, la formation doit partir des besoins exprimés par les personnels pour y répondre. Si le numérique peut être un des outils de formation, il ne peut en être l’exclusive. L’interaction entre les pairs, entre le stagiaire et le formateur ne peut se résumer à un forum, sorte de barnum pédagogique.
La CGT Educ’action revendique une réelle formation en « présentiel » avec le maintien des stages de formation continue sur le temps de travail et la création de moyens de remplacement nécessaires à l’application du droit à la formation continue.


Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur

Brèves

Justice - La taxe de 35 euros enfin supprimée

dimanche 4 août 2013

L’instauration d’un timbre fiscal de 35 €, décidée par le Gouvernement en 2011 et applicable depuis octobre 2011, pour toutes instances introduites devant les juridictions civiles, sociales, administratives et prud’homales, remet en cause l’accès au juge pour des milliers de salariés.

Comme nous l’avions prévu, cette taxe a entraîné une baisse conséquente des contentieux judiciaires, nombreux justiciables ayant renoncé à leur droit.

12 organisations, à l’initiative de la CGT se sont prononcées contre cette taxe. Après des mois de lutte nous avons enfin été entendus.

Christiane Taubira, Garde des sceaux, Ministre de la Justice, a annoncé, le 23 juillet 2013, la suppression, dans le projet de loi de finances pour 2014, de cette taxe.

Nous nous félicitons de cette décision obtenue grâce aux multiples manifestations dont une pétition nationale.

Montreuil, le 29 juillet 2013

Motion de la CGT Renault Cléon à propos de la défense des retraites

mardi 25 juin 2013

Texte de la motion votée à l’unanimité par la Commission exécutive du Syndicat CGT Renault Cléon à propos de la mobilisation contre la prochaine réforme des retraites.
Dès la fin septembre – début octobre, le gouvernement soumettra au parlement un projet de loi modifiant les conditions de départ à la retraite et abaissant le niveau des pensions des retraités, aggravant les effets de la réforme imposée par le gouvernement Sarkozy en 2010.
Ce qui laisse très peu de temps pour construire un rapport de force suffisant pour imposer l’abandon de ce projet de réforme.
Réuni en Commission exécutive, ce vendredi 21 juin, le syndicat CGT Renault Cléon appelle le bureau confédéral de la CGT :

  • à proposer dès le début juillet une première date de mobilisation nationale pour les premiers jours de septembre
  • à inscrire très clairement cette première date de mobilisation dans la perspective d’un blocage de l’économie, à la différence de la stratégie qui a conduit à l’échec de la mobilisation pour les retraites de 2010.

Voté à l’unanimité des 28 membres présents de la Commission exécutive

Projet de loi sur l’égalité femmes/hommes Pour la CGT le compte n’y est pas

mercredi 12 juin 2013

La Ministre des droits des femmes a présenté ce lundi en conseil supérieur pour l’égalité professionnelle le projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes. La CGT considère que ce projet de loi doit être un levier historique pour enfin atteindre l’égalité réelle entre les femmes et les hommes et sera particulièrement exigeante quant à son contenu.
Lire la suite du communiqué de la Confédératio}

Garantie Individuelle de Pouvoir d’Achat (GIPA) 2013

mercredi 8 mai 2013

Consultez, ci-contre, la fiche de calcul de la GIPA versée en 2013 réalisée par la CGT Fonction Publique. Cette fiche permet à tou
un chacun de savoir s’il a droit à la GIPA et, si oui, quel en sera le montant. La fiche permet aussi decalculer la perte réelle hors GVT (« glissement vieillesse-technicité ») subie par tout agent de la Fonction Publique.

Les inégalités se creusent entre retraités

mercredi 24 avril 2013

Le niveau de vie des seniors est proche de celui des actifs. Les pensions des jeunes retraités progressent plus vite. Les revenus du patrimoine accentuent les écarts.
Lire la suite sur le site des Echos

Notre fiche de paie finance la Protection Sociale

jeudi 12 juillet 2012

Sur mon salaire brut on me prélève différents pourcentages, à mon employeur aussi : C’est le financement de « Notre protection sociale ». Toutes ces cotisations assises sur mon salaire vont dans le « pot commun » et quand j’ai un problème, je bénéficie de droits. C’est le salaire Socialisé. Les cotisations permettent d’assurer la protection sociale de TOUS car nous sommes tous des assurés sociaux ! C’est la solidarité
Lire le tract de la CGT Organismes sociaux

L’enseignement agricole veut « crever l’abcès » de la précarité

mardi 3 juillet 2012

A la veille d’une rencontre avec le nouveau ministre de l’agriculture, six syndicats de l’enseignement agricole font démarche commune pour obtenir un plan de titularisation des contractuels correspondant aux besoins et sortir des agents de la grande pauvreté liée à des statuts parfois illégaux.
Lire la suite sur le Café pédagogique

NouveVidéo : M. et Mme Pognon ne payent pas beaucoup de taxe d’habitation.lle brève

jeudi 29 décembre 2011

Retrouver M. et Mme Pognon avec le paiement de leur taxe d’habitation. Comme toujours, ils trouvent cela bien trop cher, et pourtant...
Voir la vidéo sur le site de la CGT Finances