vendredi 3 avril 2020
par  Luc De Chivré

Examens et confinement : le choix ministériel de l’inégalité sociale

communiqué de l’Union nationale CGT éduc’action


Alors que le Premier ministre avait annoncé la veille la philosophie globale des futurs aménagements des épreuves des baccalauréats et du Diplôme National du Brevet, il revenait à JM Blanquer d’annoncer ce vendredi 3 avril les mesures précises d’application. Sans surprise pour la CGT Educ’action, le ministre a annoncé la prise en compte totale du contrôle continu pour la validation de ces examens, quels que soient les conditions et le calendrier de reprise éventuels des cours.

Pour la CGT Éduc’action, il y a, comme depuis le début de la crise sanitaire, beaucoup de contradictions dans les décisions et déclarations du ministre. Pour notre organisation, soit un retour en classe le 4 mai est possible auquel cas il était encore faisable et souhaitable de maintenir des épreuves aménagées (sujets au choix et/ou une limitation des programmes concernés par les épreuves), soit la situation sanitaire ne permettait pas la tenue d’épreuves écrites, auquel cas il était envisageable de réfléchir à des épreuves orales, comme cela s’est passé en 1968. Il est à noter d’ailleurs, que l’oral anticipé de français en première générale et technologique est bien maintenu !

La CGT Éduc’action regrette que de telles solutions n’aient pas été retenues par le ministre et le gouvernement et qu’ils aient préféré balayer ces hypothèses au seul profit du contrôle continu. C’est ainsi la validation du souhait auquel aspire le ministre depuis si longtemps et déjà matérialisé par l’instauration des E3C.

Pour la CGT Éduc’action, cette option n’est pas acceptable car elle estime que le contrôle continu n’est pas équitable. En effet, beaucoup d’élèves rencontrent un début d’année compliqué et améliorent leurs résultats progressivement. Dans de nombreux cas, les élèves obtiennent même leur examen grâce à d’intenses révisions alors même que leurs notes tout au long de l’année ne leur auraient pas permis de l’obtenir.

Pour notre organisation, valider un diplôme par contrôle continu instaurerait de fait des diplômes locaux au détriment d’un cadre national. Surtout, il sanctionnerait toutes les inégalités rencontrées par les élèves (territoriales, sociales et scolaires). Il est donc étonnant qu’un tel cadre soit retenu alors que le ministre reconnait lui-même l’aggravation de ces inégalités scolaires avec le confinement (tout en précisant que les élèves de premières générales et technologiques doivent préparer les textes de français pour l’oral durant ce même confinement !).

Oui, notre système scolaire est inégalitaire et le contrôle continu en est une preuve flagrante. Non, la tenue d’un jury ne permettra pas de compenser ces inégalités. C’est d’autant plus vrai si, comme le ministre l’a largement répété dans son intervention, l’assiduité et la motivation étaient des éléments centraux dans l’étude des dossiers. C’est oublier que les problèmes d’assiduité se rencontrent en priorité chez les élèves issu·es des classes populaires, celles et ceux-là même qui sont les plus coupé·es de la soi-disant « continuité pédagogique » en confinement. Que dire enfin de la volonté du ministre de prendre en compte ces facteurs si les cours ne devaient pas reprendre avant juillet, et que les jurys étaient amenés à compenser l’absence de notes au troisième trimestre ?

Comme pour la remise en cause du droit du travail avec l’instauration de l’État d’urgence sanitaire, le gouvernement fait le choix de l’inégalité sociale pour les examens. Pour la CGT Éduc’action, cette décision n’est pas acceptable.

Montreuil, le 03 avril 2020


Articles les plus récents

dimanche 5 avril 2020
par  François-Xavier Durand

Carte scolaire 1er degré (76) : Dans l’attente d’une nouvelle dotation

Dans un contexte de crise sanitaire, le DASEN a décidé de mener à terme les opérations carte scolaire. Dès le début du confinement, la CGT Éduc’action 76 a demandé un report des opérations carte scolaire.En effet, il était inconcevable de prendre des mesures notamment de fermetures de (...)

samedi 4 avril 2020
par  François-Xavier Durand

Paye des personnels à partir de mars

Pendant la période d’état d’urgence sanitaire, le ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse met en place une organisation exceptionnelle pour sécuriser le versement de la rémunération de tous les personnels. En effet, depuis le début du confinement, les agents des (...)

vendredi 3 avril 2020
par  Luc De Chivré

Covid-19 : ne plus perdre sa vie à la gagner !

En Normandie, des centaines de milliers de travailleurs et de travailleuses sont exposés sur leurs lieux de travail au COVID 19 en raison de l’insuffisance des mesures de prévention ! Il faut que cela cesse !
Mardi 17 mars 2020, la CGT demandait la tenue d’une réunion du CROCT sur (...)

jeudi 2 avril 2020
par  François-Xavier Durand

Ouverture du serveur mouvement PE de Seine-Maritime 2020

Le serveur ouvre du vendredi 24 avril 2020 12h au mardi 12 mai 2020 12h.

jeudi 2 avril 2020
par  Luc De Chivré

Soutien scolaire à distance pendant les vacances : organisations syndicales et FCPE répondent au Ministre.

M. Blanquer a annoncé un soutien scolaire à distance pendant les vacances qui commencent ce week-end pour la zone C, et ce en pleine période de confinement. Les organisations syndicales et la FCPE ont réagi rapidement et écrit au Ministre pour dénoncer ce soutien scolaire.
Monsieur le (...)

mercredi 1er avril 2020

Hôpital public : la note explosive de la Caisse des dépôts

Article de Mediapart de ce 1er avril qui documente les mensonges de ce gouvernement sur ses intentions en matière de politique sanitaire. Soutenez la presse indépendante, abonnez-vous.
Par Laurent Mauduit et Martine Orange
À la demande d’Emmanuel Macron, la Caisse des dépôts travaille à (...)

mercredi 1er avril 2020
par  Luc De Chivré

Un préavis de grève comme dernier rempart !

Ces derniers jours, différents syndicats ont déposé des préavis de grève pour les semaines à venir (fédération des services publics CGT, syndicats des Transports, des livreur·ses à vélo).
Les membres du gouvernement, ministre du travail en tête, s’insurgent contre cet état de fait et (...)

lundi 30 mars 2020
par  Luc De Chivré

Catastrophe sanitaire du Covid-19 : pourquoi la CGT Educ’action 76/27 boycotte les instances

Malgré le contexte de crise du Covid-19 avec un confinement important de la population, la Rectrice et les DASEN de l’Eure et de Seine-Maritime ont décidé de maintenir le calendrier des instances (Comité Technique Académique - CTA-, Comité Technique Spécial Départemental -CTSD-). Au-delà (...)

dimanche 29 mars 2020

Télé-travail dans l’enseignement : réflexions provisoires et critiques

Sommés d’assurer la continuité pédagogique et contraints du jour au lendemain de travailler à distance à cause du Covid-19, environ 850 000 enseignant.e.s se sont donc mis au télé-travail. Chacun(e) s’interroge depuis lors et, tour à tour, peste devant son écran, bidouille, sature, (...)

dimanche 29 mars 2020
par  François-Xavier Durand

Carte scolaire 1er degré : Pourquoi tant de précipitation ?

Dans le contexte de crise du Coronavirus avec un confinement quasi-complet de la population, le DASEN a décidé de maintenir le calendrier des instances de la carte scolaire. Alors que les inscriptions sont suspendues, les déménagements prévus des familles reportés, les collègues sont débordés (...)

Agenda

<<

2020

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Sites favoris


17 sites référencés au total

Brèves

SYNDIQUEZ VOUS !

lundi 3 février 2025

Dans l’éducation, comme dans tous les secteurs professionnels, la combativité CGT est nécessaire pour s’opposer aux réformes qui cassent le service public de l’éducation et s’attaquent à nos conditions de travail. C’est pourquoi la CGT éduc’action a un rôle important à jouer auprès de tous les personnels, dans les écoles, les collèges, les lycées professionnels et généraux. La CGT éduc’action défend tous les personnels, dans les CAPA, CAPD ou au CHSCTD où elle a des élus, et au sein des établissements où Ils luttent au quotidien avec les collègues.

STAGES DE FORMATION SYNDICALE

jeudi 3 décembre

La CGT Educ’action 76/27 organise différents stages de formation syndicale tout au long de l’année.

Mouvement 1er degré 76
Lundi 4 mai 2020
de 9h00 à 16h30
ROUEN
Union Locale CGT
187 rue Albert Dupuis

Jeudi 7 mai 2020
de 9h00 à 16h30
ROUEN
Union Locale CGT
187 rue Albert Dupuis

Jeudi 7 mai 2020
de 9h00 à 16h30
LE HAVRE
Union Locale CGT
Cours de la république


Ces stages sont à destination de tous les PE du département de Seine-Maritime (titulaires, stagiaires exerçants dans les écoles, établissements du 2nd degré, établissements spécialisés...).

  • Télécharger le courrier de la demande et le formulaire administratif à envoyer à votre IEN un mois avant la date du début du stage soit avant le 3 avril 2020.
  • S’inscrire au stage (pour nous permettre de nous organiser).

REUNIONS D’INFORMATION SYNDICALE 1ER DEGRE

mercredi 2 décembre

La CGT Educ’action 76 organise différentes Réunions d’Information Syndicale. Chaque collègue du 1er degré (syndiqué·e·s ou non) a droit à 3 Réunions d’Information Syndicale de 3h par an. Elles peuvent être déduites des heures de concertations, d’animations pédagogiques (obligatoires ou non), de M@gistère. N’hésitez pas à y participer pour vous informer et agir.

DIEPPE
Mardi 5 mai 2020
à partir de 17h00
École élémentaire Sonia Delaunay
Allée des Ormes
Val Druel

ROUEN
Jeudi 7 mai 2020
à partir de 17h00
Union Locale CGT
187 Rue Albert Dupuis

MERCI POUR VOS VOTES !

lundi 2 novembre

Nous tenons à remercier chacune et chacun d’entre vous pour les votes CGT éduc’action dans les différents scrutins et remercions également nos syndiqués et nos sympathisants pour leur implication dans la dernière campagne des élections professionnelles. Grâce à vous la CGT Educ’action a conservé tous ses sièges au niveau académique et nos élus sont là pour vous défendre.

EN GREVE LE 6 FEVRIER : LES TRACTS

lundi 3 février

Tract pour ROUEN
Tract pour DIEPPE
Tract pour LE HAVRE
Tract pour EVREUX

Ecoles Delaunay en action le 22 janvier 2020 pour revenir en REP+

jeudi 23 janvier

Lors de l’animation pédagogique du mercredi 22 janvier 2020 sur « les élèves à besoins particuliers », les enseignants ont rappelé leur exigence de classer les écoles maternelle Delaunay-Laurencin et élémentaire Sonia Delaunay de Dieppe (Val Druel) en REP+. En effet, elles sont sorties de l’Éducation Prioritaire en 2014 et ont été exclues des dispositifs REP et REP+ alors qu’elles répondent à tous les critères pour être classées en REP+. Son rang (64ème) au niveau académique la situe au même niveau que les écoles de REP+ du Havre ou de Rouen Nord.

Tous les enseignant·e·s des deux écoles sont venu·e·s avec un tee-shirt rappelant leur exigence et ont pris la parole en début d’animation. À l’issue de l’animation, l’urne était disponible pour pouvoir faire voter au référendum d’initiative populaire.

La CGT Éduc’action 76 soutient les collègues dans leurs actions.

Elections Professionnelles 2018

vendredi 10 janvier

Les élections professionnelles 2018 se dérouleront par vote électronique du 29 novembre 2018 au 6 décembre 2018. Cela permet de définir la représentativité des organisations syndicales et d’élire vos élu·e·s dans les différentes commissions.
Retrouver nos différentes professions de foi et listes dans les scrutins de l’Académie de Rouen (76/27) où nous avons déposé des listes :