Demi-journée banalisée : La Recteur s’obstine dans son mépris

Communiqué de presse de la CGT Educ’action 76/27
mardi 7 octobre 2014
par  François-Xavier Durand
popularité : 2%

La période déterminée par le ministre de l’Éducation Nationale pour effectuer les concertations est connue depuis la rentrée et était comprise entre le 22 septembre 2014 et le 17 octobre 2014.

Alors que la date des élections des représentants des parents d’élèves a été déterminée depuis le 11 juin 2014, la Recteur de l’Académie de Rouen, sans aucune concertation avec les organisations syndicales et les fédérations de parents d’élèves, avait délibérément fixé la demi-journée banalisée pour les concertations sur le programme de l’école maternelle et sur le socle commun pour les enseignants du 1er degré et des collèges au vendredi 10 octobre après-midi, le jour des élections des représentants de parents d’élèves !

La CGT Educ’action a aussitôt réagi auprès de la Recteur et des DASEN de l’Eure et de Seine-Maritime pour dénoncer le choix de cette date. La CGT Educ’action, le SNUipp-FSU, le SE-UNSA, la FCPE et l’association des DDEN ont écrit au Ministre de l’Éducation Nationale qui est intervenue dès le vendredi 3 octobre auprès de la Recteur pour lui demander de modifier la date. Les élus avaient dénoncé le choix du vendredi après-midi, leur laissant la responsabilité de mettre en place ou non une garderie, et gérer les difficultés de transport.

C’est à nouveau sans aucune concertation, que la Recteur a décidé, le lundi 6 octobre vers 12h, de reporter la demi-journée banalisée au vendredi 17 octobre après-midi, semant à nouveau la zizanie quant à l’organisation de la journée du vendredi et la colère de l’ensemble de la communauté éducative (enseignants, parents et élus).

Les familles doivent désormais s’organiser à nouveau pour récupérer leur enfant. Les élus doivent revoir toute l’organisation du vendredi 10 octobre et du vendredi 17 octobre. Les directeurs et les enseignants sont en première ligne face à l’incompréhension et à la légitime colère des parents.

Pour la CGT Educ’action, madame la Recteur porte, elle seule, la lourde responsabilité de cette désorganisation. Dans 80% des départements cette demi-journée a été fixée au mercredi matin ! Madame la Recteur se serait-elle entêtée à refuser de placer cette demi-journée un mercredi matin pour faire respecter et imposer une réforme des rythmes scolaires dont on sait que la plupart des Français la juge mauvaise, inutile et inefficace ?

La CGT Educ’action dénonce l’obstination de madame la Recteur, dont la décision a pour conséquence de désorganiser le service public de l’Éducation Nationale.

D’autre part, sans préjuger de l’utilité de la concertation, cela pose toujours le problème des personnels qui ne travaillent pas tous selon le même horaire cette demi-journée là. En effet, selon les écoles, certains collègues travaillent une heure, quand d’autres peuvent avoir un service devant élèves de 2h45. Rappelons qu’en aucun cas, il n’est possible d’exiger à un enseignant d’être présent à la concertation au delà du temps de service de cette demi-journée. Il en est de même pour les collègues qui ne travaillent pas habituellement ce jour-là, comme ceux exerçant à temps partiels et ne sont pas de service.

Rouen, le 7 octobre 2014


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Brèves

SYNDIQUEZ VOUS !

lundi 3 février 2020

Dans l’éducation, comme dans tous les secteurs professionnels, la combativité CGT est nécessaire pour s’opposer aux réformes qui cassent le service public de l’éducation et s’attaquent à nos conditions de travail. C’est pourquoi la CGT éduc’action a un rôle important à jouer auprès de tous les personnels, dans les écoles, les collèges, les lycées professionnels et généraux. La CGT éduc’action défend tous les personnels, dans les CAPA, CAPD ou au CHSCTD où elle a des élus, et au sein des établissements où Ils luttent au quotidien avec les collègues.
bulletin d’adhésion à renvoyer à URSEN CGT/ 187 rue Albert Dupuis / 76000 ROUEN ou à
cgteduc.acrouen@gmail.com / barème de cotisations

Le panneau syndical de décembre de la CGT Enseignement privé

lundi 14 décembre 2015

Ce panneau revient sur la signature du premier accord d’entreprise corrigeant les
régressions honteuses de la convention collective nationale des personnels OGEC.
Lire la suite

LA CGT : SECOND SYNDICAT DE L’ENCADREMENT !

jeudi 6 juin 2013

Afin de compléter notre article précédent sur la représentativité syndicale et suite à leur publication par le Ministère du Travail, retrouvez ici les chiffres relatifs aux 2 collèges de l’encadrement. Avec son UGICT, la CGT arrive seconde, un peu moins de six points derrière la CFDT.
CFDT : 26,84 %
UGICT-CGT : 20,98 %
CFE-CGC : 18,14 %
FO : 13,83 %
CFTC : 9,42 %
En arrivant en seconde position, à la surprise de nombreux observateurs, l’UGICT-CGT confirme sa croissance dans l’encadrement, comme en témoigne le seuil des 80 000 adhérents qu’elle vient de franchir en 2013.

Histoire du syndicalisme (1ère partie)

mardi 28 mai 2013

Vidéo à voir sur le site de la CGT Ville de Rennes

Rapprochement entre le Snetaa-eil et FO

mercredi 7 octobre 2009

Le Snetaa-eil a opéré fin août un rapprochement avec la fédération FO de l’enseignement, en publiant pour la première fois un communiqué commun contre les projets de réforme des corps des enseignants.
« Le contact pris à cette occasion conduira (à terme) à ce que le Snetaa-eil rejoigne Force Ouvrière » tous deux étant « très attachés à l’existence de corps particuliers de fonctionnaires d’Etat », a déclaré à l’AFP le secrétaire-général de la Fédération de l’Education de FO, Hubert Raguin.
« On se tourne vers des gens qui ont des approches communes » a indiqué Christian Lage, secrétaire général du Snetaa-eil, qui a cependant aussi « contacté d’autres organisations » et précisé que ses adhérents devront voter sur toute éventuelle fusion.

Le mercato syndical continue

dimanche 14 décembre 2008

Après l’adhésion des SNALC-SNE à la FGAF, le rapprochement CGC-UNSA, « l’adossement » de la FGAAC (conducteurs de train) à la CFDT et les rumeurs non confirmées sur un mariage FO-CFTC, la CGC et FO font liste commune à la SNCF. C’est beau la recomposition syndicale ! A qui le tour ?

Fonction publique territoriale - la CGT : le vote gagnant !

mardi 18 novembre 2008

Dans une dépêche en date du 14 novembre, La Gazette note : « Le premier tour des élections professionnelles du 6 novembre 2008 commence à livrer ses premiers résultats, et enseignements. Il s’agit de résultats partiels, sur plus de la moitié des votants, qu’a pu se procurer la Gazette, en l’absence de communication officielle. Ils sont donc susceptibles de modifications en fonction des résultats non encore connus et surtout du deuxième tour qui a lieu partout où le chiffre de 50 % de votants n’a pas été atteint. Pour les commissions administratives paritaires (CAP) : La CGT obtiendrait 32,8 % des voix (…) Pour les comités techniques paritaires (CTP) : La CGT serait à 33,3 % ». La Gazette relève qu’en « première analyse, et en considérant que ces résultats restent partiels, on constate une montée de la CGT et une baisse de la CFDT et de FO, par rapport au scrutin de 2001. » De premiers résultats définitifs sont connus.
Lire le communiqué de la Fédé des services publics

Calendrier des CE de l’URSEN pour 2008.

mercredi 19 décembre 2007

Les dates retenues pour les CE de l’URSEN pour le début de l’année 2008 sont les suivantes, bien sur elles sont susceptibles de changer en fonction de l’actualité.

Jeudi 17 janvier, Vendredi 7 mars, Mardi 1 avril, Vendredi 25 avril, Mardi 13 mai, Lundi 9 juin, Jeudi 3 juillet.

Toutes ces réunions se dérouleront à la maison CGT à ROUEN dans la salle 4.