Elections 2014 : liste et profession de foi PLP

mardi 11 novembre 2014
popularité : 3%

Défendre l’enseignement professionnel public !

Avec la CGT : je lutte, je vote, je gagne !

PNG - 106.4 ko Vous allez être appelés, du 27 novembre au 4 décembre 2014, à élire vos représentant-e-s dans différentes commissions qui ont un impact direct sur vos carrières ou vos affectations.
Les Commissions Administratives Nationales, Académiques et Départementales (CAPN, CAPA et CAPD) sont les instances qui ont pour objet le traitement de votre carrière (promotion d’échelon, passage à la hors-classe), vos affectations et mutations, ou encore de vos demandes de congés de formation ou de poste adapté.
Les élu-e-s agissent au quotidien à vos côtés pour vous aider et répondre à toutes vos questions.
La CGT Educ’action intervient dans ces instances pour que TOUTES et TOUS nous fassions respecter nos droits.
1er syndicat représenté dans le monde des lycées professionnels, elle agit concrètement sur les situations personnelles, pour améliorer le système et gagner de nouveaux droits collectifs.

Pourquoi des élus CAPA CGT Éduc’action ?

La CGT Éduc’action est un syndicat combatif qui privilégie la défense des personnels sur le terrain, dans les établissements. Obtenir des élus paritaires permet de prolonger ce travail au sein du rectorat et du ministère. Il s’agit donc surtout d’un moyen supplémentaire pour agir et non d’une fin en soi, le travail au sein des établissements restant la base de notre syndicalisme. Sans mobilisation collective, la situation de chacun se dégrade.


Nos constats et nos revendications :

L’enseignement professionnel public se porte mal. Pire, il semble aujourd’hui menacé dans son existence même.

Bac Pro 3 ans : Un échec patent.

La généralisation du bac pro 3 ans s’est traduite par la perte d’une année de scolarité pour l’obtention de l’examen. Elle n’a pas été compensée par une amélioration mais plutôt par une dégradation des conditions d’enseignement : insuffisance du nombre d’heures de groupes, lourdeur et inégalité inhérente au CCF, durée excessive des stages (PFMP), création de pseudo- enseignements (AP ou EGLS), déréglementation des horaires et du cadre national des enseignements...

Développer l’apprentissage au détriment de l’enseignement professionnel public : pour nous, c’est non !

La concurrence de l’apprentissage vise d’une part à réduire les effectifs et les moyens qui sont attribués aux LP et d’autre part à remettre en cause ses missions en renforçant le contrôle par les milieux patronaux. L’apprentissage ne peut constituer une véritable alternative. Les conditions de formation et de sécurité y sont très hétérogènes, les discriminations sont réelles et sur le long terme, les apprentis ne « réussissent » pas mieux que les élèves du LP. Malgré cela, les gouvernements successifs cherchent à développer l’apprentissage et imposer la mixité des publics et des parcours (élèves, apprentis, adultes en formation continue), en particulier par la création des lycées des métiers ou des campus des métiers et des qualifications.

Formations professionnelles : on ferme ?!?!

Année après année, les fermetures de sections (bac pro, CAP, MC) se succèdent. Nous constatons même l’instauration de monopoles laissés au secteur privé. Dans les collèges, la fermeture annoncée de toutes les formations qualifiantes en SEGPA/EREA témoigne du mépris affiché à l’égard des élèves issus de l’enseignement spécialisé

Pour l’enseignement professionnel public, refuser la régionalisation !

La régionalisation s’inscrit dans la volonté de détruire les conquêtes sociales obtenues après-guerre. Dans l’enseignement professionnel, cela se traduirait par le renforcement des intérêts patronaux et la suppression de nos statuts actuels.


PNG - 97.6 ko

A la CGT Educ’action, nous revendiquons pour l’enseignement professionnel :

  • Une nette diminution des effectifs par classe (20 maximum) et une forte augmentation du nombre d’heures de groupes : plus aucun enseignement professionnel en classe entière, au moins une heure de groupe pour les enseignements généraux qui en sont privés, une majorité d’heures d’enseignement général effectuées en groupes. C’est notre priorité.
  • Le retour à une définition hebdomadaire des volumes horaires enseignants et élèves.
  • Une diminution sensible du nombre de semaines de PFMP.
  • La fin du « tout CCF » et le retour à des épreuves d’examen nationales pour le bac pro et le « BEP » .
  • L’arrêt de la politique visant à développer l’apprentissage.
  • Le maintien et l’amélioration de tous les CAP (y compris les CAP réservés à un public prioritaire)
  • Le maintien des formations qualifiantes en SEGPA/EREA
  • Le retour au bac pro en 4 ans (BEP en 2 ans + bac pro en 2 ans) et son amélioration.

PNG - 58.6 ko

Les représentants CGT Éduc’action s’engagent :

  • A continuer de lutter contre les réformes qui détruisent le service public de l’éducation.
  • A informer, renseigner et aider les collègues dans leurs démarches (carrière, mutations, difficultés d’ordre personnel ou réglementaire....) A faire respecter les règles collectives qui permettent une égalité de traitement entre les personnels
  • A refuser la mise en place de dispositifs qui valorisent le pseudo-"mérite", outil de division et de contrôle
  • A continuer d’émettre et défendre ses propositions (titularisation des précaires, création de postes, ouverture de sections dans les LP, arrêt du dispositif Eclair ...)

Nos propositions à télécharger :

Liste des candidats à la CAPA PLP Profession de foi 4 pages Lycée pro
PNG - 16.5 ko PNG - 39.2 ko PNG - 30.5 ko

Documents joints

PDF - 38.8 ko
PDF - 38.8 ko

Agenda

<<

2020

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Sites favoris


7 sites référencés dans ce secteur

Brèves

Tracts pour la grève du 10 novembre 2020 :...

vendredi 6 novembre

Tracts pour la grève du 10 novembre 2020 :
TRACT ROUEN
TRACT LE HAVRE
TRACT DIEPPE
TRACT EVREUX

Lubrizol : 1 an après on oublie pas ! Réunion publique le 25 septembre, manifestation le 26 septembre

mardi 8 septembre

Réunion publique d’information sous chapiteau Vendredi 25 septembre 2020 de 18 à 20h A la Friche Lucien, place Carnot, ROUEN
Jeudi MANIFESTATION Samedi 26 septembre 13h30 Rendez-vous devant : LUBRIZOL (quai de France)

Télécharger et diffuser :

Ecoles Delaunay en action le 22 janvier 2020 pour revenir en REP+

jeudi 23 janvier

Lors de l’animation pédagogique du mercredi 22 janvier 2020 sur « les élèves à besoins particuliers », les enseignants ont rappelé leur exigence de classer les écoles maternelle Delaunay-Laurencin et élémentaire Sonia Delaunay de Dieppe (Val Druel) en REP+. En effet, elles sont sorties de l’Éducation Prioritaire en 2014 et ont été exclues des dispositifs REP et REP+ alors qu’elles répondent à tous les critères pour être classées en REP+. Son rang (64ème) au niveau académique la situe au même niveau que les écoles de REP+ du Havre ou de Rouen Nord.

Tous les enseignant·e·s des deux écoles sont venu·e·s avec un tee-shirt rappelant leur exigence et ont pris la parole en début d’animation. À l’issue de l’animation, l’urne était disponible pour pouvoir faire voter au référendum d’initiative populaire.

La CGT Éduc’action 76 soutient les collègues dans leurs actions.

Motion de soutien aux salariés de la Chapelle d’Arblay

mercredi 18 septembre 2019

Les camarades de la CGT Educ’action Haute-Normandie réunis en Assemblée générale de rentrée le 16 septembre 2019 à Maromme expriment leur soutien aux salariés de la Chapelle Darblay, menacés de licenciement.
Dans le secteur privé, les fermetures de site et les plans de licenciement se multiplient. Dans les services publics, ce sont les suppressions de postes massives et la dégradation des conditions de travail.
De plus, la réforme des retraites est une attaque contre l’ensemble des salariés.

  • Zéro licenciement !
  • Non à la fermeture des sites !
  • Non à la casse des services publics !
  • Non à la réforme des retraites ! Luttons tous ensemble !

Motion adoptée à l’unanimité par l’AG des syndiqué-e-s CGT éduc’action Rouen

Fusion des académies : j’habite à Evreux, pourra-t-on me nommer à Cherbourg ?

vendredi 13 septembre 2019

La lettre de cadrage pour la fusion des académies de Caen et Rouen certifiait que la gestion des personnels enseignants ne serait pas impacté jusqu’en 2022 (Mais en 2018 on nous jurait que la fusion n’était pas encore décidée). A en croire M. le Ministre, jusqu’à cette ce cas de figure n’existera pas. Mais après 2022 ça devient tout à fait possible pour les personnels du second degré. Le Rectorat a tout intérêt à ce que la souplesse et la mobilité des personnels soient maximales. Et avec l’affaiblissement du rôle des CAPA il sera encore plus compliqué d’influer sur les choix des services académiques, sans oublier que pour les contractuels ce « contrôle » est inexistant.

Une fusion des académies pour fermer des sections !

vendredi 13 septembre 2019

Le Rectorat et la Région Normandie lancent la réflexion pour une nouvelle carte de formation à la rentrée de septembre 2020. Ca ne sent pas bon du tout ! L’académie et la région de Normandie auront, si nous ne faisons pas reculer le Ministère, le même périmètre au 1° janvier. Les filières de formation, frontalières pour le moment, ou seulement identiques, seront à la prochaine rentrée dans la même académie. Ce sera une très bonne excuse pour fusionner et fermer par ci par là et pour récupérer les postes.