VIOLENCES A L’ÉCOLE JULES GUESDE (LE HAVRE)

JOUR DE GRÈVE MARDI 17 FEVRIER
vendredi 13 février 2015
par  François-Xavier Durand
popularité : 2%

Les événements graves qui se sont produits fin janvier dans l’école élémentaire Jules Guesde et le traumatisme vécu par les adultes et les enfants de cette école ont suscité une réaction de solidarité salutaire. L’AG qui s’est tenue lundi 9 février à l’initiative de l’intersyndicale CGT, SNUIPP/FSU, SUD-Éducation a rassemblé environ 150 personnes et a permis de montrer non seulement que l’émoi était vif mais aussi que la volonté de réagir collectivement pour se défendre était réelle.

-* Télécharger le tract de la CGT éduc’action et de l’UL du Havre CGT.
-* Télécharger la déclaration d’intention de grève. elle est à renvoyer à l’IEN avant le samedi 14 février minuit.)

Des milliers d’écoles Jules Guesde à travers le pays !
Outre les événements de fin janvier, plus de 300 incidents ont été consignés par écrit depuis la rentrée 2014 dans le registre santé et sécurité au travail (RSST) pour la seule école Jules Guesde.
Mais la situation vécue par les personnels et les enfants dans cette école est bien loin d’être isolée, il ne s’agit que de la partie émergée de l’iceberg. Dans de très nombreux endroits, l’école n’est pas en mesure d’assurer ses missions. Le primaire comme le secondaire sont touchés, comme le montre la récente agression d’un enseignant au lycée Claude Monet. Et combien de faits de violence, d’agressions verbales sont passés sous silence ici ou là ?

Des violences qui résultent avant tout d’une situation sociale explosive
La violence scolaire renvoie à celle de la violence de la société. Comment pourrait-il en être autrement dans un contexte de chômage de masse, d’inégalités scandaleuses, de crise du capitalisme, qui provoquent exclusion, désespoir et rejet des « valeurs » de l’école ? Comment pourrait-il en être autrement après avoir supprimé des dizaines de milliers de postes dans l’éducation et rendu encore plus difficile le travail des enseignants au quotidien et l’accompagnement des élèves ?

Quand l’administration minimise les faits
Les enseignants De Jules Guesde avaient demandé deux journées banalisées jeudi 29 et vendredi 30 janvier pour parler, tenter de soulager un petit peu le traumatisme de la veille et chercher des solutions. Mais cette demande a été refusée par l’administration, la DSDEN, et justifiée lors du CHSCT Départemental du 5 février : pas question de faire rater l’école aux élèves et pas bien de réagir à chaud, quelle image cela renverrait de l’institution, etc. Et puis, à quoi bon laisser du temps aux enseignants si ce n’est pour « se lamenter » (sic) !!! Honteux !

Non à l’autoritarisme, oui à de vrais moyens humains et matériels pour l’éducation
La solution ne viendra pas d’un tour de vis autoritaire ou d’un retour aux « valeurs » comme le prônent différents milieux politiques et intellectuels. A contrario, il faut dire et redire que l’école a besoin de plus de moyens, c’est-à-dire : créer massivement des postes d’enseignants, de personnels administratifs, de santé, d’éducateurs, etc. ; réduire fortement les effectifs par classe ; construire des écoles et des établissements scolaires à taille humaine, pas des barres d’immeubles comme à Jules Guesde !
Impossible, nous rétorquera-t-on ? Il faudrait plutôt se demander comment il est possible que les dividendes des entreprises du CAC40 se soient envolés malgré la crise jusqu’à atteindre 53 milliards d’euros en 2014, pour ne citer qu’un exemple parmi tant d’autres des privilèges que s’octroient les maîtres de la société, au détriment des créations d’emplois, des budgets sociaux, de santé et d’éducation !

TOUS ENSEMBLE POUR L’ÉCOLE JULES GUESDE,
TOUS ENSEMBLE POUR RETROUVER LE CHEMIN DES LUTTES COLLECTIVES
La CGT éduc’action avec le soutien de l’Union locale CGT du Havre appelle les personnels à participer à la marche entre l’école Jules Guesde et la Maison de l’éducation, mardi 17 février, à partir de 9h30, puis à l’AG (Franklin, 14H). Elle estime important que cette grève s’étende à l’ensemble de l’éducation, et dans toute l’académie.

Plus généralement, la CGT est convaincue qu’il est essentiel de chercher à construire, avec les salariés des autres professions, une riposte d’ensemble qui ne peut passer que par une mobilisation interprofessionnelle de grande ampleur pour porter un coup d’arrêt aux attaques du gouvernement et du patronat. Pour cela, malgré l’offensive idéologique menée pour décourager les salariés, notre seule arme demeure la grève jusqu’à satisfaction des revendications.


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur

Brèves

Justice - La taxe de 35 euros enfin supprimée

dimanche 4 août 2013

L’instauration d’un timbre fiscal de 35 €, décidée par le Gouvernement en 2011 et applicable depuis octobre 2011, pour toutes instances introduites devant les juridictions civiles, sociales, administratives et prud’homales, remet en cause l’accès au juge pour des milliers de salariés.

Comme nous l’avions prévu, cette taxe a entraîné une baisse conséquente des contentieux judiciaires, nombreux justiciables ayant renoncé à leur droit.

12 organisations, à l’initiative de la CGT se sont prononcées contre cette taxe. Après des mois de lutte nous avons enfin été entendus.

Christiane Taubira, Garde des sceaux, Ministre de la Justice, a annoncé, le 23 juillet 2013, la suppression, dans le projet de loi de finances pour 2014, de cette taxe.

Nous nous félicitons de cette décision obtenue grâce aux multiples manifestations dont une pétition nationale.

Montreuil, le 29 juillet 2013

Motion de la CGT Renault Cléon à propos de la défense des retraites

mardi 25 juin 2013

Texte de la motion votée à l’unanimité par la Commission exécutive du Syndicat CGT Renault Cléon à propos de la mobilisation contre la prochaine réforme des retraites.
Dès la fin septembre – début octobre, le gouvernement soumettra au parlement un projet de loi modifiant les conditions de départ à la retraite et abaissant le niveau des pensions des retraités, aggravant les effets de la réforme imposée par le gouvernement Sarkozy en 2010.
Ce qui laisse très peu de temps pour construire un rapport de force suffisant pour imposer l’abandon de ce projet de réforme.
Réuni en Commission exécutive, ce vendredi 21 juin, le syndicat CGT Renault Cléon appelle le bureau confédéral de la CGT :

  • à proposer dès le début juillet une première date de mobilisation nationale pour les premiers jours de septembre
  • à inscrire très clairement cette première date de mobilisation dans la perspective d’un blocage de l’économie, à la différence de la stratégie qui a conduit à l’échec de la mobilisation pour les retraites de 2010.

Voté à l’unanimité des 28 membres présents de la Commission exécutive

Projet de loi sur l’égalité femmes/hommes Pour la CGT le compte n’y est pas

mercredi 12 juin 2013

La Ministre des droits des femmes a présenté ce lundi en conseil supérieur pour l’égalité professionnelle le projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes. La CGT considère que ce projet de loi doit être un levier historique pour enfin atteindre l’égalité réelle entre les femmes et les hommes et sera particulièrement exigeante quant à son contenu.
Lire la suite du communiqué de la Confédératio}

Garantie Individuelle de Pouvoir d’Achat (GIPA) 2013

mercredi 8 mai 2013

Consultez, ci-contre, la fiche de calcul de la GIPA versée en 2013 réalisée par la CGT Fonction Publique. Cette fiche permet à tou
un chacun de savoir s’il a droit à la GIPA et, si oui, quel en sera le montant. La fiche permet aussi decalculer la perte réelle hors GVT (« glissement vieillesse-technicité ») subie par tout agent de la Fonction Publique.

Les inégalités se creusent entre retraités

mercredi 24 avril 2013

Le niveau de vie des seniors est proche de celui des actifs. Les pensions des jeunes retraités progressent plus vite. Les revenus du patrimoine accentuent les écarts.
Lire la suite sur le site des Echos

Notre fiche de paie finance la Protection Sociale

jeudi 12 juillet 2012

Sur mon salaire brut on me prélève différents pourcentages, à mon employeur aussi : C’est le financement de « Notre protection sociale ». Toutes ces cotisations assises sur mon salaire vont dans le « pot commun » et quand j’ai un problème, je bénéficie de droits. C’est le salaire Socialisé. Les cotisations permettent d’assurer la protection sociale de TOUS car nous sommes tous des assurés sociaux ! C’est la solidarité
Lire le tract de la CGT Organismes sociaux

L’enseignement agricole veut « crever l’abcès » de la précarité

mardi 3 juillet 2012

A la veille d’une rencontre avec le nouveau ministre de l’agriculture, six syndicats de l’enseignement agricole font démarche commune pour obtenir un plan de titularisation des contractuels correspondant aux besoins et sortir des agents de la grande pauvreté liée à des statuts parfois illégaux.
Lire la suite sur le Café pédagogique

NouveVidéo : M. et Mme Pognon ne payent pas beaucoup de taxe d’habitation.lle brève

jeudi 29 décembre 2011

Retrouver M. et Mme Pognon avec le paiement de leur taxe d’habitation. Comme toujours, ils trouvent cela bien trop cher, et pourtant...
Voir la vidéo sur le site de la CGT Finances