CAPD : Compte-rendu de la CAPD du 28 janvier 2016

lundi 1er février 2016
par  François-Xavier Durand
popularité : 11%

1) Mouvement interdépartemental, majoration exceptionnelle
Participation au mouvement inter-départemental

  • en 2014 : 134 demandes
  • en 2015 : 133 demandes
  • en 2016 : 118 demandes

Sur les 118 participants, 4 n’ont pas confirmé leur participation. S’ils ne renvoient pas leur accusé de réception leur dossier ne sera pas transmis. La DASEN précise que pour des raisons d’organisation il serait courtois de répondre aux services lorsqu’ils n’ont pas renvoyé l’accusé de réception.

Bonification de 800 points

  • 6 demandes de bonification de 800 points
    → 3 au titre du handicap : 800 POINTS ACCORDÉS
    → 3 pour des raisons sociales : NON ACCORDÉS
    → Un EXEAT exceptionnel pour une situation sociale très grave.

L’administration rappelle que les 800 points sont accordés pour le HANDICAP, il y a d’autres solutions pour des situations sociales ou de santé qui ne relèvent pas du handicap : l’EXEAT d’urgence.

Les organisations syndicales demandent un engagement de la DASEN d’accorder les EXEAT pour ceux qui ont un avis favorable du médecin de prévention.
=> La DASEN répond qu’elle attendra d’avoir tous les dossiers d’EXEAT avant de se prononcer.

Les organisations syndicales rappellent que tous les INEAT-EXEAT ne passent pas. et que les délais d’étude des dossiers à la MDPH et les rendez-vous avec le médecin de prévention posent problème.

L’administration rappelle qu’une vingtaine de personnes ont quitté le département par EXEAT, même pour des départements qui « semblent » inaccessibles.

Barème individualisé des participants au mouvement interdépartemental
Le congé parental interrompt l’exercice en éducation prioritaire donc il ne peut y avoir la bonification spécifique de 45 points, mais l’AGS n’est pas interrompue.

2) Note de service pour le mouvement 2016

  • Le paragraphe expliquant l’algorithme du mouvement a été rajouté.
  • Les ZIL REP+ auront la bonification pour avoir exercé 5 ans en REP+.
  • Un paragraphe sur les « brigade formation » a été rajouté : c’est encore en discussion. Distingués des brigades classiques car ils auront un champ d’action plus large que la circonscription.
  • Dispositif moins de 3 ans : nouveau code GO106, il passe de poste à sujétion spéciale à POSTE À PROFIL. Il sera traité hors barème. Les collègues exerçant sur ces postes actuellement vont recevoir un nouveau courrier leur demandant s’ils participent ou non au mouvement. La CGT Educ’action 76 conteste une nouvelle fois la mise en place d’un poste à profil.
  • Directeur REP+ 10 classes et plus : même chose (cela concerne une dizaine d’écoles)
  • Le vœu « titulaire départemental » n’a pas été enlevé, car il reste une possibilité et on peut le spécifier par catégorie. L’administration précise que lors de la journée mouvement pour les PES, il leur sera spécifier pour ce vœu particulier.

A la demande que soit spécifié dans la note de service que lorsqu’il y a écrit 1 Poste Vacant et 1 poste bloqué, c’est le même poste, l’administration rappelle qu’il avait été demandé d’alléger la note de service mouvement donc on ne peut pas rajouter des explications !

Lorsqu’une personne subit un changement de poste imposé, quelle est l’ancienneté dans le support ?
=> DASEN propose de le changer à la main. Cela devrait être modifié dans la note de service l’an prochain !

Pour les 2 ZIL ASH les secteurs vont-ils être définis au mouvement ? (actuellement c’est le Havre et Rouen mais celle du Havre intervient parfois à Rouen)
...

La décharge de direction devrait être maintenue (si changement de groupe suite à une fermeture de classe) quand le directeur est à un an de la retraite.

Pour les T1, T2, T3 qui sont sur des postes ASH plusieurs années consécutives (et parfois loin) est-il possible qu’il y ait une bonification ?
Cela concerne une trentaine de T1 ou T2 sur des postes ASH cette année (option D : une quarantaine de postes vacants). L’administration précise que cela est compliqué mais propose de différencier les établissements spécifiques (IME, Impro, ITEP) des autres postes. Mais pour l’année prochaine !

A la demande d’une nouvelle saisie de vœux pour la deuxième phase du mouvement, l’administration répond que cela est impossible vu le logiciel utilisé.

La CGT Educ’action 76 organise un stage de formation syndicale « spécial mouvement » le mardi 19 avril 2016 toute la journée. Tous les collègues syndiqué-es ou non, ont droit d’y participer. Il faut faire la demande au moins un mois à l’avance.

3) Départs en stage
a) DEPS
6 candidats => 6 avis favorables => 6 départs en stage de proposés
(actuellement il y a 7 supports vacants et 7 personnes en formation. Par ailleurs selon la pyramide des âge il peut y avoir 25 départs en retraite dans les prochaines années. 2 partent cette année)

En 2017 le mode de recrutement va changer, ce sera accessible par concours.
L’administration est en attente des documents.

b) DDEAS
2 candidats =>1 avis favorable de la commission ⇒1 départ en stage de proposé

Questions diverses
Quelles solutions sont apportées aux demandes d’aménagement de poste de travail suite à une repris de congé (CLM) ? Les collègues sont-ils reçus par le médecin de prévention ?
=> Cela dépend des informations données par le collègue en CLM. Impossible (par rapport au logiciel du remplacement) de laisser quelqu’un en tuilage.
Il y a d’autres solutions : temps partiel thérapeutique.

Formulaire RIS
=> Un formulaire RIS sur temps scolaire et un autre hors temps scolaires

Qu’en est-il de la mise en place du protocole de simplification des tâches administratives des directeurs/directrices ?
=> Il y a un GT académique où on travaille à partir du portail métier.
M. Butel participe au groupe national.
Il y a un cahier des charges précis : sur le portail métier le directeur pourra retrouver toutes les informations importantes dont il a besoin.
Prêt pour la rentrée 2016/2017.

La CGT Educ’action 76 demande quelle communication pour informer les directeurs ?

Quels sont les propositions de départs en formation pour 2016-2017, pour le CAPA-SH ?
=> en attente des candidats et de la brigade de formation.
En ce qui concerne les résultats pour 2014/2015 pour le 76, il y a eu 27 candidats :

  • 17 admis
  • 4 non admis
  • 5 non passés
  • 1 abandon

Dans la circulaire du 6 janvier 2016 pour les informations sur le CAPA-SH : il manque l’option B.

Demande de statistiques sexuées

Données statistiques sexuées
Femmes Hommes
Ensemble du personnel 84,12 % 15,18 %
PES 87,55 % 12,45 %
passage Hors Classe 65,16 % 34,84 %
participants mouvement 76,84 % 23,16 %

La CGT Educ’action 76 demande ce qu’il en est des affectations sur les « 29 postes de remplaçants »
12 candidatures => 10 recrutés mis sur des postes vacants (pour libérer des brigades qui avaient été mis sur ces postes)
Pour les derniers recrutés, l’administration attend pour les placer sur les lieux les plus opportuns.

La CGT Educ’action 76 demande le nombre de démission des PES.
9 démissions : 2 de 2013 et 1 de 2014 (en congé maladie) et 6 de 2015 (dont 2 du 3è concours et 2 qui étaient sur LC)
Au début les listes complémentaires ont remplacé les démissions.
Maintenant ce sont des brigades.

La CGT Educ’action 76 interroge sur les mi-temps annualisés qui sont absents de la demande des temps partiels ?
=> Comme cela concerne moins de 10 demandes chaque année, les personnes doivent faire un courrier.
Il y a eu quelques problèmes de connections pour saisir les demandes.
Les chiffres sont similaires à l’année dernière.

La CGT Educ’action 76 demande un Groupe de Travail sur les AESH et CUI ?
=> Il y aura un GT mais plutôt sur la grille indiciaire.

La CGT Educ’action 76 demande qui sont les tuteurs des AVS ?
=> les directeurs.
La CGT Educ’action 76 rappelle que cela doit se faire sur la base du volontariat et demande des heures de formation pour l’accompagnement dans le tutorat.
Pour toutes les questions relatives à la formation des AVS : l’administration va voir avec la DIFOR
Pour toutes les questions sur les fusions, sur la loi Notre.. à voir en carte scolaire.

Remplacement des AVS en congé maladie /maternité/formation ?
=> pour les AESH il y a eu quelques ETP recrutés à cette fin.
Pour les contrats aidés il n’y a personne, mais selon le temps de l’absence l’administration essaiera de trouver une solution.

Vigipirate et PPMS
=>Si l’exercice a été réalisé en octobre , pas besoin d’en refaire un.
Par contre il faut le modifier si les modalités ont changé.
Il y a eu une réunion à la préfecture le 27/01/16. La menace est réelle de la maternelle à l’université.
Pour les exercices faire remonter les informations à l’IEN => DSDEN => ministère. Il y aura des actions de formation nationale qui seront déclinées au niveau local.


Agenda

<<

2016

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur

Brèves

La pédagogie Nutella ou le collège 2016... vu à la TV !

lundi 20 avril 2015

La réforme du collège 2016 agite le Landerneau enseignant depuis quelques semaines. Elle inquiète aussi à juste titre les parents qui se demandent bien ce que ledit collège réformé fera avec leur progéniture.

Pour rassurer tout le monde, la télévision publique nous montre à quoi ressemblera le collège 2016, dans deux reportages successifs. En effet, le collège réformé s’inspire de dispositifs innovants qui existent déjà dans quelques établissements expérimentaux.

Alors savourons cet avant-goût du collège nouveau...

Lire la suite sur le site La Vie Moderne

Chatel : « Certaines mesures vont dans le bon sens »

lundi 20 avril 2015

C’est le spécialiste des réformes destructrices Chatel qui ont mis à mal le lycée général et liquidé la voie STI qui nous le dit.
On constate facilement où Vallaud-Belkacem trouve son inspiration !

« Que les conservateurs tombent les masques ! »

lundi 20 avril 2015

Voici le titre de l’interview de Vallaud-Belkacem au très réactionnaire journal Le Point.
Notre seule réponse à NVB : « Que les néo-libéraux tombent également le masque ! »

4 pages spécial Retraités de la FERC

samedi 31 août 2013

Au sommaire : Conférence de l’UFR... les retraités à l’offensive ! - Quelle UFR, quelle structure ? - Place des retraités dans la CGT - Continuité syndicale et renforcement - Impressions croisées
Télécharger le 4 pages

Au sujet des dépenses scolaires…

jeudi 22 août 2013

Chaque année, à l’approche de la rentrée, on retrouve dans les médias des articles plus ou moins bien renseignés sur les « dépenses de la rentrée des classes ». Je les parcours toujours avec un peu d’agacement quand ils mettent en avant les nouveaux cartables, les vêtements, les classeurs, les crayons et les compas, les garderies et les cantines.
Parler de ces frais là, c’est évoquer l’arbre pour cacher la forêt. Les cartables et les compas durent facilement plusieurs années et les vêtements ne me semblent pas être une dépense scolaire : mes filles iraient-elles nues si l’école n’existait pas ? Idem pour la cantine : il faut manger même en dehors de l’obligation scolaire. Admettons pour la garderie des petits. Ce qui m’interpelle, ce sont les frais dont on parle moins et qui pourtant jalonnent bien le parcours scolaire des jeunes.
Lire la suite sur le site de l’Ecole démocratique

Ecole élémentaire : en France, le nombre d’élèves par enseignant supérieur à la moyenne OCDE (Depp)

vendredi 16 août 2013

Selon la revue « L’Éducation natio­nale en chiffres » de la Depp, le taux d’encadrement dans les écoles élémen­taires fran­çaises se situe en des­sous de la moyenne des pays de l’OCDE.
Le taux d’encadrement dans les écoles élémen­taires fran­çaises est en des­sous de la moyenne des pays de l’OCDE, selon la revue « L’Éducation natio­nale en chiffres » éditée par la Depp et parue en juillet 2013.
Dans les pays de l’OCDE, le nombre moyen d’élèves par ensei­gnant était à ce niveau de 15,4, en 2011 contre 18,4 en moyenne en France.

Loire-Atlantique / Rythmes : lettre ouverte des UD CGT, FO, FSU et Solidaires au DASEN et aux 26 maires de Loire-Atlantique appliquant la réforme en 2013

samedi 29 juin 2013

Depuis plusieurs mois, nos organisations syndicales ne cessent de dénoncer la précipitation et les dangers contenus dans la réforme des rythmes scolaires. Si les appréciations de nos syndicats respectifs peuvent diverger sur l’analyse de la loi Peillon et de son volet sur les rythmes scolaires, cela ne nous empêche en rien de partager nombre de points de vue sur les effets néfastes de cette réforme. Les propos volontaristes des municipalités ayant décidé de s’engager dès septembre 2013 dans la mise en œuvre du pan de réforme sur les rythmes ne résistent pas à un l’examen pragmatique. Pour notre part cette réforme relève plus d’un projet politique portant sur la territorialisation de l’École que sur les effets bénéfiques pour les enfants et les familles.
L’intention gouvernementale affiche une volonté de servir la réussite scolaire des élèves. Nous pensons qu’il y a loin du discours à une réalité qui malmène aussi les personnels concourant aux rythmes éducatifs des enfants. Les campagnes de communication politiciennes ne peuvent dissimuler les malaises grandissant autour de la rentrée 2013 précipitée.
Lire la suite

Coaching patronal au collège, sous l’œil attendri de France 2

mercredi 26 juin 2013

Mardi 18 juin, dans le 20h de France 2, après les 9 min inaugurales sur les inondations en France, et parmi les quelques miettes distribuées aux autres sujets (3 min sur le mouvement social au Brésil, 2 sur l’accueil des touristes à Paris), on retiendra un reportage d’anthologie, intitulé (sur le site de France 2) « Éducation : du coaching en ZEP » : 4 min 20 consacrées à l’intervention d’une cadre dirigeante dans un collège de « ZEP », pour appliquer, selon ses propres dires, les « méthodes d’entreprise » à l’école. 4 min 20 pour un « gros plan » qui « traite » un sujet sans (se) poser la moindre question, sans rien en dire sinon célébrer les vertus d’une initiative qui, avec d’autres, relève d’un entrisme entrepreneurial dans l’institution scolaire, du reste fort à la mode. Une initiative présentée sans contrepoint ni distance : un tel éloge relève-t-il encore de l’information ?
Lire la suite sur le site d’ACRIMED