DEFENDONS LA BOURSE DU TRAVAIL DE L’EURE

Une conquête sociale majeure pour les salariés !
mercredi 9 novembre 2016
par  Luc De Chivré
popularité : 6%

Défendons cet outil la bourse du travail
manifestation le mercredi 9 novembre à 10H00 au Bel EBAT, Evreux

Un différend oppose les 8 organisations syndicales du département (CGT, CFDT, CFE/CGC,CFTC, FO, FSU, UNSA, Solidaires) depuis des mois à la majorité municipale d’Evreux et à celle du Conseil Départemental.
D’un côté, un maire qui sous couvert de la politique de réaménagement urbain veut récupérer la Bourse du Travail sans proposition de relogement décente et un président de Conseil Départemental qui affiche son mépris du syndicalisme, les deux allant dans la même direction, la casse de la Bourse du Travail rue de l’Ardèche à Evreux.
De l’autre, des organisations syndicales de salariés, résolument attachées à la défense des intérêts du monde du travail, aux valeurs d’entraide interprofessionnelle, de bien commun, d’intérêt général et de solidarité.
Depuis un an nos actions et interpellations pour trouver une solution à notre relogement restent vaines. Pour toute réponse, ce sont des contrevérités, des tentatives de mise en opposition entre les citoyens d’Evreux et les organisations syndicales qui sont allègrement diffusées sur la ville et dans le département par voie de presse.
A en lire ou entendre certains, nous serions trop « exigeants », nous aurions refusé plusieurs propositions, nos syndicats dans les collectivités sont trop « fouteurs de merde », nous serions trop « virulents ».
La vérité c’est qu’après deux projets que nous avions accepté, un a été stoppé pour cause d’amiante (le bâtiment était de type Pailleron), l’autre a été classé sans suite et sans argument après le changement de majorité départementale.
Enfin dernière proposition suite à des mois de provocation ou de silence, un étage d’une ancienne école primaire désaffectée composé de 6 salles de classe d’environ 320 m2 au total à partager en 8 sans possibilité d’aménagement pour cause une nouvelle fois d’amiante et loin de répondre à la superficie initialement validée par les collectivités.

C’est la dernière provocation avant de recevoir le 6 juin dernier un avis de « congé » avec un préavis de 6 mois ! Clairement nous devrions rendre les clés de la Bourse du Travail au plus tard le 6 décembre sans proposition de relogement : on nous met dehors, en mettant fin à une tradition républicaine et à un usage qui date de 1928 et il faudrait qu’on ne se sente ni méprisé, ni insulté !

Que masque cette attaque envers le mouvement syndical ? Que visent-ils au juste en s’acharnant ainsi contre la Bourse du Travail ? On a une petite idée !

En attendant d’y répondre, le verso de ce tract, contrairement à leur propagande, contribuera à éclairer chaque salarié-e et citoyen-ne sur l’origine historique des Bourses du Travail.

Oui, la défense des droits des salariés et le progrès social ont un coût. Il est cependant la condition de l’émancipation humaine et du développement de la société.
Brader ou démolir cet héritage, ce bel outil au service du monde du travail, c’est créer les conditions de l’isolement, de l’affaiblissement des salariés, privés d’emploi et retraités.
Aujourd’hui les masques tombent. Sous des raisons d’économies budgétaires, la majorité municipale est déterminée à reprendre la Bourse du Travail !

Pour défendre cet outil, les huit organisations syndicales de l’Eure appellent tous les syndiqués, les salariés et les citoyens de l’Eure à participer massivement à la manifestation le mercredi 9 novembre à 10H00 au Bel EBAT, Evreux

Lire le tract



Agenda

<<

2020

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Sites favoris


7 sites référencés dans ce secteur

Brèves

Tracts pour la grève du 10 novembre 2020 :...

vendredi 6 novembre

Tracts pour la grève du 10 novembre 2020 :
TRACT ROUEN
TRACT LE HAVRE
TRACT DIEPPE
TRACT EVREUX

Lubrizol : 1 an après on oublie pas ! Réunion publique le 25 septembre, manifestation le 26 septembre

mardi 8 septembre

Réunion publique d’information sous chapiteau Vendredi 25 septembre 2020 de 18 à 20h A la Friche Lucien, place Carnot, ROUEN
Jeudi MANIFESTATION Samedi 26 septembre 13h30 Rendez-vous devant : LUBRIZOL (quai de France)

Télécharger et diffuser :

Ecoles Delaunay en action le 22 janvier 2020 pour revenir en REP+

jeudi 23 janvier

Lors de l’animation pédagogique du mercredi 22 janvier 2020 sur « les élèves à besoins particuliers », les enseignants ont rappelé leur exigence de classer les écoles maternelle Delaunay-Laurencin et élémentaire Sonia Delaunay de Dieppe (Val Druel) en REP+. En effet, elles sont sorties de l’Éducation Prioritaire en 2014 et ont été exclues des dispositifs REP et REP+ alors qu’elles répondent à tous les critères pour être classées en REP+. Son rang (64ème) au niveau académique la situe au même niveau que les écoles de REP+ du Havre ou de Rouen Nord.

Tous les enseignant·e·s des deux écoles sont venu·e·s avec un tee-shirt rappelant leur exigence et ont pris la parole en début d’animation. À l’issue de l’animation, l’urne était disponible pour pouvoir faire voter au référendum d’initiative populaire.

La CGT Éduc’action 76 soutient les collègues dans leurs actions.

Motion de soutien aux salariés de la Chapelle d’Arblay

mercredi 18 septembre 2019

Les camarades de la CGT Educ’action Haute-Normandie réunis en Assemblée générale de rentrée le 16 septembre 2019 à Maromme expriment leur soutien aux salariés de la Chapelle Darblay, menacés de licenciement.
Dans le secteur privé, les fermetures de site et les plans de licenciement se multiplient. Dans les services publics, ce sont les suppressions de postes massives et la dégradation des conditions de travail.
De plus, la réforme des retraites est une attaque contre l’ensemble des salariés.

  • Zéro licenciement !
  • Non à la fermeture des sites !
  • Non à la casse des services publics !
  • Non à la réforme des retraites ! Luttons tous ensemble !

Motion adoptée à l’unanimité par l’AG des syndiqué-e-s CGT éduc’action Rouen

Fusion des académies : j’habite à Evreux, pourra-t-on me nommer à Cherbourg ?

vendredi 13 septembre 2019

La lettre de cadrage pour la fusion des académies de Caen et Rouen certifiait que la gestion des personnels enseignants ne serait pas impacté jusqu’en 2022 (Mais en 2018 on nous jurait que la fusion n’était pas encore décidée). A en croire M. le Ministre, jusqu’à cette ce cas de figure n’existera pas. Mais après 2022 ça devient tout à fait possible pour les personnels du second degré. Le Rectorat a tout intérêt à ce que la souplesse et la mobilité des personnels soient maximales. Et avec l’affaiblissement du rôle des CAPA il sera encore plus compliqué d’influer sur les choix des services académiques, sans oublier que pour les contractuels ce « contrôle » est inexistant.

Une fusion des académies pour fermer des sections !

vendredi 13 septembre 2019

Le Rectorat et la Région Normandie lancent la réflexion pour une nouvelle carte de formation à la rentrée de septembre 2020. Ca ne sent pas bon du tout ! L’académie et la région de Normandie auront, si nous ne faisons pas reculer le Ministère, le même périmètre au 1° janvier. Les filières de formation, frontalières pour le moment, ou seulement identiques, seront à la prochaine rentrée dans la même académie. Ce sera une très bonne excuse pour fusionner et fermer par ci par là et pour récupérer les postes.