Le service public de la Poste est attaqué ! Les bureaux de Poste menacés !

mercredi 3 novembre 2004
popularité : 5%

La nouvelle n’est pas un scoop, il y a longtemps que les différents gouvernements se sont attaqués à ce grand service public que nous connaissons encore sous le nom de PTT mais qui ne recouvre plus aujourd’hui la réalité d’hier.

D’une administration d’Etat, la loi de 1990 en a fait deux établissements distincts avec des statuts d’entreprises publiques. L’actualité récente de France Télécom dans lequel l’état est devenu actionnaire minoritaire est une preuve (en fallait-il une ?), que les adversaires du service public et les partisans de la privatisation sont constants dans leurs objectifs de déterminés.

Aujourd’hui c’est la Poste qui est obligée de lever un coin du voile. Parmi d’autres plans de restructuration, c’est tout le réseau des bureaux de Poste qui est directement menacé.

Déjà au moment de la signature du contrat de plan entre la Poste et l’Etat, la Fédération CGT des PTT était intervenue pour en dénoncer tous les dangers. Ce contrat de plan est conçu pour laisser la part belle à la concurrence, dans le droit fil des directives européennes sur la libéralisation du secteur postal, et de l’accord général sur le commerce des services (AGCS).

Plus concrètement :

En trois ans, les usagers de la Poste pourront constater la disparition de près de la moitié des bureaux de Poste.

Pour coller aux « réalités économiques et géographiques », la Poste a inventé la notion de « zones de vie ». Dans ces zones ne subsisterait plus qu’un seul établissement offrant l’intégralité des services postaux. Les autres bureaux seront dimensionnés (personnel, horaires, équipements..) en fonction « de l’attractivité économique et soc/ale m/se en évidence par les études externes et modélisées dans les outils de géomarketing ». Comme la chose est bien dite !

Un département pilote a déjà fait les frais de cette vision uniquement comptable de la présence postale : le département de Loire-Atlantique. Le premier constat est alarmant.

En Loire Atlantique : évolution du reseau des bureaux de Poste

Premier bilan :
sur 26 bureauxconcernés il ne reste que 9 bureaux de plein exercice avec un chef d’établissement
10 bureaux transformés en guichets annexes
7 transformés en agences postales communales
moins 97 heures d’ouverture au public sur 18 bureaux
moins 20% d’emplois sur toutes les zones de vie
Postiers, Usagers et Elus se mobilisent (pétitions, débats, rassemblements) contre le démantelement du service public postal.

La Direction de la Poste de l’Eure anticipe sur la création des zones de vie.

Sans concertation avec les représentants du personnel mais en communiquant avec insistance auprès d’élus (vous acceptez un désengagement partiel de la Poste ou nous partons totalement), la Poste de l’Eure prépare le terrain.

Courcelles sur Seine a été le premier bureau supprimé pour laisser place à un « point Poste » chez un commerçant. Depuis, d’autres ont suivi (Bec Helouin).

Au début Août : Montreuil l’Argillé, Boissey le Chatel, Pont Authou, La Ferrière sur Risle ont été déclassés en bureaux de proximité. L’agence d’Autheuil Autouillet a été fermée.

Début octobre : les bureaux de Corneville, Conteville, Illiers l’Evêque, Mesnil sur l’Estrée, Ecouis, deviennent des bureaux de proximité. Le bureau de Port Mort sera fermé.

CGT : PTT.


Commentaires  (fermé)

Logo de condoi
dimanche 3 août 2008 à 19h32 - par  condoi

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Sites favoris


7 sites référencés dans ce secteur

Brèves

Motion de soutien aux salariés de la Chapelle d’Arblay

mercredi 18 septembre

Les camarades de la CGT Educ’action Haute-Normandie réunis en Assemblée générale de rentrée le 16 septembre 2019 à Maromme expriment leur soutien aux salariés de la Chapelle Darblay, menacés de licenciement.
Dans le secteur privé, les fermetures de site et les plans de licenciement se multiplient. Dans les services publics, ce sont les suppressions de postes massives et la dégradation des conditions de travail.
De plus, la réforme des retraites est une attaque contre l’ensemble des salariés.

  • Zéro licenciement !
  • Non à la fermeture des sites !
  • Non à la casse des services publics !
  • Non à la réforme des retraites ! Luttons tous ensemble !

Motion adoptée à l’unanimité par l’AG des syndiqué-e-s CGT éduc’action Rouen

Fusion des académies : j’habite à Evreux, pourra-t-on me nommer à Cherbourg ?

vendredi 13 septembre

La lettre de cadrage pour la fusion des académies de Caen et Rouen certifiait que la gestion des personnels enseignants ne serait pas impacté jusqu’en 2022 (Mais en 2018 on nous jurait que la fusion n’était pas encore décidée). A en croire M. le Ministre, jusqu’à cette ce cas de figure n’existera pas. Mais après 2022 ça devient tout à fait possible pour les personnels du second degré. Le Rectorat a tout intérêt à ce que la souplesse et la mobilité des personnels soient maximales. Et avec l’affaiblissement du rôle des CAPA il sera encore plus compliqué d’influer sur les choix des services académiques, sans oublier que pour les contractuels ce « contrôle » est inexistant.

Une fusion des académies pour fermer des sections !

vendredi 13 septembre

Le Rectorat et la Région Normandie lancent la réflexion pour une nouvelle carte de formation à la rentrée de septembre 2020. Ca ne sent pas bon du tout ! L’académie et la région de Normandie auront, si nous ne faisons pas reculer le Ministère, le même périmètre au 1° janvier. Les filières de formation, frontalières pour le moment, ou seulement identiques, seront à la prochaine rentrée dans la même académie. Ce sera une très bonne excuse pour fusionner et fermer par ci par là et pour récupérer les postes.

Mac Do Neufchâtel en Bray veut licencier une militante syndicale CGT !

vendredi 6 juillet 2018

Suite à un entretien disciplinaire une syndiquée CGT depuis un mois au McDonald’s de Neufchatel en Bray a été mise à pieds à titre conservatoire avant que ne soit décidé un licenciement. Les vrais motifs de cette mise à pied : la distribution de tracts dans les restaurants de cette franchise (Dieppe, Yvetot et Neufchâtel en bray) mentionnant les acquis obtenus au restaurant d’Elbeuf (13e mois, prime trimestrielles, congés enfants malades, arbre de Noël ...), et la crainte que les salariés reprennent eux aussi ces revendications !
Rassemblement Dimanche 8 juillet 18h45 devant le Mac Donald de Neufchâtel en Bray.

Grève à l’hôpital psychiatrique Janet au Havre !

mercredi 20 juin 2018

A l’image des salariés de l’hôpital psychiatrique du Rouvray, les personnels grévistes de l’hôpital psychiatrique Janet du Havre ne lâchent pas le morceau. Ils exigent la venue de Mme Gardel, directrice de l’Agence régionale de santé, l’ouverture d’une nouvelle unité pour que les patients ne soient plus dans des lits supplémentaires avec la création de 50 postes pluridisciplinaires pour la faire fonctionner, la stagiarisation de tous les contractuels-les, l’arrêt de la polyvalence, l’embauche de médecins psychiatres titulaires. Rendez vous jeudi 21 à 8h45 à l’hôpital Flaubert pour une haie de déshonneur pour les administrateurs de l’hôpital, et le samedi 23 à 17h45 sur le parvis du printemps.
Soutenez les revendications en écrivant à Mme Gardel