Déclaration CGT au CHSCT extraordinaire spécial Covid (13 décembre 2021)

jeudi 16 décembre 2021
par  Stéphane Legardinier
popularité : 7%

En pleine cinquième vague épidémique de Covid, la convocation d’un CHSCT extraordinaire s’avère nécessaire : jusqu’à 61000 cas quotidiens et près de 200 morts par jour sont comptablisés, provoqués, rappelons-le à ceux/celles qui seraient tentés de minimiser la pandémie, par un coronavirus ayant fait environ 17 millions de morts à travers le monde, d’après plusieurs études dont le quotidien Le Monde s’est fait récemment l’écho. Dans ce contexte, le CHSCT doit donc jouer son rôle alors que l’Exécutif entérine sa disparition en dépit du bon sens.
Nous constatons cependant l’absence lors de cette séance du président du CHSCT, M. l’IA-DASEN, qui préside très rarement, et jamais jusqu’à son terme, les séances du CHSCT, et préfère instaurer des visio-conférences informelles, sans cadre réglementaire, dans le cadre d’un « dialogue social » sans danger et sans obligations pour l’Administration.

La CGT Éduc’action de Seine-Maritime profite de cette séance pour réaffirmer le caractère prioritaire de la santé parmi ses revendications. Nous tenons à le redire car nous déplorons le fait que l’Exécutif et la plupart des forces politiques qui concourent à l’élection présidentielle ne semblent guère préoccupés par les défaillances de notre système de santé. Ils feraient preuve de responsabilité en mettant la santé au cœur de leur politique et de leur projet électoral, ce qui est très loin d’être le cas actuellement. Cela imposerait des politiques économiques et budgétaires qui rompent avec la doxa néolibérale, qui se traduit par exemple par la suppression de 20% des lits en une vingtaine d’années et la mise en place de l’hôpital-entreprise dont les conséquences ne cessent de peser dangereusement sur la qualité du service public de santé.
Concernant l’Education nationale et le risque Covid, il nous paraît indispensable d’insister à nouveau sur le risque de transmission par les aérosols, à savoir ces minuscules gouttelettes restant en suspension pendant plusieurs heures et se propageant sur des distances bien supérieures à un ou deux mètres. Même si le protocole sanitaire du ministère fait enfin mention de ce risque, quiconque peut constater que dans les faits, sur le terrain, les situations de travail à risques sont innombrables, le protocole est très largement inappliqué et le Code du travail totalement ignoré, en particulier les articles 4221-1 à 9 sur l’aération et la ventilation des locaux.
Pour améliorer la prévention de ce risque majeur, des leviers existent pourtant. D’abord, l’institution doit doter toutes les écoles, les établissements scolaires et les services de capteurs de CO2, équipements utiles pour supprimer le risque. Ensuite, nous regrettons que l’institution ait abandonné l’objectif de formation des personnels et des élèves au risque Covid. Former et informer régulièrement s’avère pourtant nécessaire afin d’actualiser le niveau de connaissance de l’épidémie et d’améliorer l’application des gestes barrières, tel le port du masque, qu’il est bien difficile de faire appliquer correctement au quotidien. En s’adressant à environ douze millions d’élèves, la formation au risque Covid contribuerait à diffuser dans toute la société une information fiable, à apprendre les bons gestes et à sécuriser la population, au final. Et accessoirement, à battre en brèche les thèses complotistes et les attitudes les plus irrationnelles à l’égard de la science.
Pourtant, certains choix opérés par la DSDEN, dans ce domaine de la formation, sont, dans le contexte actuel, incompréhensibles. Il est choquant de constater que les visites croisées dans le premier degré, dans le cadre des « constellations », fassent à nouveau appel à des remplaçant.e.s pour permettre les visites dans les classes et que des enseignant.e.s en congé maladie ordinaire, en garde d’enfants malades ou autre, ne puissent être remplacés. Nous demandons donc, appuyant en cela les revendications de terrain, que la DSDEN suspende ces visites croisées.
Plus largement, l’efficacité de la prévention des risques professionnels contre le Covid ne saurait se réduire au volontarisme. Avant tout, les choix budgétaires et les moyens humains et matériels doivent être à la hauteur des besoins. La prévention à plus long terme nécessite ainsi de recruter massivement des enseignant.e.s et des personnels titulaires, de construire et d’assurer la maintenance de locaux sains et sécurisés, obligation émanant de la directive européenne du 12 juin 1989, et d’appliquer le Code du travail et la réglementation, par exemple l’obligation de plans de prévention dans les établissements scolaires, inexistants à tous les niveaux, ou les documents uniques d’évaluation des risques.
Enfin, face à un pouvoir néolibéral, à savoir libéral sur le plan économique pour conforter sa base sociale constituée du bloc bourgeois, et autoritaire sur le plan politique, les travailleur.se.s de l’éducation doivent redresser la tête, ne rien céder au néolibéralisme et reconquérir le terrain pour démocratiser l’institution, créer les postes nécessaires, rompre avec la précarisation, l’individualisation, le management au « mérite ». La CGT Éduc’action de Seine-Maritime sera aux côtés de tous ceux/celles qui se battent pour défendre le droit de chacun à vivre et à travailler en bonne santé et construire une société dans laquelle la vie et la santé comptent largement plus que les profits. Pour ne pas perdre sa vie à la gagner !


Agenda

<<

2022

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur

Brèves

Justice - La taxe de 35 euros enfin supprimée

dimanche 4 août 2013

L’instauration d’un timbre fiscal de 35 €, décidée par le Gouvernement en 2011 et applicable depuis octobre 2011, pour toutes instances introduites devant les juridictions civiles, sociales, administratives et prud’homales, remet en cause l’accès au juge pour des milliers de salariés.

Comme nous l’avions prévu, cette taxe a entraîné une baisse conséquente des contentieux judiciaires, nombreux justiciables ayant renoncé à leur droit.

12 organisations, à l’initiative de la CGT se sont prononcées contre cette taxe. Après des mois de lutte nous avons enfin été entendus.

Christiane Taubira, Garde des sceaux, Ministre de la Justice, a annoncé, le 23 juillet 2013, la suppression, dans le projet de loi de finances pour 2014, de cette taxe.

Nous nous félicitons de cette décision obtenue grâce aux multiples manifestations dont une pétition nationale.

Montreuil, le 29 juillet 2013

Motion de la CGT Renault Cléon à propos de la défense des retraites

mardi 25 juin 2013

Texte de la motion votée à l’unanimité par la Commission exécutive du Syndicat CGT Renault Cléon à propos de la mobilisation contre la prochaine réforme des retraites.
Dès la fin septembre – début octobre, le gouvernement soumettra au parlement un projet de loi modifiant les conditions de départ à la retraite et abaissant le niveau des pensions des retraités, aggravant les effets de la réforme imposée par le gouvernement Sarkozy en 2010.
Ce qui laisse très peu de temps pour construire un rapport de force suffisant pour imposer l’abandon de ce projet de réforme.
Réuni en Commission exécutive, ce vendredi 21 juin, le syndicat CGT Renault Cléon appelle le bureau confédéral de la CGT :
- à proposer dès le début juillet une première date de mobilisation nationale pour les premiers jours de septembre
- à inscrire très clairement cette première date de mobilisation dans la perspective d’un blocage de l’économie, à la différence de la stratégie qui a conduit à l’échec de la mobilisation pour les retraites de 2010.

Voté à l’unanimité des 28 membres présents de la Commission exécutive

Projet de loi sur l’égalité femmes/hommes Pour la CGT le compte n’y est pas

mercredi 12 juin 2013

La Ministre des droits des femmes a présenté ce lundi en conseil supérieur pour l’égalité professionnelle le projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes. La CGT considère que ce projet de loi doit être un levier historique pour enfin atteindre l’égalité réelle entre les femmes et les hommes et sera particulièrement exigeante quant à son contenu.
Lire la suite du communiqué de la Confédératio}

Garantie Individuelle de Pouvoir d’Achat (GIPA) 2013

mercredi 8 mai 2013

Consultez, ci-contre, la fiche de calcul de la GIPA versée en 2013 réalisée par la CGT Fonction Publique. Cette fiche permet à tou
un chacun de savoir s’il a droit à la GIPA et, si oui, quel en sera le montant. La fiche permet aussi decalculer la perte réelle hors GVT ("glissement vieillesse-technicité") subie par tout agent de la Fonction Publique.

Les inégalités se creusent entre retraités

mercredi 24 avril 2013

Le niveau de vie des seniors est proche de celui des actifs. Les pensions des jeunes retraités progressent plus vite. Les revenus du patrimoine accentuent les écarts.
Lire la suite sur le site des Echos

Notre fiche de paie finance la Protection Sociale

jeudi 12 juillet 2012

Sur mon salaire brut on me prélève différents pourcentages, à mon employeur aussi : C’est le financement de « Notre protection sociale ». Toutes ces cotisations assises sur mon salaire vont dans le « pot commun » et quand j’ai un problème, je bénéficie de droits. C’est le salaire Socialisé. Les cotisations permettent d’assurer la protection sociale de TOUS car nous sommes tous des assurés sociaux ! C’est la solidarité
Lire le tract de la CGT Organismes sociaux

L’enseignement agricole veut "crever l’abcès" de la précarité

mardi 3 juillet 2012

A la veille d’une rencontre avec le nouveau ministre de l’agriculture, six syndicats de l’enseignement agricole font démarche commune pour obtenir un plan de titularisation des contractuels correspondant aux besoins et sortir des agents de la grande pauvreté liée à des statuts parfois illégaux.
Lire la suite sur le Café pédagogique

NouveVidéo : M. et Mme Pognon ne payent pas beaucoup de taxe d’habitation.lle brève

jeudi 29 décembre 2011

Retrouver M. et Mme Pognon avec le paiement de leur taxe d’habitation. Comme toujours, ils trouvent cela bien trop cher, et pourtant...
Voir la vidéo sur le site de la CGT Finances