LA PLACE ET LES TACHES DE L’URSEN CGT

mercredi 20 mai 2009
popularité : 4%

DANS L’EDUCATION NATIONALE ET LA CGT

L’implantation de la CGT dans l’Education Nationale, son enracinement et son renforcement ne se conçoivent que dans la mesure où elle serait susceptible d’y apporter quelque chose. « L’offre » syndicale est en effet pléthorique dans notre secteur d’activité (comme dans de nombreux autres d’ailleurs).

Quels sont (ou doivent être) les « plus » de la CGT ?
La CGT, c’est une histoire forte de plus d’un siècle de luttes sociales. C’est un syndicalisme clairement ancré sur le terrain pour lequel la mobilisation, facteur clé du rapport de force, précède la négociation et pour lequel les antagonismes de classes et la confrontation sociale ne sont pas niés.

Parce que nous appartenons à une confédération, nous faisons le choix du rassemblement le plus large et de la recherche des convergences entre les différentes catégories de salariés. La CGT dans l ’Education doit être aussi éloignée que possible de tout corporatisme et œuvrer à élargir les axes de mobilisation.
La richesse d’une confédération, c’est sa diversité. Il serait à ce titre particulièrement intéressant que nos analyses et propositions concernant l’Education Nationale soient débattues et enrichies au sein de la CGT. Le regard que portent les usagers de l’école que sont les syndiqués CGT des autres professions peut être porteur d’innovation.

Dans l’Education Nationale comme ailleurs, l’URSEN-CGT prône le rassemblement le plus large. Nous entendons participer aux inter-syndicales et favoriser les convergences de vues permettant d’amener le plus de salariés dans les luttes. Nous nous efforçons d’avoir des contacts aussi réguliers que possibles avec les autres organisations syndicales. En effet, nous avons pu constater lors des grandes journées de janvier et mars que l’unité syndicale favorise la mobilisation. Cependant, cette unité ne doit pas nous interdire de proposer et d’agir seul ou en partenariat plus restreint en cas d’appréciations divergentes avec nos partenaires syndicaux.
En bref, l’unité aussi souvent que possible, l’initiative aussi souvent que nécessaire.

Notre combat n’a de sens que s’il s’appuie sur une présence quotidienne sur le terrain ; à ce titre, il ne peut être fait d’économie sur la connaissance et la divulgation des questionnements et des initiatives des sections que nous animons ainsi que des mouvements unitaires dans les établissements. De même, les complexités de l’action rencontrées par les représentants syndicaux dans les commissions doivent être répercutées le plus spontanément possible à grande échelle, de façon à déminer l’isolement entretenu par l’organisation des services.

Au sein de la CGT, l’URSEN-CGT entend être présente dans toutes les structures inter-professionnelles où s’élaborent et sont débattues les revendications des salariés. Encore une fois, la recherche des convergences susceptibles de renforcer les mobilisations doit nous guider.

L’ampleur des attaques en cours dans la fonction publique doit, de ce point de vue, nous conduit à travailler fortement dans le cadre de la FERC l, échelon le plus pertinent pour permettre les convergences de l’ensemble des catégories de notre branche, l’éducation, qui regroupe des fonctionnaires (de l’Etat ou des collectivités locales) et des salariés du privé (enseignement privé sous contrat, CFA, entreprises de sous-traitance, ...) . Il est indispensable que la riposte se fasse à ce niveau au vu de la cohérence de l’offensive gouvernementale. A ce propos, il est aberrant que la lutte dans l’enseignement professionnel n’ait pas été coordonnée avec la mobilisation dans l’enseignement supérieur.

De même, le mouvement en cours dans la fonction publique hospitalière suit son propre rythme alors que la loi Bachelot s’inscrit dans la même veine que les raisons de la colère dans le monde universitaire. Il est tout à fait légitime que chaque mouvement dispose de sa propre expression, mais il est tout autant impératif qu’ils se coordonnent tous, tant, encore une fois, les convergences sont criantes.

L’URSEN-CGT refuse toutes les oppositions factices public / privé et entend au contraire être partie prenante de toute action les réunissant.

LES TACHES AU QUOTIDIEN DE NOTRE UNION REGIONALE

Comme l’ont rappelé les derniers congrès des SDEN de l’Eure et de la Seine-Maritime, les syndicats départementaux sont la structure de base de la CGT Educ’action.
Ils sont au cœur de la vie démocratique de notre organisation et de son action revendicative. Les SDEN définissent l’orientation du syndicat et ses revendications, se prononcent sur l’activité et l’orientation des autres structures de la CGT (Unsen, Ferc, Unions locales, Union départementales,...). Ils interviennent auprès des collègues en aidant la vie des sections d’établissement ou d’école, en élaborant du matériel (tracts, ...), et prennent les décisions concernant l’action (appel à la grève, déclaration intersyndicale, ...)

L’Union régionale CGT Educ’ation ne peut pas et ne doit pas se substituer aux SDEN ou entrer en concurrence avec eux. Elle doit seulement coordonner, à l’échelle académique, l’activité des SDEN sans influer sur leur orientation.

Pour cela, l’Union régionale CGT Educ’action centre principalement son activité à sur les priorités suivantes :
- publier le journal bimestriel académique L’Objectif syndical qui est l’expression des SDEN, ce qui nécessite un apport réel et régulier de ceux-ci à sa parution, et qui est ouvert à tous les syndiqués de la CGT Educ’action de l’académie.
- gérer le site internet de l’Ursen qui publie les prises de position qui émanent des SDEN, de l’Union nationale, des syndicats CGT et des adhérents.
- faire le lien entre les SDEN et les commissaires paritaires, activité dont fait partie la réalisation et la diffusion du matériel nécessaires à la défense individuelle des collègues (fiches syndicales de promotion, de mutation, ...)
- promouvoir et faire connaître la CGT auprès des personnels d’enseignement, d’éducation et d’orientation, stagiaires à l’IUFM ou en situation, titulaires ou non titulaires, de droit public ou privé.
- porter les revendications académiques, en lien avec les SDEN, auprès des élus du Conseil régional (locaux et équipements des lycées, PRDF…)
- assurer la liaison entre les SDEN et nos représentants au Conseil académique de l’Education nationale (CAEN) et au Comité technique paritaire académique (CTPA) et les comités consultatifs pour les non-titulaires.
- organiser, à la demande et à partir des besoins des SDEN et des syndiqués, des stages de formation syndicale ou de journées d’études.
- organiser des pôles académiques enseignement professionnel, collège, lycée, école, formation professionnelle et technologique, orientation ..., qui peuvent alimenter la réflexion des SDEN mais ne sont pas des lieux de décision.
- signer des déclarations intersyndicales académiques après l’accord des deux SDEN.
- organiser et coordonner l’action des SDEN pour les campagnes électorales des conseils, commissions paritaires consultatives départementaux et académiques pour les stagiaires (IUFM), les titulaires et non-titulaires.
- répartir les décharges syndicales et les responsabilités, en lien avec les choix faits par les SDEN.

C’est pourquoi l’Ursen réunit sa Commission exécutive au minimum trois fois par an et doit recevoir le maximum d’informations des syndicats départementaux pour pouvoir les faire circuler.


Agenda

<<

2021

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Brèves

Un peu de culture...

mercredi 17 décembre 2008

Les Editions de la CNT publie une biographie du grand syndicaliste américain Joe Hill, exécuté il y a bientôt un siècle.
JOE HILL, les IWW et la création d’une contre-culture ouvrière révolutionnaire, Franklin Rosemont, traduit de l’anglais (États-Unis) par Frédéric Bureau, Éditions CNT-RP, 548 pages, 20 euros. Frais de port : 3,85 euros

A lire : Abrégé du Capital de Karl Marx

mercredi 17 décembre 2008

Les Editions Le Chien Rouge republie cet Abrégé, rédigé en 1878 nous livre l’essentiel de l’analyse contenue dans le Livre I du Capital de Karl Marx.
Écrit dans un style simple et sans l’appareil scientifique qui rend parfois ardue l’approche de l’œuvre originale, ce résumé a d’ailleurs été approuvé par Marx en personne.

Education en Europe : analyses, alternatives, action

mercredi 9 juillet 2008

L’enseignement a souvent figuré parmi les thèmes les plus débattus aux Forums Sociaux Européens.
Au fil de ces rencontres internationales un réseau s’est constitué, reliant des militants de diverses organisations. A l’initiative de deux d’entre eux, un site internet vient de voir le jour, qui devrait servir de tribune et de lieu d’échange sur l’enseignement européen.
On y trouvera plusieurs articles concernant la politique éducative de la Commission européenne ainsi que sur les systèmes éducatifs et les luttes des enseignants ou étudiants de divers pays.

Congrès départemental du SDEN 27

vendredi 11 mars 2005

Le projet d’orientation du SDEN CGT de l’Eure sera discuté
lors du congrès départemental des 4 et 5 avril 2005
au foyer des jeunes travailleurs à Evreux.

Constitution européenne

mardi 28 décembre 2004

Le SDEN de l’Eure affiche son profond désaccord concernant le type de constitution européenne qu’on nous propose.