David Querret


Articles de cet auteur

mardi 1er février 2011
par  David Querret

LP Brassens à Neufchâtel : la grève continue.

Depuis lundi, le site professionnel du lycée Brassens est en grève.
Motivés, les collègues se sont adressé aux familles et aux élus locaux, dont beaucoup les soutiennent (le maire de Neufchâtel, le conseiller général Dany Minel, les candidats PCF aux cantonales, Didier Jumel, Sandrine (...)

mercredi 21 octobre 2009
par  David Querret

Comité Technique Paritaire Académique - Déclaration de la CGT Educ’action

Après cette rentrée 2009, nous pouvons faire un premier bilan de la « rénovation de la voie professionnelle », et de la généralisation engagée du baccalauréat professionnel en 3 ans. Cette réforme, menée de façon précipitée, sans concertation véritable, dans un contexte de pénurie budgétaire et (...)

jeudi 18 juin 2009
par  David Querret

Les régions appellent à suspendre la réforme du bac pro 3 ans, la Haute-Normandie dit qu’il faut l’appliquer.

Une délégation intersyndicale a été reçue au Conseil régional mercredi 1er avril dernier.
Sur la réforme du bac pro 3 ans, les représentants de la région Haute-Normandie nous ont déclaré que la loi était votée et qu’il fallait maintenant l’appliquer, on n’a pas le choix. (...)

jeudi 5 février 2009
par  David Querret

Mardi 10 février 2009 - GREVE dans les lycées pro

Les DHG commencent à tomber… et elles ne sont pas bonnes : suppressions massives de postes, dédoublements supprimés, mélange des publics
La réforme du bac pro 3 ans fait sentir ses effets et ça fait mal ! Certains établissements ont commencé à réagir (Fécamp avec ses occupations (...)

dimanche 25 janvier 2009
par  David Querret

Ils veulent notre peau ! Il faut réagir !

5 lycées en grève la semaine dernière : les Lycées professionnels ne se laisseront pas faire !
Les LP E.Labbé à Barentin, Aragon à Gisors, Brassens à Neufchatel, Descartes à Fécamp et Val de Seine (avec le Lycée) au Grand Quevilly, se sont mis en grève, mercredi, jeudi ou vendredi dernier. Le (...)


Envoyer un message

Agenda

<<

2018

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627281234
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Sites favoris


17 sites référencés au total

Brèves

SYNDIQUEZ VOUS !

lundi 3 février 2020

Dans l’éducation, comme dans tous les secteurs professionnels, la combativité CGT est nécessaire pour s’opposer aux réformes qui cassent le service public de l’éducation et s’attaquent à nos conditions de travail. C’est pourquoi la CGT éduc’action a un rôle important à jouer auprès de tous les personnels, dans les écoles, les collèges, les lycées professionnels et généraux. La CGT éduc’action défend tous les personnels, dans les CAPA, CAPD ou au CHSCTD où elle a des élus, et au sein des établissements où Ils luttent au quotidien avec les collègues.
bulletin d’adhésion à renvoyer à URSEN CGT/ 187 rue Albert Dupuis / 76000 ROUEN ou à
cgteduc.acrouen@gmail.com / barème de cotisation

Matériel syndical récent

samedi 1er février 2020

Téléchargez :
Grève du 22 Mars : le tract services publics de l’Union départementale CGT 76 et le tract aux usagers à diffuser massivement
le 4 p 8 mars égalité femmes-hommes
le tract carte scolaire 2018 du 9/01/2018
la lettre infos PLP de décembre, le 4 pages apprentissage
l’infoluttes n°6 de l’Union départementale 76

FICHES PRATIQUES PPCR

mardi 17 octobre 2017

Gérald Darmanin, entre autres mauvaises surprises, vient d’annoncer le report de la revalorisation salariale qui entrait dans le cadre du PPCR. Le reclassement reste pourtant d’actualité. Téléchargez les fiches pratiques :

Moins de fonctionnaires et un statut attaqué :

vendredi 26 mai 2017

120 000 fonctionnaires en moins mais un service public renforcé. Comme depuis 10 ans, le but est donc de faire mieux avec moins, ce qui impliquera, dans les faits, une baisse des services rendus aux usagers et une détérioration des conditions de travail des personnels. Pour cela, la recette managériale habituelle : autonomie des chef-fes de services, individualisation des carrières et des salaires. Bref, la concurrence entre les personnels et la division

CEPIC, AVEC LA CGT, ILS et ELLES ONT GAGNÉ !

mardi 18 avril 2017

Au bout de 2 semaines de grève totale et de blocage du site, les salariés de CEPIC ont arraché vendredi 14 avril un très bon accord :

  • une augmentation de salaire avec un talon de 30 €
  • une prime exceptionnelle équivalent à un mois de salaire
  • une prime de chiffre d’affaires mensuelle

De fait, ces mesures salariales amènent les salariés de CEPIC au niveau des minima conventionnels, que l’employeur refuse depuis des années. La grève menée par les militants CGT de CEPIC, épaulés par la présence permanente de l’UL Sotteville St Etienne a rassemblé du premier au dernier jour 90 % des salariés.
L’UD 76 et la fédération Chimie ont organisé la solidarité sur le piquet : des dizaines de syndicats cgt sont venus régulièrement soutenir. La victoire des CEPIC, après la victoire des Legrand est une victoire pour toute la CGT. C’est la victoire de l’unité et de la solidarité.

Lutte gagnante : victoire pour les travailleurs sans papiers du Marché de Rungis

mercredi 12 avril 2017

Après trois semaines de grève et d’occupation de la Tour Semmaris, les pressions sur les entreprises pour l’établissement des CERFA, les parties (Préfecture, Min de Rungis, CGT) se sont mis d’accord sur les points suivants :

  • établissement par les services préfectoraux de récépissés avec autorisation de travail pour l’ensemble des grévistes ;
  • dépôt des dossiers des 128 travailleurs sans papiers en préfecture du Val-de-Marne.

En conséquence, l’occupation de la Tour Semmaris a pris fin dimanche 9 avril 2017.

Cette victoire est incontestablement à mettre au crédit de la lutte, de la détermination des travailleurs sans papiers, des militants de la CGT et des nombreux et divers soutiens qui auront pu s’exprimer.

On bosse ici, on vit ici, on reste ici !

Montreuil, le 10 avril 2017

Les salariés de l’usine Legrand ont gagné !

mardi 28 mars 2017

Cet après-midi, après 9 jours de grève et de blocage , la direction de l’usine Legrand de Malaunay a cédé devant la délégation CGT et FO, et face à la détermination des salariés qui ont gagné 41,61 euros d’augmentation par mois.
La solidarité a joué un rôle déterminant. Le patron, énervé par la détermination des grévistes qui tenaient bon a lâché : « oui je le sais, vous avez une cagnotte », en faisant référence au soutien financier des autres syndicats CGT et d’autres salariés présents le jeudi 23 Mars devant l’usine. La CGT éduc’action de l’académie de Rouen était porteuse ce jour là d’un message de soutien. BRAVO aux LEGRAND !

Déclarations CGT éduc’action de mars 2017

samedi 25 mars 2017