Didier Desseix

Secrétaire SDEN 27, menbre de la CE URSEN.
Instituteur spécialisé au collège Simone Signoret d’Aubevoye.


Articles de cet auteur

jeudi 5 mars 2009
par  Didier Desseix

UD de l’Eure : Action du 19 mars.

La puissance des grèves et manifestations du 29 janvier dernier, les luttes de plus en plus nombreuses dans les entreprises, dans les universités, la forte mobilisation sociale des Antillais, ont conduit le Président de la République à annoncer quelques mesures sociales. Ceci dit, il (...)

mercredi 25 juin 2008
par  Didier Desseix

Appel à l’action

DECLARATION DU SDEN-CGT 27 : Suite des actions à mener pour gagner sur nos légitimes revendications
Après de longs débats et discussions mouvementées où certains d’entre nous souhaitaient impulser une grève inter-professionnelle dés le jour de la rentrée sociale et donc le jour de la (...)

mercredi 9 janvier 2008
par  Didier Desseix

Compte-rendu de l’intersyndicale du 9 janvier au lycée A. Briand sur la question du Bac Pro en 3 ans.

13 personnes présentes ( 6 CGT, 4 FO, 1 UNSA, 1 CFDT, 1 non-syndiqué) ce qui est assez décevant pour une AG départementale à l’invitation de l’intersyndicale (SGEN-CFDT, SNFOLC-FSU, SDEN-CGT, SE-UNSA). Toujours plus ou moins les mêmes discutions : Fallait-il signer le protocole ?, (...)

lundi 3 décembre 2007
par  Didier Desseix

MOTION AU CONSEIL D’ADMINISTRATION : Bac Pro en 3 ans.

Voici une motion sur les dangers de la généralisation du Bac Pro en 3 ans que l’on peut faire voter en CA. Elle a déjà reçu un écho favorable au lycée professionnel Dumézil de Vernon.
A utiliser sans aucune modération.
Suite à la note du 29/10/07 relative au développement des (...)

samedi 1er décembre 2007
par  Didier Desseix

Déclaration de la CE du SDEN de l’Eure sur la question des retraites

La bataille sur la question des retraites aurait dû commencer en mars 2007 (date à laquelle le COR a rendu son rapport sur les perspectives à l’horizon 2020).
L’allongement de la durée des cotisations est inacceptable mais la focalisation sur ce point sert à cacher d’autres (...)

Albums de cet auteur



Envoyer un message

Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Sites favoris


17 sites référencés au total

Brèves

SYNDIQUEZ VOUS !

lundi 3 février 2020

Dans l’éducation, comme dans tous les secteurs professionnels, la combativité CGT est nécessaire pour s’opposer aux réformes qui cassent le service public de l’éducation et s’attaquent à nos conditions de travail. C’est pourquoi la CGT éduc’action a un rôle important à jouer auprès de tous les personnels, dans les écoles, les collèges, les lycées professionnels et généraux. La CGT éduc’action défend tous les personnels, dans les CAPA, CAPD ou au CHSCTD où elle a des élus, et au sein des établissements où Ils luttent au quotidien avec les collègues.
bulletin d’adhésion à renvoyer à URSEN CGT/ 187 rue Albert Dupuis / 76000 ROUEN ou à
cgteduc.acrouen@gmail.com / barème de cotisation

Mac Do Neufchâtel en Bray veut licencier une militante syndicale CGT !

vendredi 6 juillet

Suite à un entretien disciplinaire une syndiquée CGT depuis un mois au McDonald’s de Neufchatel en Bray a été mise à pieds à titre conservatoire avant que ne soit décidé un licenciement. Les vrais motifs de cette mise à pied : la distribution de tracts dans les restaurants de cette franchise (Dieppe, Yvetot et Neufchâtel en bray) mentionnant les acquis obtenus au restaurant d’Elbeuf (13e mois, prime trimestrielles, congés enfants malades, arbre de Noël ...), et la crainte que les salariés reprennent eux aussi ces revendications !
Rassemblement Dimanche 8 juillet 18h45 devant le Mac Donald de Neufchâtel en Bray.

Grève à l’hôpital psychiatrique Janet au Havre !

mercredi 20 juin

A l’image des salariés de l’hôpital psychiatrique du Rouvray, les personnels grévistes de l’hôpital psychiatrique Janet du Havre ne lâchent pas le morceau. Ils exigent la venue de Mme Gardel, directrice de l’Agence régionale de santé, l’ouverture d’une nouvelle unité pour que les patients ne soient plus dans des lits supplémentaires avec la création de 50 postes pluridisciplinaires pour la faire fonctionner, la stagiarisation de tous les contractuels-les, l’arrêt de la polyvalence, l’embauche de médecins psychiatres titulaires. Rendez vous jeudi 21 à 8h45 à l’hôpital Flaubert pour une haie de déshonneur pour les administrateurs de l’hôpital, et le samedi 23 à 17h45 sur le parvis du printemps.
Soutenez les revendications en écrivant à Mme Gardel

RESF : une bonne nouvelle qui se concrétise enfin !

mardi 12 juin

Mme Erdene, dont les enfants sont scolarisés au lycée de Déville-lès-Rouen et dans des écoles de Maromme, a reçu enfin son titre de séjour ; celui de son mari attend à la Préfecture, sauf imprévu.
Les bonnes nouvelles sur ce front sont si rares qu’il fallait en parler d’autant plus que pour d’autres familles, l’étau se resserre.
Mme Balogun - originaire du Nigéria et qui a une enfant scolarisée au collège de Maromme - s’est vu confirmer son OQTF par le Tribunal Administratif et France Terre d’Asile cherche à récupérer leur logement CADA en essayant de les en expulser.
La CGT Educ’action revendique la régularisation des lycéens majeurs et des parents d’élèves sans papiers.

Fusion des académies : où en est on ?

mardi 12 juin

En janvier, Mr le Recteur des académies de Rouen et de Caen nous assurait que la fusion des deux académies n’était pas décidée et qu’elle dépendrait de l’évaluation qui serait rendue fin mars, début avril. Il était malgré tout resté bien silencieux lorsque nous lui avions dit qu’il était impossible d’évaluer un processus de fusion en 5 mois (l’expérimentation a officiellement début en novembre), et notamment les conséquences sur les conditions de travail des personnels et les conditions d’enseignement, et que nous étions convaincus que cette évaluation serait bidon et que la fusion était déjà actée officieusement. Depuis, aucune nouvelle de cette évaluation, ni de la décision du Ministère qui devait tomber à la suite de l’évaluation. Mais cela n’est pas vraiment plus rassurant. Les organisations syndicales et les personnels avaient déjà été mis devant le fait accompli en septembre en apprenant seulement à la rentrée qu’une expérimentation était menée sur les académies de Rouen et de Caen. Et le Ministère ne compte pas lâcher de sitôt son projet de fusionner des académies qui sera une véritable manne pour supprimer des postes d’administratifs en fusionnant des services et des formations.