GARE AU GORILLE

vendredi 16 novembre 2007

Où la haine de classe va-t-elle se nicher ?
Bien bas, à la lecture d’un article, du Figaro dans son édition du 15 novembre. Le célèbre primatologue Frans de Waal, s’étant penché sur l’étude des comportements des singes capucins, conclut de ses expériences que ces animaux détestent l’inégalité. Récompensés d’efforts contraints par de délicieux raisins ou d’insipides, concombres, en tout arbitraire, voilà que les mieux lotis se mettent en grève de la faim face à l’iniquité que subissent leurs congénères. Mais les scientifiques constatent que cette révolte contre l’injustice recule si les singes n’en sont que les spectateurs et que leurs proches n’en sont pas victimes.
Ce qui autorise le Figaro, sous la plume de Pierre Kaldy, à cette comparaison pleine de rigueur : « Ce n’est que chez certains humains qu’apparait finalement l’aversion au fait de bénéficier indûment de privilèges. » A l’égal de l’égoïsme simiesque, d’autres « humains » n’hésitent pas à faire du foin pour défendre leurs privilèges indus. Suivez ce regard à l’horizon des mouvements sociaux. Déjà que dans le vocabulaire médiatique tout citoyen en colère n’a de cesse de « grogner », à l’instar du cochon malheureux, voilà le gréviste en primate à peine descendu de son arbre.
l’Huma



Toutes les brèves du site

Agenda

<<

2020

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Sites favoris


8 sites référencés dans ce secteur