Main basse sur l’école publique

vendredi 26 septembre 2008

Cette rentrée, sur fond de suppressions massives de postes, et avec une carte scolaire assouplie (avant d’être démantelée), est un couronnement pour Xavier Darcos. En 1992, alors inspecteur général de l’Education nationale, il fondait, avec quelques hauts fonctionnaires du ministère, la très droitière association Créateurs d’école. Aujourd’hui, il est ministre, son ami Dominique Antoine, autre adhérent de cette association, est le conseiller culture du Président. Quant à Maurice Quénet, qui en faisait partie aussi, il est devenu recteur de Paris. Mais il est également connu pour avoir occupé, dans les années 75, un poste de secrétaire au Club de l’Horloge.
Petit rappel : le rêve de ce club, boîte à idées de l’extrême droite, était l’intégration du FN dans une alliance de gouvernement ! L’idée d’une suppression de la carte scolaire, dada de Darcos, est d’ailleurs apparue pour la première fois en 1984, dans une lettre de Le Pen aux parents d’élèves. C’est l’un des " détails " que rappellent les auteurs de " Main basse sur l’école publique ", un livre, sorti fin août, qui dresse le portrait des mauvaises fréquentations du ministre. [...]
Autre source d’inspiration pour Darcos, selon les auteurs du livre, Emmanuelle Mignon, la toute proche conseillère de Sarko qui vient de quitter le Château et qui, dès 2004, proclamait : " Je suis pour une privatisation totale de l’Education nationale. "

Le Canard enchaîné du 10/09/2008



Toutes les brèves du site

Agenda

<<

2020

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Sites favoris


8 sites référencés dans ce secteur