Les ravages de la crise des subprimes

jeudi 30 octobre 2008

La crise des « subprimes » est loin d’être finie aux États-Unis. On estime que chaque jour, entre juillet et septembre, 2 700 Américains en moyenne, contre 1 200 il y a un an, ont vu leur logement saisi, faute de ne pouvoir faire face aux mensualités de leur crédit hypothécaire à taux variable. Ces données montrent l’extrême gravité d’une situation, où les Américains étranglés par les subprimes ne sont pas ou très peu aidés par les banques, les sociétés de crédit ni par le par le gouvernement, plus prompt à voler au secours des grandes institutions financières. Plus de quatre millions de propriétaires avaient au moins un mois de retard dans le remboursement de leur crédit fin juin, selon des données de la Mortgage Bankers Association, et un nombre record de 500 000 étaient visés par une procédure de saisie. La raison principale des difficultés des emprunteurs pour faire face à leurs crédits est la perte d’emploi ou d’une source de revenus, consécutive par exemple à un divorce ou au décès du conjoint. Il y a deux ans, 36 % des arriérés de remboursement étaient liés à une perte de revenus ou au chômage, mais ce chiffre a grimpé à 45 % cette année sur fond de hausse du taux de chômage aux États-Unis.



Toutes les brèves du site

Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Sites favoris


7 sites référencés dans ce secteur