Pour 2 Français sur 3, les suppressions de postes affaiblissent l’Education (sondage)

jeudi 19 février 2009

Près de deux Français sur trois (63%) estiment que les suppressions de postes annoncées dans l’Education nationale "affaiblissent le système éducatif", selon un sondage Ifop pour le mensuel Acteurs Publics rendu public jeudi.
Seuls 36% se déclarent en désaccord avec cet énoncé. En outre, 68% récusent l’argument du gouvernement selon lequel ces suppressions permettraient de "dégager des fonds pour améliorer la rémunération et les conditions de travail des enseignants", contre 31% de l’avis opposé.
Malgré la netteté du rejet des suppressions de postes, l’enquête relève "un net clivage générationnel au sein de la population", les moins de 25 ans y étant massivement hostiles, ainsi qu’à la justification par la revalorisation des enseignants, alors que les plus de 65 ans se montrent beaucoup plus réservés sur ces questions.
Par ailleurs, la principale mission de l’école est de "transmettre à chacun les savoirs fondamentaux et une bonne culture générale" pour 40% des personnes interrogées, "permettre à chacun de trouver un emploi à la fin de sa scolarité" (26%), "assurer l’égalité des chances entre les élèves" (19%), "l’apprentissage de la citoyenneté et de la vie en société" (11%) et "favoriser l’épanouissement personnel" (4%).
La décision du ministre de l’Education nationale Xavier Darcos de reporter d’un an l’entrée en vigueur de la réforme du lycée à la suite des manifestations de lycéens divise l’opinion, selon cette étude : 47% l’approuvent et 50% la désapprouvent.



Toutes les brèves du site

Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur