Audience avec le DASEN du 7 septembre

vendredi 10 septembre 2021
par  François-Xavier Durand
popularité : 31%

Fin août, la CGT Éduc’action 76 avait demandé une audience au Directeur Académique (DASEN) pour évoquer les conditions de rentrée notamment les conditions sanitaires, le recrutement des contractuel·le·s, la situation des ULIS collèges et enfin la question des AESH.

Le DASEN a réuni l’ensemble des organisations syndicales en audience le mardi 7 septembre à l’issue du CTSD.

Situation sanitaire
Suite aux décision du Ministre, le DASEN annonce l’intensification des tests en passant à 27 000 tests par semaine. Toutes les écoles devraient bénéficier de la campagne de dépistages par tests salivaires durant la période 1.
S’il y a des situations particulières (cas COVID), il faudra y répondre.
Dans le 2nd degré (collèges et lycées), il y aura des auto-tests. Le DASEN étudie la possibilité de proposer des dépistages systématiques pour les 6ème qui n’ont pas 12 ans et ne sont pas éligibles à la vaccination.
La campagne de dépistage et son organisation commence jeudi 9 septembre.

Nouveauté : Le Rectorat va recruter un « médiateur LAC » (Lutte Anti-Covid) par circonscription. Ces personnels (en CDD) devraient exercer jusqu’en décembre. À ce jour (7 septembre 2021), il y a eu que 4 recrutements (sur 24 circonscriptions).
Dans le 2nd degré, l’enveloppe des AEd a augmenté, mais actuellement, il y a un gros problème de recrutement. Dans le 2nd degré, ils se partageront plusieurs établissements scolaires.

Auto-tests : Les personnels auront 2 auto-tests par semaine mais à la demande.

Masques : Chaque agent (Enseignant·e/AESH/AEd//Service civique/ATSEM) seront dotés de 2 sachets de 6 masques lavables 20 fois. La distribution est en cours.

Vaccination : La campagne concerne les personnels et les élèves agés de plus de 12 ans (collèges et lycées) et qui ne sont pas dans le processus vaccinal.
Les établissements proches d’un centre de vaccination s’y rendront. Pour les établissements éloignés, il y aura une équipe mobile qui viendra dans l’établissement. L’autorisation parentale d’un seul parent suffit. Un professeur peut accompagner un groupe d’élèves pour se faire vacciner.
1ère campagne en septembre/octobre. 2ème campagne en octobre/décembre.
En Normandie, il y a plus de 50% des élèves qui sont d’ores et déjà vaccinés avec parfois dans certains endroits 70%, selon l’ARS.

Passe sanitaire : Pas de Passe Sanitaire à l’école. Les réunions parents/profs sont possibles. Pas de limitation du nombre. Pas d’exigence du Passe Sanitaire pour les personnels et les parents d’élèves sauf si la réunion dépasse les 50 personnes.
Les Psychologues scolaires doivent être vaccinés avant le 15 septembre 2021. de même pour les personnels exerçant dans les établissements de santé ou médico-sociaux (IME, ITEP, CMPP...)

Cas positif : Dans les écoles, dès le 1er cas avéré positif au COVID d’un·e élève, la classe est fermée. Les enseignant·e·s enseignent à distance aux élèves. Ils ne sont pas obligés de se rendre à l’école.
Dans le 2nd degré, les élèves non vaccinés sont considérés comme cas contact.

Brassage : On est au niveau 2. Possibilité de brasser sur le niveau ou sur un groupe d’élève. Les élèves d’ULIS peuvent faire les inclusions. Pas d’obligation du port du masque en extérieur pendant la récréation. Pour la cantine, conserver la même organisation qu’en fin d’année dernière.

Contractuels
Pour le 1er degré, le nombre de contractuels est maintenu à 65. Ceux en postes en fin d’année dernière (20) ont été resollicités. 15 ont reconduits.
La DSDEN a reçue 98 candidatures, 47 ont été recruté·e·s. La DSDEN a privilégié la liste complémentaires. Le recrutement a été plus exigeant et s’est fait en fonction des besoins du département en tenant compte du secteur géographique.
Ainsi les 62 contractuels sont en classe sur les postes restés vacants.
Un accompagnement par les circonscriptions est prévu, avec éventuellement une aide à la préparation du concours pour les collègues concerné·e·s.
Pour les postes ASH, le recrutement a tenu compte du parcours et du profil du candidat.

ULIS école : 2 recrutements de contractuels + 1 en cours.

ULIS collège : 20 recrutements de contractuels + 2 en cours.


Agenda

<<

2021

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Sites favoris


7 sites référencés dans ce secteur

Brèves

Lubrizol : 1 an après on oublie pas ! Réunion publique le 25 septembre, manifestation le 26 septembre

mardi 8 septembre 2020

Réunion publique d’information sous chapiteau Vendredi 25 septembre 2020 de 18 à 20h A la Friche Lucien, place Carnot, ROUEN
Jeudi MANIFESTATION Samedi 26 septembre 13h30 Rendez-vous devant : LUBRIZOL (quai de France)

Télécharger et diffuser :

Ecoles Delaunay en action le 22 janvier 2020 pour revenir en REP+

jeudi 23 janvier 2020

Lors de l’animation pédagogique du mercredi 22 janvier 2020 sur « les élèves à besoins particuliers », les enseignants ont rappelé leur exigence de classer les écoles maternelle Delaunay-Laurencin et élémentaire Sonia Delaunay de Dieppe (Val Druel) en REP+. En effet, elles sont sorties de l’Éducation Prioritaire en 2014 et ont été exclues des dispositifs REP et REP+ alors qu’elles répondent à tous les critères pour être classées en REP+. Son rang (64ème) au niveau académique la situe au même niveau que les écoles de REP+ du Havre ou de Rouen Nord.

Tous les enseignant·e·s des deux écoles sont venu·e·s avec un tee-shirt rappelant leur exigence et ont pris la parole en début d’animation. À l’issue de l’animation, l’urne était disponible pour pouvoir faire voter au référendum d’initiative populaire.

La CGT Éduc’action 76 soutient les collègues dans leurs actions.

Motion de soutien aux salariés de la Chapelle d’Arblay

mercredi 18 septembre 2019

Les camarades de la CGT Educ’action Haute-Normandie réunis en Assemblée générale de rentrée le 16 septembre 2019 à Maromme expriment leur soutien aux salariés de la Chapelle Darblay, menacés de licenciement.
Dans le secteur privé, les fermetures de site et les plans de licenciement se multiplient. Dans les services publics, ce sont les suppressions de postes massives et la dégradation des conditions de travail.
De plus, la réforme des retraites est une attaque contre l’ensemble des salariés.

  • Zéro licenciement !
  • Non à la fermeture des sites !
  • Non à la casse des services publics !
  • Non à la réforme des retraites ! Luttons tous ensemble !

Motion adoptée à l’unanimité par l’AG des syndiqué-e-s CGT éduc’action Rouen

Fusion des académies : j’habite à Evreux, pourra-t-on me nommer à Cherbourg ?

vendredi 13 septembre 2019

La lettre de cadrage pour la fusion des académies de Caen et Rouen certifiait que la gestion des personnels enseignants ne serait pas impacté jusqu’en 2022 (Mais en 2018 on nous jurait que la fusion n’était pas encore décidée). A en croire M. le Ministre, jusqu’à cette ce cas de figure n’existera pas. Mais après 2022 ça devient tout à fait possible pour les personnels du second degré. Le Rectorat a tout intérêt à ce que la souplesse et la mobilité des personnels soient maximales. Et avec l’affaiblissement du rôle des CAPA il sera encore plus compliqué d’influer sur les choix des services académiques, sans oublier que pour les contractuels ce « contrôle » est inexistant.

Une fusion des académies pour fermer des sections !

vendredi 13 septembre 2019

Le Rectorat et la Région Normandie lancent la réflexion pour une nouvelle carte de formation à la rentrée de septembre 2020. Ca ne sent pas bon du tout ! L’académie et la région de Normandie auront, si nous ne faisons pas reculer le Ministère, le même périmètre au 1° janvier. Les filières de formation, frontalières pour le moment, ou seulement identiques, seront à la prochaine rentrée dans la même académie. Ce sera une très bonne excuse pour fusionner et fermer par ci par là et pour récupérer les postes.